Histoire

Cartes illustrées : New York comme vous ne l'avez jamais vu

Une nouvelle exposition révèle au public des cartes illustrées de la Grosse Pomme à la fois drôles, intrigantes et d'une beauté spectaculaire. Ces cartes proviennent de l'immense collection de la New York Public Library. Mercredi, 11 juillet

De Betsy Mason

New York a toujours attiré les cartographes. Avec ses rues parfaitement quadrillées, sa population très diverse et son horizon iconique en évolution constante, la ville a été et est une source d'inspiration sans fin pour les cartographes. Peut-être qu'une carte illustrée dont les illustrations refléteraient la culture de New York à l'époque de sa réalisation serait le moyen le plus simple pour avoir une ville en tête.

L'une des premières cartes illustrées de la ville (ci-dessus) représente New Amsterdam en 1664, lorsque les Britanniques ont pris la ville et l'on renommée New York. Sur cette carte, il est possible de voir la pointe de l'île de Manhattan recouverte de jardins, eux-mêmes encerclés de bâtiments, tandis que les navires britanniques Man'O'War rôdent dans les eaux qui bordent l'île.

Cette carte rare et d'autres font partie de l'impressionnante collection de la New York Public Library. Elles ont été soigneusement sélectionnées pour intégrer une exposition de cartes illustrées.

La collection de cartes de la New York Public Library compte environ 500 000 cartes, ce qui en fait l'une des plus grandes au monde. Il s'agit aussi de la meilleure collection de cartes représentant New York. Katharine Harmon, auteur du livre You Are Here: NYC et conservatrice invitée a sélectionné pour l'exposition quelques-unes des plus belles cartes illustrées de la ville, réalisées entre les 17e et 21e siècles.

Pour les individus qui s'intéressent à l'histoire sociale et culturelle d'un lieu, les cartes illustrées sont particulièrement intrigantes. Ces cartes, souvent destinées à divertir les gens ou à présenter une ville, ne suivent pas forcément les règles de la cartographie ou de la géographie. C'est cette « liberté » qui permet aux cartographes de dévoiler comment la ville est perçue à un moment donnée de son histoire culturelle.

« Je pense qu'avec la cartographie traditionnelle, vous êtes un peu bloqués par les contraintes d'échelle, de perspective et les attentes du public qui se fondent sur des cartes plus scientifiques ou géographiques », a confié Ian Fowler, conservateur cartographique et documentaliste géospatial à la New York Public Library. « Les cartes illustrées témoignent de la culture et l'art de l'époque, mais permettent aussi [au cartographe] de montrer plus librement l'image qu'il a de la ville. »

La ville de New York a beaucoup à offrir aux cartographes qui ont une âme d'artiste, des élements physiques et permanents à ceux qui sont sociaux et éphémères. Les cartographes trouvent toujours de nouvelles idées de cartes.

L'exposition de la New York Public Library comprend aussi d'autres cartes, comme « In the Heart of Harlem, USA » (Au cœur de Harlem, États-Unis), réalisée en 1953 par Bernie Robynson et Langston Hughes ; « The Queens Jazz Trail » (Sur la piste du jazz dans le Queens), créée par Tony Millionaire en 1998 et celle d'Arthur Zaidenberg, « Downtown District of Manhattan » (Le centre-ville de Manhattan), qui date de 1938.

Dans la préface de son livre, Katharine Harmon se demande pourquoi New York a inspiré tant de cartes si différentes. « À New York, les penseurs créatifs qui font d'excellents cartographes ne manquent pas. Chaque carte créative reflète l'état d'esprit du cartographe et la ville », écrit-elle. « En fin de compte, il se peut que New York soit la métropole la plus cartographiée au monde car c'est celle qui offre une liberté totale en termes de cartographie. »

Betsy Mason et Greg Miller sont les auteurs du prochain livre illustré de National Geographic, All Over the Map. Si vous souhaitez en savoir plus sur le livre, vous pouvez consulter le blog dédié à All Over the Map, ainsi que ses comptes Twitter et Instagram.

Lire la suite