Un météore a traversé le ciel de Bretagne : ce que l'on sait

L’objet lumineux a été aperçu dimanche soir peu avant minuit sur un large quart Nord-Ouest de la France, avant de finir sa course dans la Manche.
Publication 7 sept. 2021, 17:19 CEST, Mise à jour 13 sept. 2021, 00:33 CEST

« Une illumination blanche intense et impressionnante ». C’est ce que rapportent les témoins de l’apparition d’un météore dans le ciel breton dans la nuit de dimanche 5 au lundi 6 septembre dernier. Il est précisément 22h47 lorsque l’objet céleste fait son apparition dans le ciel de l’Ouest de la France.

Malgré la couverture nuageuse près de 400 personnes ont pu observer le flash lumineux pendant environ 4 secondes. Le phénomène déclenche alors une lumière telle que les témoins affirment que l’on se serait cru en plein jour l'espace de 2 secondes. Les témoins affirment également avoir entendu « un bruit sourd », qui serait dû à la vitesse supersonique de l’objet. Selon le programme de science participative Vigie-Ciel, le bolide pèserait environ 1 kg et serait entré dans l’atmosphère terrestre à 252.000 km/h.

Capture d'écran de la caméra de surveillance du port d'Arzal dans le Morbihan dans la nuit du dimanche 5 septembre à 22h 47. 

Photographie de Capture d'écran Twitter

À partir des caméras des stations FRIPON Vigie-Ciel de Querqueville, de Ludiver, ainsi que celles de Vannes, les astrophysiciens ont pu calculer sa trajectoire : « le météoroïde est venu du sud, a traversé la Cornouaille en passant au zénith de Morlaix pour finir sa course dans la Manche », a expliqué à l’AFP Priscilla Abraham, scientifique à l’Espace sciences de Rennes qui participe à un projet de surveillance du ciel.

Certains météores, de taille conséquente et caractérisés par leur brillance et la trainée lumineuse qu’ils laissent derrière eux, sont re-nommés bolides. Le météore observé dimanche en est un.

Comprendre : les pluies de météores

QU’EST-CE QU’UN MÉTÉORE ?

Lorsqu’un météoroïde (un astéroïde ou une comète) entre dans l’atmosphère terrestre et commence sa traversée à très grande vitesse, on le renomme « météore ». Plus communément appelé « étoile filante », le météore laisse derrière lui une traînée lumineuse due à son propre échauffement.

Par la suite, si cet objet céleste parvient à traverser toutes les couches atmosphériques et s’écrase sur Terre sans se désintégrer entièrement, on dit que c’est une météorite. Les chercheurs estiment que 100 tonnes de météorites arrivent chaque jour à la surface de la Terre, majoritairement sous forme de poussière.

Pour ce qui est du météore de dimanche, selon sa trajectoire, le réseau Vigie-Ciel estime qu’il serait tombé dans la Manche et qu’aucune météorite ne sera retrouvée. Le réseau invite toute personne ayant observé le phénomène à remplir un questionnaire en ligne.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.