Espace

Que sait-on de Titan, la plus grande lune de Saturne ?

La plus grande lune de Saturne a été observée pour la première fois par la sonde Cassini en 2013. Mais elle reste encore bien mystérieuse.

De Andrew Fazkas
Cette vue simulée montre la lune géante Titan et sa planète, Saturne, ainsi que les lunes voisines en arrière-plan.

Titan, la plus grande lune de Saturne, ressemblerait plus à Vénus et à Mars que ce que l'on pensait - du moins lorsque celle-ci est balayée par un puissant vent solaire. 

C'est la sonde spatiale Cassini de la NASA qui la première a effectué un survol de Titan en décembre 2013 et a offert une occasion unique aux scientifiques de comprendre cette mystérieuse lune. Pour la première fois, les scientifiques ont aperçu la grande lune lorsqu'elle était en dehors du champ magnétique protecteur de Saturne.

Le vent solaire, un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil, balaye continuellement tout le système solaire.

Le champ magnétique terrestre protège l'atmosphère contre le vent solaire. En étudiant les impacts du vent solaire sur les mondes dépourvus d'un champ magnétique global, comme Vénus, Mars et maintenant Titan, les scientifiques apprennent à mieux appréhender la composition de leurs atmosphères et la réaction chimique provoquée par le vent solaire.

lancer le diaporama

Titan passe environ 95 % de son temps autour de Saturne, dans la puissante et protectrice magnétosphère de la planète. Les directeurs de la mission Cassini étaient donc exceptionnellement heureux de pouvoir observer la lune exposée, seule, balayée par les vents solaires pendant le survol de 2013. Cette petite visite leur a permis de voir l'onde de choc produite autour de Titan alors que les particules solaires s'écoulaient rapidement dans l'atmosphère non protégée de la lune.

« D'après nos observations, Titan interagit aux effets du vent solaire comme Mars, si la planète rouge était placée à la même distance de Saturne », indique Cesar Bertucci, de l'Institut d'astronomie et de physique spatiale de Buenos Aires, qui a dirigé les recherches avec des collègues de la mission Cassini. L'atmosphère de Titan semble en effet avoir réagi aux vents solaires de la même manière que la planète rouge, qui a une atmosphère beaucoup plus fine que la Terre ou la grande lune de Saturne.

Vue télescopique simulée de la planète aux anneaux entourée de ses lunes, dont la plus brillante, Titan.

Les chercheurs croient désormais que peu importe où les planètes non magnétisées se trouvent dans le système solaire, elles interagissent toutes de la même manière avec le vent solaire.

 

VOYEZ VOUS-MÊMES

Les observateurs du ciel peuvent apercevoir Saturne et Titan même avec le plus petit télescope. Cherchez le seigneur des anneaux majestueux dans le ciel au sud juste avant l'aube.

Saturne est l'objet lumineux teinté de jaune qui se tient au-dessus de l'étoile Antarès, membre principal de la constellation du scorpion. Au bout de l'une des griffes de l'arachnide mythique se trouve Saturne.

Alors que Saturne elle-même est facilement repérable, un petit télescope vous sera nécessaire pour visualiser ses anneaux et sa suite de lunes.

Titan est la deuxième plus grande lune du système solaire et la seule à posséder une atmosphère épaisse. Sans surprise, c'est la plus brillante des 62 lunes accompagnant Saturne dans sa course cosmique.

Lire la suite