Espace

De grandes réserves d'eau ont été trouvées sur Mars

De nouvelles images de la NASA montrent des couches de glace sur des falaises érodées, qui pourraient être une bénédiction pour les futures missions habitées sur la planète rouge.

De Michael Greshko
Des pans érodés de la surface de Mars en moyenne latitude révèlent des pans d'eau glacée qui pourraient se trouver à seulement 90 cm - 1.80 m de profondeur sous la surface.

Des scientifiques viennent de découvrir sur Mars des couches d'eau glacée, à seulement quelques mètres sous la surface. La découverte est cruciale pour l'étude de l'histoire géologique de Mars, et pourrait être une bénédiction pour les hommes désirant se rendre sur cette planète. 

« C'est une nouvelle fenêtre qui s'ouvre sur l'analyse du sol martien, » indique Colin Dundas, géologue à l'Institut d'études géologiques des États-Unis, qui a co-découvert les couches de glace.

Les scientifiques ont depuis longtemps théorisé la présence sur Mars de réserves d'eau glacée souterraines. En 2002, la mission Odyssey de la NASA avait scanné la planète rouge en orbite et avait détecté les signes de glace souterraine en surface et en haute altitude. En 2008, la mission Phoenix de la NASA avait permis la découverte d'eau glacée sur le site d'arrivée, près du pôle nord de Mars.

Et à la fin de l'année 2016, les scientifiques avaient utilisé le Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) et avaient fait la découverte de glace souterraine en moyenne altitude, sur une surface à peu près équivalente au Lac Supérieur. Mais avant l'étude de Colin Dundas, publiée aujourd'hui dans le journal Science, les scientifiques peinaient à appréhender l'extension et l'accessibilité des couches de glaces souterraines sur Mars.

Parmi les huit sites décrits dans la nouvelle étude, certains présentent, à la manière d'un gâteau que l'on aurait découpé, une érosion telle que des pans entiers de couches de roche et de glace sont visibles depuis le ciel. Les couches de glace sont d'abord apparus 90 centimètres à 1.80 mètres en sous-sol, confirmant la thèse selon laquelle il avait pu neiger sur Mars il y a des millions d'années, quand Mars était plus inclinée sur son axe qu'elle ne l'est aujourd'hui.

lancer le diaporama

« Ces images sont incroyables. Elles donnent à voir la glace du sous-sol martien, dont la présence avait été pressentie par les scientifiques, » commente Bethany Ehlmann, scientifique au California Institute of Technology, qui n'a pas pris part à l'étude. « Cette découverte va nous permettre de pouvoir étudier cette glace et comprendre les changements climatiques que Mars a connu, un peu comme nous l'étudions aussi sur Terre. »

La récente découverte pourrait aussi influencer les futurs astronautes qui pourraient un jour se poser dans les latitudes moyennes de Mars pour étancher leur soif.

Les missions habitées vers Mars auront probablement besoin d'extraire et de traiter l'eau stockée dans les sous-sols martiens. Les hommes boiront alors l'eau produite ou transformeront les blocs de glace sous forme gazeuse, emplissant l'air d'hydrogène et d'oxygène (composants de l'eau), extrayant également du méthane pour alimenter les fusées en carburant.

Comme une étude de la NASA l'avait établi en 2016, il se pourrait que la glace martienne contienne plus d'eau que de minéraux. Mais si l'accès à cette glace requiert de creuser à plus de 9 mètres sous la roche de surface, cela pourrait s'avérer inefficace. Ces nouvelles images changent la donne, puisqu'elles confirment la présence en surface (ou presque) de blocs de glace immenses.

« C'est plus encourageant que la présence de glace à plusieurs mètres sous la surface. Ces blocs de glace en surface pourront être des ressources essentielles aux missions habitées sur Mars, » explique Angel Abbud-Madrid, directeur du Center for Space Resources de l'université publique du Colorado School of Mines.

Lire la suite