Espace

L'âge d'or de l'exploration spatiale en images

Découvrez ou redécouvrez les plus belles images de l'exploration spatiale.

De Becky Little, National Geographic

En novembre 1966, Buzz Aldrin, astronaute de la NASA, est entré dans l'histoire grâce au premier selfie dans l'espace. Il s'agit d'un tirage aux dimensions modestes, huit centimètres sur dix, sur lequel nous pouvons apercevoir ses yeux (le reste de son visage étant caché par son casque) et, au loin, une partie de la Terre se découpant dans l'obscurité de l'espace.

Cette photographie, ainsi que près de 700 autres images d'époque de la NASA, ont été mises en vente à Londres en février 2015, dans le cadre d'un événement organisé par la société de vente aux enchères Bloomsbury Auctions et intitulé From the Earth to the Moon. La collection comprenait de nombreuses photos qui n'avaient jamais été publiées par la NASA, dont une série d'images en puzzle d'un paysage lunaire, composé à partir de photos plus petites mises bout à bout.

« Cette collection comprend la première photographie prise dans l'espace depuis une fusée V-2 et se termine par la dernière photographie prise par l'Apollo 17, le dernier vaisseau spatial à se rendre sur la Lune », a déclaré un porte-parole de la société de vente aux enchères. « Elle est digne d'un encyclopédie et inclut même certaines photos grand format extrêmement rares. »

Les photos ont été assemblées par un collectionneur privé qui a consacré des années à leur acquisition auprès des employés de la NASA. Son petit plaisir était dans le fait de les collectionner, non de les posséder.

« Sa collection était d'une telle richesse qu'il était de plus en plus difficile pour lui d'y ajouter quoi que ce soit », a affirmé le porte-parole. « Lorsqu'il s'est rendu compte qu'il n'était plus en mesure de l'étoffer, il s'est dit qu'il en avait fait le tour, que l'heure était venue de la partager avec d'autres collectionneurs et de passer à autre chose. »

Ces photos sont de rares témoignages de l'âge d'or de l'exploration spatiale, essentiellement américaine.

« C'est dans la nature humaine de s'étendre, de vagabonder, de regarder, de comprendre », a déclaré l'astronaute Michael Collins, qui a effectué deux missions dans l'espace. « L'exploration n'est pas un choix, c'est un impératif. »