Sommaire du magazine National Geographic d’octobre 2018 : les dernières tribus d’Amazonie

Comment protéger les populations les plus menacées de la planète.Tuesday, September 25, 2018

De Rédaction de National Geographic

En octobre, le magazine National Geographic parcourt l’Amazonie en quête des peuples isolés. Le poumon de la Terre abrite la majorité des tribus qualifiées de “non contactées” qui subsistent dans le monde. Cinquante à cent groupes autochtones ont fait ainsi le choix de se tenir à l’écart de la société moderne, respectant leurs traditions ancestrales de vie nomade dans la forêt.

Au Brésil, les Awà, un peuple d’autochtones sédentarisés, s’érigent en gardiens de ces isolados. Les bûcherons, les exploitants de ressources naturelles et les constructeurs de voies de chemin de fer mettent en péril la forêt qui les abrite. Des groupes de patrouilleurs se sont donc constitués pour défendre les tribus nomades de l’Amazonie. Au Pérou, la situation des Mastanahua est identique. Pour protéger ces ethnies, les deux pays ont adopté une politique de non-contact avec leurs membres. La stratégie consiste à créer des zones protégées interdites aux personnes extérieures, à surveiller l’accès à ces zones et à être prêts à répondre quand les tribus approchent le monde moderne.

Dans ce numéro, nous vous proposons également d’explorer le fond des océans, à la découverte des méduses. Clonage, immortalité, rajeunissement… ces organismes simples, dépourvus de cerveau et de squelette, sont pourtant dotés de capacités inégalées dans le règne animal. Nous partons également aux Émirats arabes unis nous initier à la fauconnerie, un sport très prisé en Arabie. Enfin, nos reporters ont retrouvé trois Japonais des États-Unis, qui avaient été photographiés en 1943 devant un camp de détention en Californie. Leur seul crime : en pleine Seconde Guerre mondiale, être originaire de la patrie de l’ennemi. Retour sur une page sombre de l’histoire américaine.

Le magazine National Geographic d’octobre 2018 fait le plein d’explorations et de découvertes :

Au Brésil et au Pérou, mineurs, éleveurs et bûcherons menacent les populations isolées. Des organisations de défense des peuples indigènes patrouillent dans la forêt amazonienne pour qu’ils puissent préserver leur mode de vie ancestral.

 

 

Les humains et les faucons sont partenaires depuis des millénaires. Aux Émirats arabes unis, la fauconnerie passionne les foules. Cet intérêt, qui alimentait autrefois le trafic de rapaces, participe aujourd’hui à leur conservation.

 

 

Ce sont des organismes simples aux pouvoirs exceptionnels. Certaines méduses sont capables de rajeunir, d’autres sont carrément immortelles... Zoom sur ces créatures gélatineuses et tentaculaires du fond des océans.

 

 

Comme beaucoup d’autres, ces trois Japonais ont été internés aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale à cause de leur origine. Soixante-dix ans plus tard, National Geographic les a retrouvés pour recueillir leur témoignage.

Lire la suite