Sommaire du magazine National Geographic de juin 2020 : Les dernières voix de la Seconde Guerre mondiale

Soixante-quinze ans après la fin des combats, alors que leur génération s’éteint, leurs souvenirs sont plus poignants que jamais.

Monday, June 15, 2020,
De National Geographic

Dans son numéro de juin, le magazine National Geographic présente les portraits et les récits de certains des derniers témoins de la Seconde Guerre mondiale. Plus de 66 millions d’hommes et de femmes ont servi dans l’armée et un nombre incalculable de civils a aussi participé à l’effort de guerre. Nos journalistes sont donc partis à la recherche de ces derniers témoins de l’histoire, avec un point de vue original : collecter la parole de ceux qui étaient nos alliés, mais aussi de ceux qui ne l’étaient pas.

Les dernières voix de la Seconde Guerre mondiale. 

Il y a soixante-quinze ans,  la guerre la plus étendue, destructrice et meurtrière de l’histoire touchait à sa fin. La Seconde Guerre mondiale porte bien son nom : elle a été un véritable conflit planétaire, opposant les puissances alliées – les États-Unis, l’Union soviétique, la Grande-Bretagne, la Chine et des alliés mineurs – à l’Allemagne, au Japon, à l’Italie et à quelques autres pays de l’Axe. Environ 70 millions d’hommes et de femmes ont combattu dans les forces armées. En acceptant de raconter leur histoire, certains des derniers rescapés nous font un inestimable cadeau : la possibilité de voir la guerre à travers leurs yeux.

Nous sommes aussi partis au Japon où, le 6 août 1945, il y a près de soixante-quinze ans, Hiroshima était dévastée par la bombe atomique. Un passé impossible à oublier, une page impossible à tourner pour les rescapés. Nos journalistes ont recueilli les témoignages des derniers survivants, à jamais marqués par l'horreur de cette attaque nucléaire et par les leçons de la guerre. Ce bombardement et celui sur Nagasaki, trois jours plus tard, ont coûté la vie à 200 000 personnes.  

Nous vous emmenons ensuite sur la banquise à la rencontre des manchots empereurs. Mais le constat est sans appel. Si le réchauffement climatique continue de faire fondre les plateformes de glace flottantes, vitales pour leur survie, les manchots empereurs marcheront tout droit vers l’extinction.

Enfin, notre voyage en Californie du Sud nous a permis de découvrir un sport local et au départ marginal, le skateboard. Cette discipline influence désormais la culture et les paysages urbains dans le monde entier. Nous avons rencontré les pratiquants de ce sport aussi populaire qu’acrobatique, entre culture rebelle, fun et rêves de gloire.

 

Enquêtes inédites et actualités scientifiques vous attendent dans le numéro de juin 2020 du magazine National Geographic :

Les dernières voix de la Seconde Guerre mondiale. 

Des témoignages comme celui de l’ancien pilote japonais Nobuo Nishizaki, vous en lirez de très émouvants dans ce numéro qui consacre son dossier aux derniers vétérans de la Seconde Guerre mondiale. Alors que leur génération s’éteint, recueillir leurs souvenirs est un devoir de mémoire pour toute l’humanité.

 

 

Après la bombe, Hiroshima.

Les survivants d'Hiroshima ont en moyenne 82 ans et se souviennent avoir grandi avec le désir de revanche sur l'Amérique. Avec les années, beaucoup se sont réconciliés avec le nouveau monde, entre tradition et modernité, mais restent déterminés à ne jamais oublier.
 

 

 

Les manchots empereurs

À l’automne, le manchot empereur gagne sa zone de reproduction, dans la baie d’Atka. La glace de mer lui fournit une plateforme stable d’où s’élancer pour chasser dans les eaux alentour. Mais le réchauffement climatique fait fondre la banquise nécessaire pour se reproduire et pour élever les petits. 

 

 

Le skateboard à la conquête du monde. 

D’abord passe-temps de quartier, puis sport prisé dans le milieu californien du surf dans les années 1950, le skateboard, réputé être à la portée de tous, est désormais un phénomène mondial.  Consécration ultime, les prochains Jeux olympiques incluront de nouvelles épreuves masculines et féminines de skateboard de rue. 

Lire la suite