Sommaire du magazine Histoire et Civilisations - juillet-août 2019

L’époque d’Al-Andalus, cette partie de l’Espagne conquise par les Arabes et les Berbères à partir de 711 et devenue musulmane, a-t-elle été un âge d’or, une période de tolérance où juifs, chrétiens et musulmans ont pu coexister de façon harmonieuse ?Monday, July 1, 2019

De Rédaction Histoire et Civilisations
Magazine Histoire et Civilisations - juillet/août 2019

L’égalité entre les religions, d’abord, n’a jamais existé dans la péninsule. S’ils pouvaient pratiquer leur culte, juifs et chrétiens étaient aussi soumis à des discriminations fiscales, civiles et juridiques. Plus tard, sous les Almoravides et les Almohades, se rajoutèrent des persécutions qui ne laissaient guère le choix qu’à la conversion ou à l’expulsion.

Cette sombre réalité n’empêcha pas qu’Al-Andalus connut une civilisation brillante. Nous pouvons encore admirer aujourd’hui ces joyaux que sont l’Alhambra de Grenade ou l’ancienne Grande Mosquée de Cordoue. Al-Andalus fut aussi une plaque tournante dans la passation des savoirs. En philosophie, Averroès cherche à retrouver la pureté des textes d’Aristote, tout comme, en médecine, Avenzoar accorde une place cruciale à l’observation et à l’expérience.

Très tôt, au moment même de sa disparition en 1492, Al-Andalus a envoûté artistes et écrivains. Mais entre littérature et réalité il y a un abîme. Après la Reconquête, on ne peut que constater le contraste entre la générosité chevaleresque d’une partie de l’élite vis-à-vis des Maures de fiction et l’animosité que manifesta la masse du peuple à l’égard des descendants maures restés dans la péninsule, socialement déshérités, les morisques.

 

Au sommaire également :

VACANCES ROMAINES - LES TOURISTES DE L'ANTIQUITÉ

Ils faisaient la fête dans la baie de Naples, couraient les temples grecs et couvraient de graffitis les tombeaux égyptiens. Les Romains n’ont rien à envier aux touristes modernes, dont ils sont les précurseurs. Voyage dans les pas de ces amateurs de vieilles pierres et de plaisirs.

Signature : Jorge García Sánchez - Université Complutense, Madrid

Vacances romaines, les touristes de l'Antiquité.

 

L’AFFAIRE DES POISONS - PSYCHOSE À LA COUR DE LOUIS XIV

Alors que les morts suspectes se multiplient, des poudres aux vertus douteuses circulent sous le manteau des courtisans. L’affaire éclate en 1679. Le règne du Roi-Soleil bascule dans l’ombre de l’occulte…

Signature : Jean-Christian Petitfils - Historien et biographe

L'affaire des poisons - Psychose à la cour de Louis XIV

 

SINOUHÉ - LES TRIBULATIONS D'UN ÉGYPTIEN EN EXIL

Si l’Égypte antique devait avoir son « Ulysse », son nom serait Sinouhé. Ce héros littéraire était adulé au pays des pharaons, grâce à un récit qui réunissait tous les ingrédients d’un bon roman d’aventures : gloire, suspense, trahison, voyages, combats…

Signature : Pascal Vernus - Égyptologue, Directeur d'Études à l'École pratique des Hautes Études

Sinouhé, les tribulations d'un Égyptien en exil.

 

PARIS À LA BELLE ÉPOQUE

À la toute fin du XIXe siècle s’ouvre ce qui apparaîtra, par contraste avec la crise des années 1930, comme une parenthèse enchantée. Sublimée par l’électricité, la Ville Lumière devient la scène urbaine où se déploient les scandales de l’art, les prouesses de la science, mais aussi l’agitation sociale.

Signature : Dominique Kalifa - Professeur d'Histoire contemporaine, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Paris à la Belle époque

Retrouvez ce numéro en kiosque ou commandez-le ici.

Lire la suite