Espace

S'ils existent, les extraterrestres pourraient détecter les formes de vie sur Terre

Des gaz dans l'atmosphère aux satellites dans l'espace, la Terre envoie beaucoup de signes de vie au reste de l'univers.

De Michael Greshko

ONE STRANGE ROCK, série événement réalisée par Darren Aronofsky, retrace la formation de la Terre chaque dimanche sur National Geographic.

Seule planète connue pour être propice à la vie, la Terre est des plus singulières dans le cosmos. Mais à des années-lumière de notre système solaire, d'autres êtres intelligents pourraient se trouver sur une oasis similaire et percevoir les signes de vie que nous ne cessons d'envoyer.

À ce jour, les astronomes ont confirmé l'existence de près de 4000 planètes au-delà de notre système solaire, y compris certaines qui pourraient présenter les conditions nécessaires à la propagation de la vie telle que nous la connaissons. Au fil des progrès technologiques, nous devrions être en mesure d'en apprendre davantage sur ces mondes et sur leur capacité à accueillir des plantes, des animaux et peut-être même des civilisations entières.

Cela signifie que si des extraterrestres s'y trouvent, ils pourraient tout aussi facilement nous découvrir.

Une fois repérée, notre planète intriguera probablement ces créatures mystérieuses. Elle se trouve dans la zone habitable d'une étoile qui ne produit pas constamment des éruptions désastreuses et qui a permis à l'eau d'être présente sous forme liquide sans pour autant être trop chaude.

Les scientifiques extraterrestres pourraient alors être tentés de sonder notre atmosphère. Mais que chercheraient-ils ? Et que pourraient-ils en déduire ?

 

UNE VIE DANS LES NUAGES

Si vous avez peur que des extraterrestres aient vent de votre présence, sachez qu'ils en ont déjà certainement conscience. L'oxygène émanant en abondance de notre planète est un indice majeur de la présence de vie.

L'oxygène est un élément hautement réactif, réagissant avec d'autres atomes et molécules avec une telle alacrité qu'il est difficile d'observer de tels niveaux d'abondance. Sur Terre, les plantes photosynthétiques sont les sources majeures de cette denrée si rare dans le cosmos.

Mais l'oxygène seul ne suffirait pas aux aliens pour prouver notre existence. « Nous avons découvert plusieurs façons pour l'oxygène d'être produit et stocké en l'absence de vie », explique Stephanie Olson, astro-biologiste à l'Université de Californie. « Des niveaux élevés d'oxygène, ou les processus aboutissant à des niveaux élevés d'oxygène, peuvent en fait empêcher l'émergence de vie sur certaines planètes. »

Au-delà des molécules d'oxygène, les astronomes extraterrestres examineraient les niveaux d'azote, de dioxyde de carbone, d'oxyde nitreux et de méthane de notre atmosphère. Seule la vie pourrait maintenir la charge chimique de notre planète à un niveau tel que tous ces gaz puissent cohabiter sans s'annihiler.

 

EN TERRAIN CONNU ?

Au-delà de la mesure de ces charges chimiques, les astronomes extraterrestres pourraient au moyen de télescopes très puissants être en mesure de cartographier la surface de la Terre.

Dans un article publié sur l'arXiv en 2017, les astronomes Svetlana Berdyugina et Jeff Kuhn ont expliqué comment les astronomes étaient en mesure de cartographier les surfaces des planètes se trouvant à plusieurs années-lumière de la Terre. Pour obtenir une telle cartographie, ils ont besoin d'un télescope d'au moins 40 mètres de large, fabriqué sur mesure à une seule fin : détecter une faible lueur de lumière se refléter sur une planète extraterrestre. Les variations de cette lumière permettraient de distinguer les différentes régions et reliefs de la planète observée.

Pour preuve de l'efficacité de cette méthode, Berdyugina et Kuhn ont simulé au moyen du télescope appelé le Finder ExoLife,ou ELF, comment les extraterrestres utilisant un télescope similaire percevraient la Terre. À une distance de 25 milliards de kilomètres, les aliens ne pourraient pas seulement cartographier les continents mais aussi détecter des signes de vie intelligente.

« Le télescope ELF a une sensibilité telle qu'il peut vous permettre de voir un bassin à Los Angeles », explique Kuhn. « Nous ne voyons pas les lumières, mais nous voyons la signature de chaleur. » Leur groupe, la Fondation Planètes, est en train de construire un télescope à miroir à Hawaii pour tester la technologie corollaire. Si tout se passe comme prévu, ils pensent pouvoir construire un télescope ELF en moins de 10 ans.

« Ce serait comme dans Star Trek », explique Berdyugina. « Nous pourrions pratiquement visiter ces planètes. »

 

INTELLIGENCE EXTRATERRESTRE

Si des formes de vie intelligente sont à notre portée, le moyen le plus simple de prouver l'existence des terriens serait de nous écouter. Au cours du siècle dernier, la civilisation humaine a diffusé de nombreuses transmissions radio, comme autant de preuves de notre existence à destination du cosmos. Il nous est même arrivé d'envoyer directement et sciemment des messages et même des cartes à destination des extraterrestres.

Mais rassurez-vous, les extraterrestres ne seraient en mesure de détecter notre présence radio que s'ils se trouvaient dans un rayon de 950 kilomètres autour de la Terre. Si les formes de vie intelligentes sont plus éloignées que cela, nos premiers signaux radio ne les ont tout simplement pas encore atteints.

Mais dans plusieurs siècles, les extraterrestres pourraient percevoir d'autres signes de notre savoir-faire technologique. Dans une étude récemment publiée par l'Astrophysical Journal, l'astrophysicien Hector Socas-Navarro affirme que nous pourrions déceler des formes de vie intelligente en recherchant des satellites artificiels en orbite autour des mondes extraterrestres. Cela signifierait qu'ils pourraient nous trouver en utilisant des méthodes similaires.

À l'heure actuelle, le réseau satellitaire de la Terre n'est pas assez dense pour être détecté, et il ne le sera pas de sitôt. Mais notre empreinte dans l'espace augmente de façon exponentielle : si nous continuons à lancer des satellites au rythme actuel, Socas-Navarro explique dans son étude que des extraterrestres armés de télescopes aussi puissants que ceux que les nôtres pourraient repérer nos satellites vers 2200.

Lire la suite