La NASA lance un laser dans l’espace pour évaluer la fonte des glaces

Effet spectaculaire du réchauffement climatique, les glaces polaires fondent inéluctablement. Mais à quelle vitesse ? Pour le savoir, la NASA a propulsé en orbite ICESat2, un satellite capable de mesurer la hauteur des glaciers au centimètre près.

Sans doute l'une des conséquences les plus spectaculaires du réchauffement climatique, la fonte des glaces polaires semble s'accélérer. Les scientifiques du monde entier étudient ce phénomène depuis des années. ICESat2, une mission « extraordinairement importante pour la science » selon le responsable du programme à la NASA Richard Slonaker, devrait apporter aux scientifiques des données supplémentaires concernant l’ampleur de la fonte des glaces sur la montée du niveau des océans.

 

10 000 LASERS PAR SECONDE

Propulsé en orbite le 18 septembre 2018 depuis la Californie, ICESat2 est le satellite laser le plus puissant jamais envoyé dans l’espace par la NASA. Capable d’émettre 10 000 tis lasers par seconde, il pourra quantifier les changements d’épaisseur et de superficie des surfaces glacières, même s’ils ne sont que de quelques millimètres seulement. « Avec ICESat2, les mesures seront extrêmement précises » assure Kelly Brunt, chercheuse au département exploration spatiale de la NASA. C’est la première fois que les scientifiques pourront analyser l’évolution de la fonte des glaces avec autant de précision. ICESat2 mesurera également la pente sur laquelle la glace est posée, afin d’analyser les changements opérés à l’intérieur de la glace en plus de sa surface.

 

COMMENT ÇA MARCHE ?

ICESat2 prendra des mesures tous les 70 centimètres. Les rayons seront tirés chaque seconde par le satellite jusqu’à la Terre puis reviendront à lui par ricochet. Le temps passé par le rayon laser pour faire l’aller-retour permettra de calculer la distance qu’il aura parcourue, puis d’estimer la hauteur de la surface terrestre. ICESat2 repassera sur chaque point de mesure tous les 90 jours.

 

ICESAT2 SUCCÈDE À ICESAT

Cela faisait maintenant plus de 10 ans que la NASA n’avait pas d’instrument en orbite pour mesurer la superficie terrestre recouverte de glace. ICESat, le programme précédant ICESat2, a terminé sa mission en 2009. Les données qu’il avait récoltées étaient moins précises que celles prévues par le programme ICESat2, puisque le satellite n’émettait que 40 lasers par seconde. Cependant, ses analyses ont démontré que les surfaces recouvertes de glace en Arctique et au Groenland s’amenuisaient considérablement. ICESat2 reprend le flambeau pour une mise à jour importante du programme.

Le satellite vient de décoller pour une mission qui durera 3 ans en théorie : il a assez de carburant pour effectuer ses mesures pendant 10 ans. Ce programme est d’une importance majeure pour étudier la fonte des glaces sur Terre et  évaluer ses effets dans la montée du niveau de la mer.

Lire la suite