Découverte fortuite d’une tête en marbre blanc représentant l’empereur Auguste

Lors de la restauration d’un mur dans le village d’Isernia, dans le centre de l’Italie, des archéologues ont mis au jour une tête en marbre vieille de 2 000 ans, représentant l'empereur romain Auguste.

Publication 15 mai 2021, 10:00 CEST
Cette tête d'Auguste vieille de 2000 ans découverte en Italie appartiendrait à une statue de 2 ...

Cette tête d'Auguste vieille de 2000 ans découverte en Italie appartiendrait à une statue de 2 mètres. 

Photographie de Soprintendenza Archeologia, Belle Arti e Paesaggio del Molise

« La présence d'une statue en marbre de l'empereur nous apprend que les villes romaines de cette région possédaient certainement d'importants bâtiments publics, ornés d'impressionnantes statues » affirme Maria Diletta Colombo, archéologue au département régional du ministère du Patrimoine culturel italien.

Alors que l’archéologue et son équipe restauraient un mur datant de l’époque médiévale dans la ville d’Isernia, dans le centre de l’Italie, les scientifiques ont mis au jour un bloc de marbre de 35 cm. « Je dirais que cet élément date de 2000 ans mais il est un peu tôt pour dater précisément, il existe de nombreux portraits d'Auguste et nous devons soigneusement les comparer à celui-ci » précise Maria Diletta Colombo.

De nombreuses villes romaines abritent des vestiges datant de l'Empire romain. Ils ont pour rôle de communiquer un message de paix et de pouvoir.

Photographie de Soprintendenza Archeologia, Belle Arti e Paesaggio del Molise

Les archéologues ont immédiatement identifié cette tête comme appartenant au premier empereur de Rome, Auguste, Imperator Caesar Divi Filius Augustus. Neveu de Jules César, puis adopté par celui-ci à l'âge de 18 ans, il est proclamé empereur le 16 avril 43 avant J.-C. Son règne, marqué de manière relative par la paix et l’abondance pendant près de 40 ans, permet à Rome de marquer sa domination sur le bassin méditerranéen. Auguste meurt à l’âge de 76 ans probablement de cause naturelle. 

De très nombreux monuments officiels sont bâtis à sa gloire, autant à Rome que dans les provinces, la plupart étant encore aujourd’hui visibles. Ils avaient pour rôle de communiquer un message de paix retrouvée et de pouvoir.

Le marbre utilisé pour sculpter cette statue serait de le même que celui qu’utilisait Michel-Ange, le marbre de Lunigiana, une contrée située entre la Toscane et la Ligurie. 

« Nous allons continuer nos recherches pour comprendre un peu plus l'histoire de l'ancienne ville d'Isernia » déclare Maria Diletta Colombo, « si nous trouvons d'autres statues nous serons très heureux mais l'archéologie n'est pas une chasse au trésor, chaque artefact a son importance, même les petits fragments de poteries. »

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Le chef-d’œuvre de Delacroix aurait été peint avec des restes de momies
Histoire
Sodome et Gomorrhe, du mythe à la réalité
Histoire
Dans l'Antiquité, la couleur bleue n'existait pas
Histoire
Les Dorsétiens : mystérieux premier peuple d'Arctique
Histoire
Les médecins au chevet de la Joconde

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.