Découverte du tombeau d'une grande prêtresse de l'Égypte Ancienne

Un tombeau de 4000 ans richement décoré a été mis au jour près du Caire.

Des archéologues ont découvert le tombeau richement décoré d'une prêtresse de l'Égypte ancienne, un rare aperçu de la vie d'une femme de haut-rang il y a plus de 4 000 ans.

Le tombeau est celui de Hetpet, qui était une prêtresse au service d'Hathor, déesse de l'amour, la beauté, la musique, la maternité et la joie dans la mythologie égyptienne. Si les femmes n'étaient pas nombreuses à prêcher dans l'Égypte ancienne, de nombreuses prêtresses étaient vouées au culte d'Hathor.

Cette découverte marque la première découverte archéologique de l'année en Égypte, comme l'a annoncé le ministre des Antiquités Khaled El-Enany lors d'une conférence de presse samedi dernier à Gizeh.

À l'intérieur du tombeau, le nom et les titres d'Hetpet sont gravés dans un bassin de purification, selon des informations AFP. Le tombeau est par ailleurs richement décoré de peintures remarquablement bien conservées, représentant Hetpet dans des scènes de chasse et de pêche, ainsi que des hommes et des femmes travaillant le métal et le cuir ou dansant.

Parmi les peintures on trouve aussi des scènes représentant des singes domestiqués, représentations très inhabituelles. L'une d'elles montrent un singe cueillant des fruits et tenant un panier, une autre un singe dansant devant un orchestre. Seule une peinture d'un singe dansant avait jusqu'alors été mise au jour, comme le rapporte le quotidien égyptien al Ahram. Elle représentait un singe dansant devant un guitariste dans la tombe de Kal-ber, dans la nécropole de Saqqarah, datant du 12e siècle 

Hetpet a vécu sous la Ve dynastie égyptienne, une période estimée aux années -2500 à -2300, soit une partie de l'Ancien Empire égyptien. C'était une période faste, le grand âge de la construction des pyramides, quand les pharaons régnaient en maîtres sur la région et érigeaient des temples et des palais.

Son nom a été vu pour la première fois sur des antiquités mises au jour sur le site en 1909. Le tombeau lui-même n'a été excavé qu'en 2017, plus d'un siècle plus tard, par une équipe menée par Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil Supérieur des Antiquités égyptien.

L'équipe espère faire de nouvelles découvertes en continuant les excavations du site, comme Mostafa Waziri l'a indiqué aux journalistes à Gizeh.

Lire la suite