Égypte : découverte d'un tombeau de 3 500 ans

Ce tombeau découvert près de Louxor, vieux de 3 500 ans, appartenait à un orfèvre et à sa femme.jeudi 9 novembre 2017

Des visiteurs ayant pénétré pour la première fois dans une tombe vieille de 3 500 ans près de Louxor, en Égypte, ont été accueillis par les statues en ruines d'un orfèvre et de sa femme.

Selon le ministère égyptien des Antiquités, cette tombe fraîchement découverte dans la nécropole de Dra Abou el-Naga, située sur la rive occidentale du Nil, contient des statuettes, des momies et des poteries, entre autres artefacts. Le ministère a annoncé la découverte de la tombe lors d'une cérémonie spéciale samedi dernier.

L'une des statues représente un orfèvre du nom d'Amenemhat assis aux côtés de sa femme. La sculpture de l'un de leurs fils se trouve au-dessous d'eux. Selon les archéologues, la famille aurait vécu à l'époque de la 18e dynastie égyptienne.

Derrière eux, deux chambres funéraires contiennent plusieurs momies, sarcophages et masques funéraires sculptés en bois, ainsi que d'autres statuettes du couple. La deuxième chambre renferme des sarcophages datant des 21e et 22e dynasties.

D'après le ministre des Antiquités Khaled El-Enany, la tombe récemment découverte n'est pas en bon état. Cependant, les éléments qu'elle abrite pourraient apporter des indices menant à d'autres découvertes. Selon un communiqué de presse publié par le ministère, la tombe contiendrait 50 cônes funéraires (un objet réalisé en terre cuite estampillé), dont 40 cônes témoigneraient de l'existence d'autres tombes appartenant à quatre responsables de l'époque.

L'exploration de la tombe a également mis au jour d'autres puits funéraires à proximité. Les archéologues ont découvert dans l'un d'entre eux la momie d'une femme décédée à l'âge de 50 ans, ainsi que les dépouilles de ses deux enfants. Selon les déclarations du ministère, les premiers examens du corps de la femme ont indiqué qu'elle souffrait probablement de plusieurs maladies, dont d'une maladie bactérienne des os.

En avril, une équipe d'archéologues égyptiens avait découvert dans cette même nécropole une autre tombe abritant plusieurs momies, 10 sarcophages en bois et plus d'un millier de statues funéraires. À l'époque, le ministre des Antiquités avait salué l'importance de cette découverte, en raison du nombre élevé d'artefacts intacts qu'elle contenait.

Ces deux découvertes récentes ont été faites près de la vallée des rois, lieu de repos éternel de certains des pharaons les plus célèbres d'Égypte, dont le jeune pharaon Toutânkhamon. La ville de Louxor se situe sur la rive est du Nil, tandis que les Égyptiens issus des classes dirigeantes étaient inhumés à l'ouest en signe de vénération.

 

—Sarah Gibbens a contribué à cet article.

Lire la suite