Découvrez les bunkers soviétiques abandonnés de Tbilisi

Un photographe s’est aventuré dans les souterrains de Tbilisi, la capitale géorgienne, pour explorer ces ruines de l’ère soviétique.

De DAVID TABAGARI
Publication 25 févr. 2022, 15:29 CET
Une porte imposante séparant deux ailes d’un bunker datant de l’ère soviétique à Tbilisi, en Géorgie. ...

Une porte imposante séparant deux ailes d’un bunker datant de l’ère soviétique à Tbilisi, en Géorgie. Au cas où une partie de l’abri venait à être endommagée au cours d’un assaut, la porte était censée protéger l’autre moitié.

PHOTOGRAPHIE DE David Tabagari

Une ville souterraine se cache sous Tbilisi, la capitale de la Géorgie. Pendant la guerre froide, l’Union soviétique a consacré un budget conséquent à la préparation d’éventuelles attaques ennemies. Nucléaires, entres autres. Rien que dans les sous-sols de Tblisi, on dénombre pas moins de 450 bunkers, dont un qui arbore un tableau de bord gigantesque permettant de communiquer avec des bunkers d’autres villes géorgiennes.

Dans les années 1980, un réservoir d’eau aux proportions titanesques a commencé à être construit dans les souterrains de la banlieue de Tbilisi, mais le projet n’a jamais vu le jour.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

J’ai toujours voulu voir de mes propres yeux cet aspect secret de Tbilisi et en rapporter quelques photos. Je savais déjà où se trouvaient plusieurs de ces bunkers, et avec mes amis nous en avons découvert de nouveaux lors de nos pérégrinations. Quand on a l’œil, on les repère facilement. (Autrefois secrets, les bunkers albanais se transforment en musées.)

En 1991, après l’effondrement de l’Union soviétique, ces bunkers ont été abandonnés. Mais il faut encore une autorisation spéciale pour accéder à certains d’entre eux. Pour éviter les actes de vandalisme, je ne dévoilerai pas leur localisation exacte. Pénétrer dans ces bunkers est dangereux : beaucoup ont subi des dégâts et se sont partiellement écroulés. Les chauves-souris et l’eau stagnantes complètent la liste des périls qu’on y trouve. Je ne savais jamais à quoi m’attendre. Une bonne préparation et un équipement spécial sont obligatoires pour rester en sécurité

Le Rustaveli 2 est un tunnel qui permet de se déplacer sous le centre-ville de Tbilisi. Son accès est aujourd’hui contrôlé par le gouvernement.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

Des posters de la fin de l’ère soviétique décorant les murs d’un bunker.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

Ce sont des endroits où l’obscurité règne. Il m’a donc fallu une lampe torche pour pouvoir saisir leur atmosphère mystérieuse lors de mon parcours dans les profondeurs de Tbilisi.

Les cadrans phosphorescents de ce groupe électrogène au diesel luisent dans l’obscurité.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

Ce tunnel non achevé révèle les efforts entrepris pour faire arriver l’air et enlever la terre dans les sous-sols.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

Un escalier sombre remontant vers la surface, non loin de l’aéroport de Tbilisi.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

Les bunkers sont jonchés d’objets accumulés tout au long de leur funeste histoire. On y trouve entre autres de la lecture soviétique.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

C'est la cafétéria du bunker du gouvernement. Ici j'ai trouvé une bouteille de vodka de la marque « Stalin ». La bouteille est probablement là depuis les années 1990.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

Le photographe David Tabagari éclaire des tuyaux de ventilation avec sa lampe dans le bunker principal du gouvernement.

PHOTOGRAPHIE DE David Tabagari

Le bunker situé près de l’aéroport de Tbilisi a été conçu pour abriter 150 personnes. Ces imposantes portes hermétiques les auraient protégées de tous les dangers traînant à la surface.

PHOTOGRAPHIE DE DAVID TABAGARI

David Tabagari est un photographe géorgien. Suivez-le sur Instagram. Cet article a été édité et traduit par Natia Khuluzauri, rédactrice en chef de National Geographic en Géorgie.

Cet article a d’abord paru dans le numéro de février 2022 de la version géorgienne de National Geographic.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Comment Rome a utilisé les murs pour devenir une puissance mondiale
Histoire
France : la grotte du Pech Merle renferme des centaines de peintures préhistoriques authentiques
Histoire
Inde : les œuvres cachées dans ces grottes bouddhistes refont surface après des siècles
Histoire
Quelle est la définition exacte d'un génocide - et pourquoi est-ce si difficile à prouver ?
Histoire
2022 : les prémices d'une nouvelle Guerre froide ?

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.