Huit momies ont été découvertes près d’une pyramide de Dahchour

Les momies auraient été enterrées il y a environ 2 500 ans près de la pyramide d'Amenemhat II de Dahchour, qui a été érigée par un pharaon ayant régné il y a 3 800 ans.

De Kristin Romey
Des fouilles archéologiques récentes ont permis de mettre au jour des sarcophages colorés dotés de décorations et contenant chacun une momie, en bon état de conservation après 2 500 ans.

Le ministère des Antiquités égyptien a annoncé hier la découverte de huit momies près d’une pyramide de Dahchour en Égypte lors de fouilles archéologiques. Datant de la Basse Période (664 – 332 avant J.-C.), les momies étaient chacune recouvertes de cartonnage peint, une sorte de papier-mâché à base de plâtre et de papyrus ou de lin. Elles étaient enterrées dans des sarcophages en roche calcaire.

Selon Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptien, seuls trois des huit momies sont en bon état de conversation.

Les sarcophages ont été mis au jour lors de fouilles archéologiques menées à proximité de la pyramide d'Amenemhat II, un pharaon de la 12e dynastie mort au début du 19e siècle avant J.-C. Exploitée pour sa roche calcaire et largement pillée, la pyramide, dont il ne reste presque plus rien aujourd’hui, était l’une des nombreuses constructions de la nécropole de Dahchour.

lancer le diaporama

Pourquoi donc des momies de la Basse Période ont-elles été mises au jour près d’une pyramide datant du Moyen Empire égyptien construite 1 200 ans plus tôt ? Les nécropoles de Dahchour et de Saqqarah, qui possèdent de nombreuses pyramides, ont servi de lieux de sépulture pour la crème de l’élite de Memphis, qui a été la capitale de la Basse-Égypte sous l’Ancien Empire et a conservé sa puissance au cours du Moyen Empire.

Sarah Parcak, égyptologue et exploratrice National Geographic explique que pendant la Basse Période, la capitale a été déplacée sur le delta du Nil. Toutefois, les environs de Dahchour et de Saqqarah sont restés un important centre culturel. « La région étant toujours considérée comme un paysage sacré, de nombreux membres de l’élite de la Basse Période ont été enterrés à Dahchour et Saqqarah. »

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite