Espace

Comment cette secte a cartographié l'univers

Pour les Muggletoniens, la Terre était au centre de l'Univers. Les cartes réalisées par des adeptes de cette religion en témoignent.

De Greg Miller
lancer le diaporama

En 1651, John Reeve, tailleur de profession basé à Londres, affirme avoir reçu un message de Dieu disant : « Je t'ai choisi pour être mon dernier messager d'un travail important dans ce monde cruel et athée. Je te donne Lodowicke Muggleton pou être ta bouche ». Lodowicke Muggleton était le cousin de John Reeve. Ensemble, les deux hommes ont fondé une petite secte protestante, connue sous le nom des Muggletoniens.

Les Muggletoniens étaient fermement opposés à la science. Comme cela a été écrit par un témoin ultérieur, l'un des principaux fondements de leur foi était que « le Diable n'existe pas, mais qu'il se trouve dans les pêchés des Hommes ». La vision de l'Univers qu'avaient les Muggletoniens était fondée sur leur lecture de l'Écriture et ils prônaient, contre toute évidence, que le Soleil tournait autour de la Terre et non l'inverse.

Bien que complètement fausse, cette vision du monde a conduit à la réalisation de superbes cartes célestes, que vous pouvez voir dans la galerie ci-dessus. Celles-ci proviennent d'un livre publié en 1846 par un fondeur de laiton londonien et muggletonien, Isaac Frost. La longétivité de la secte est remarquable, puisque le dernier membre connu est décédé en 1979, après avoir fait don à la British Library des livres et documents du groupe religieux, qui étaient rangés dans 80 caisses en bois.

Dans son livre intituléTwo Systems of Astronomy (Deux systèmes astronomiques), Isaac Frost passe au crible le système scientifique d'Isaac Newton. Ce dernier considèrait en effet que c'est la force gravitationnelle du Soleil qui maintient en orbite la Terre et les autres planètes, ce qui va à l'encontre de ce qu'affirme la Bible, à savoir que la Terre est au centre de l'Univers. Francis Reid, historien des sciences et de la philosophie résume ce point de vue dans la revue The British Journal for the History of Science :

D'après Isaac Frost, l'Écriture affirme que le Soleil, la Lune et les étoiles font partie d'un firmament composé d'eau gelée qui tourne autour de la Terre. Le Paradis, quant à lui, est bien réel et se trouve au-dessus des étoiles. Enfin, les planètes et la Lune ne réfléchissent pas les rayons du Soleil mais sont elles-mêmes des sources de lumière indépendantes.

Quelques années avec de publier son livre, Isaac Frost a donné des cours magistraux sur l'astronomie dans des instituts technologiques, des établissements où étaient formés des artisans et autres ouvriers. D'après Francis Reid, il est probable que ses cours aient attiré peu de monde et qu'il ait été interpellé par des membres de l'assistance, sceptiques quant à sa critique du système de Newton. Le livre de Frost était donc une façon de présenter le Muggletonianisme à un public plus large, même si Isaac Frost a dû payer pour le voir publier. À l'intérieur du livre, les diagrammes de couleur ont certainement été créés pour ses cours.

Isaac Frost se trouvait du mauvais côté de la science et de l'histoire, mais ses cartes continuent de susciter notre intérêt. Bien qu'entièrement fausses, les couleurs utilisées, douces et lumineuses, leur confèrent une beauté mystique et une attraction durable, un peu comme le Muggletonianisme.

 

Suivez All Over the Map sur Twitter et Instagram.

Lire la suite