CaSSIS, la caméra qui photographie Mars

Embarqué à bord d’ExoMars Trace Gas Orbiter, l’imageur CaSSIS fournit quotidiennement des images de la planète rouge. Récemment, il a permis d’obtenir des images du site d’atterrissage du rover Perseverance.

Publication 1 mars 2021, 15:41 CET
L'imageur CaSSIS capture des images à hautes résolutions de cratères comme celui-ci, situé dans la région ...

L'imageur CaSSIS capture des images à hautes résolutions de cratères comme celui-ci, situé dans la région de Mawrth Vallis sur Mars. 

 

 

Photographie de ESA/ROSCOSMOS/CASSIS

« En général, nous obtenons entre 25 et 40 images de Mars par jour » déclare le professeur Nicolas Thomas, chercheur principal de la mission CaSSIS à l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Depuis son lancement en 2016 et sa mise en orbite autour de Mars à bord d’ExoMars Trace Gas Orbiter, cet imageur du nom de Colour and Stereo Surface Imaging System (CaSSIS) est utilisé pour améliorer les connaissances scientifiques sur la surface de la planète rouge. « CaSSIS survole la surface martienne à environ 3 km / seconde en orbite à près de 400 kilomètres  » précise Nicolas Thomas.

Comment fonctionne cet imageur ? CaSSIS utilise une approche « pushframe » : des images appelées « framelets » sont capturées toutes les 400 millisecondes. Afin d’obtenir une image couleur de la surface de Mars, quatre filtres sont placés sur les objectifs. « Les filtres présents sur CaSSIS ne sont pas rouge, vert et bleu comme ceux présents dans les téléphones mais ce sont des filtres spécifiques pour étudier la minéralogie de la surface de Mars » révèle Nicolas Thomas.

CaSSIS a révélé des lits sédimentaires comme ceux-ci sur un monticule à Juventae Chasma, sur Mars

Photographie de ESA/ROSCOSMOS/CASSIS

De fait, lorsque nous visualisons des images bleues ou jaunes et très lumineuses de CaSSIS, il s’agit de fausses couleurs conçues pour souligner les caractéristiques spécifiques de la surface. La composition minéralogique de la surface fait varier la couleur des photographies observées. Récemment, des images, publiées sur Instagram, montrent des dépôts de gel et des tempêtes de poussière. 

Dans le cadre de ses activités scientifiques, CaSSIS a également observé une variété de minéraux, de canyons, de cratères et d'autres caractéristiques géologiques sur la surface martienne. « Cet instrument fournit des couleurs haute résolution qui complètent d’autres instruments comme HiRISE et CRISM sur MRO ».

Cette complémentarité permet aux chercheurs d’obtenir des informations claires de distribution de certains minéraux sur des sites clés tels que le cratère Jezero et le site Oxia Planum. « Nous voyons également une diversité de couleurs remarquables à certains endroits, ce qui peut indiquer de multiples évènements fluviaux » ajoute le scientifique.

Récemment, CaSSIS permettait d'obtenir des images du site d'atterrissage de Perseverance. 

Photographie de ESA/ROSCOSMOS/CASSIS

Récemment, l’image la plus intéressante que les chercheurs ont pu obtenir grâce à CaSSIS est une image du site d’atterrissage de Perseverance montrant l’atterrisseur, le bouclier thermique, le parachute et l’étape de descente. 

« Pour le moment, nous sommes certains de pouvoir obtenir des images jusqu’à fin 2022 mais nous travaillons sur des opérations qui pourraient étendre les missions de CaSSIS jusqu’à 2025 » conclut Nicolas Thomas. 

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.