Comment les Latino-Américains redéfinissent les États-Unis

La communauté hispanique se trouve au centre des débats sur l’immigration aux États-Unis. Très bien intégrée à la société américaine, sa montée en puissance préfigure des mutations culturelles et démographiques à venir.jeudi 28 juin 2018

De Rédaction de National Geographic
Des membres de la Palmer Society, une association féminine universitaire, fêtent l’obtention de leur diplôme du Whittier College (Californie). L’établissement, où étudia le président Richard Nixon, figure aujourd’hui parmi les universités affichant la plus grande diversité aux États-Unis. La ville de Whittier, à majorité latino-américaine, connaît une prospérité croissante. croissante.

Candidat puis président, Donald Trump a largement stigmatisé la population hispanique des États-Unis, dans le but de faire valoir sa politique antimigratoire.

Pourtant, aujourd’hui plus que jamais, les Latino-Américains sont au cœur de l’identité nord-américaine. Cette population, provenant de nombreux pays situés au sud des États-Unis, ainsi que des Caraïbes et d’Espagne, a été multipliée par six depuis 1970. En 2016, elle a atteint environ 57,4 millions de personnes, soit près de 18 % de l’ensemble de la population, selon le Bureau du recensement (USCB) des États-Unis.

lancer le diaporama

Aujourd’hui, les Latinos sont particulièrement bien intégrés à la société américaine. On les retrouve à tous les niveaux de l’économie et à des postes à responsabilité dans leurs collectivités, notamment dans les conseils municipaux.

N’en déplaise aux conservateurs, l’ensemble des minorités deviendra majoritaire aux États-Unis d’ici le milieu du XXIe siècle. Dans ce contexte de mutations culturelles et démographiques, le poids de la communauté latino-américaine sur la vie politique du pays s’accentuera sans doute dans les années à venir.

 

Dans le numéro de juillet 2018 du magazine National Geographic, un grand reportage sur les Latinos-Américains des États-Unis.

Lire la suite