La Doncella, la jeune inca enterrée vivante et conservée par le froid

La jeune fille de treize ans et deux autres enfants ont été enterrés vivants à plus 6000 mètres d'altitude il y a 500 ans. Leurs corps figés par le froid donne un aperçu des rites sacrificiels incas.

De Rédaction National Geographic
Publication 9 févr. 2022, 10:58 CET
Cette momie, appelée La Doncella ou La jeune fille, est celle d'une adolescente morte il y ...

Cette momie, appelée La Doncella ou La jeune fille, est celle d'une adolescente morte il y a plus de 500 ans lors d'un sacrifice rituel dans la Cordillère des Andes. Selon les archéologues qui ont découvert les restes momifiés en Argentine en 1999, la jeune fille et deux autres enfants ont été laissés sur le sommet d'une montagne dans un but sacrificiel.

PHOTOGRAPHIE DE NATACHA PISARENKO/AP

Cette momie, dans un état de conservation remarquable, est celle d'une jeune fille inca qui restera à jamais figée par le froid dans son sommeil.

Surnommée La Doncella ou La jeune fille, cette adolescente d'environ treize ans est morte il y a plus de 500 ans lors d'un rite sacrificiel, dans la Cordillère des Andes. Selon les archéologues qui ont découvert les restes momifiés en Argentine en 1999, la jeune fille et deux autres enfants, un petit garçon et une petite fille, ont été laissés sur le sommet du Llullaillaco en offrandes aux dieux. 

La Doncella a été retrouvée vêtue d'une tunique de cérémonie et ornée d'une coiffe, gages de son nouveau statut de messagère des cieux. On a par ailleurs découvert que la jeune fille avait bu de l'alcool de maïs, probablement pour l'endormir, et dans sa bouche, quelques fragments de feuilles de coca, que les Incas mâchaient pour atténuer les effets du mal de l'altitude.

Pis encore : une étude datant de 2013, conduite par Andrew Wilson, de l’Université de Bradford au Royaume-Uni, a permis de déterminer que les trois enfants avaient ingéré régulièrement des substances psychotropes pendant l'année ayant précédé leur mort, dès lors qu'ils avaient été choisis pour être sacrifiés. La consommation de feuilles de coca aurait considérablement augmenté durant les six derniers mois de leurs vies, a fortiori durant les dernières semaines.

Le froid régnant au sommet du Llullaillaco, deuxième plus haut volcan actif au monde situé entre l'Argentine et le Chili, culminant à plus de 6 000 mètres d'altitude, a permis de figer dans le temps les traits des jeunes sacrifiés. « [La Doncella] est la momie la mieux conservée que j'aie jamais vue » avait alors déclaré l'explorateur National Geographic Johan Reinhard, qui a co-dirigé l'expédition qui a permis la mise au jour des momies du Llullaillaco.

Des analyses ont révélé que cette jeune fille de 13 ans qui a été sacrifiée a consommé de la coca régulièrement et à fortes doses pendant sa dernière année d’existence. Sa consommation d’alcool n’a en revanche augmenté que dans les dernières semaines qui ont précédé sa mort.
Photo Reproduite Avec L’autorisation De Johan Reinhard

La découverte des enfants du Llullaillaco a révélé de riches détails de la vie des Incas, comme la coiffe élaborée de la jeune fille. À cet égard, La Doncella rivalise même avec la précédente découverte de Reinhard : une momie elle aussi figée par le froid andin, surnommée la Vierge des glaces, qu'il a mise au jour avec Miguel Zárate sur le volcan Ampato en 1995.

« La découverte des trois momies [en 1999] a été le point culminant de ma carrière, ou en tout cas [de] mon travail dans les Andes » estimait Reinhard, interrogé par National Geographic en 2005. « Ces momies étaient encore mieux conservées que la Vierge des glaces. »

Le Musée d'Archéologie de Haute Montagne (MAAM), Salta, en Argentine, expose La Doncella, la plus âgée des trois victimes, depuis le 6 septembre 2007. Les deux plus jeunes victimes l'ont rejoint peu après. Le musée conserve les momies dans un environnement réfrigéré à -20°C, pauvre en oxygène, afin de reproduire les conditions de température et d'humidité de haute altitude qui ont permis leur remarquable conservation naturelle.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise, et mis à jour par l'équipe de rédaction française.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Le mystère de l'homme de Gebelein, momie excavée dans le désert égyptien
Histoire
Canaries : ces momies dont vous n'avez jamais entendu parler
Histoire
Découverte de deux cercueils du culte du crocodile en Égypte
Histoire
Découverte d'une momie de l'Ancien Empire
Histoire
Trois millénaires après sa mort, Amenhotep Ier a été passé au scan

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.