Histoire

Découverte d'un fossile de paresseux géant de plus de 10 000 ans

Alors qu'ils faisaient de la plongée dans une grotte sous-marine, des explorateurs ont mis au jour les restes d'un paresseux géant de plus de 10,000 ans.

De Shaena Montanari

La jungle du Yucatán, au Mexique, n'est pas connue pour être riche en fossiles. L'environnement humide a détruit les traces d'os des hommes et animaux qui y ont vécu il y a des milliers d'années, mais il demeure des endroits où des restes ont été préservés des effets du temps : les caves sous-marines.

Après avoir creusé à plus de 30 mètres de profondeur dans une grotte en pierres calcaires en 2009, l'explorateur Vicente Fito a permis la mise au jour d'un fossile incroyablement bien conservé de paresseux. Le spécimen a été identifié comme appartenant à une espèce récemment identifiée, la Xibalbaonyx oviceps. 

Le fossile récemment découvert a été transporté à l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire du Mexique. Les différents éléments ont été rassemblés et analysés. 

La nouvelle espèce de paresseux a pu être identifiée grâce au squelette quasi intact de l'animal, qui a certainement été surpris par la montée des eaux et s'est noyé. Étant donné que la cave a été engloutie par les flots il y a environ 10 000 ans, le corps de l'animal déjà présent a reposé pendant des milliers d'années.

Les chercheurs ne sont pas certains de la taille que pouvait faire un Xibalbaonyx mais ils ont pu déterminer que son poids avoisinait les 225 kilos. Cette nouvelle espèce confirme la folle course à l'évolution qu'est celle des paresseux. L'une premières espèces de paresseux, le Megalonyx jeffersonii, aujourd'hui éteinte, pesait plus de 900 kilos alors que les paresseux que nous connaissons aujourd'hui pèsent un peu moins de 4,5 kilos. 

Le plus ancien fossile de paresseux jamais découvert a été daté d'environ 9 millions d'années ; il avait été découvert en Argentine. Ce nouveau fossile prouve que les paresseux géants se sont déplacés dans les Caraïbes il y a plus de 11 000 ans, notamment en se traversant le Mexique, véritable passerelle entre l'Amérique du Sud et du Nord.

 

Retrouvez Shaena Montanari sur Twitter