La plus vieille bouteille à la mer du monde découverte en Australie

Le bout de papier, vieux de 132 ans, avait été jeté à la mer par un équipage allemand pour étudier les courants océaniques.

Le 21 janvier dernier, alors que la famille Illman et leurs amis roulaient sur une plage au nord de l'île Wedge, située sur la côte ouest de l'Australie, à environ 160 km au nord de Perth, la voiture s'est enlisée. Tonya Illman et son amie Grace Ricciardo ont alors décidé d'aller se promener.

Sur le chemin du retour, elle se sont arrêtées pour ramasser des détritus. Tonya a alors trouvé une bouteille brunâtre et l'a prise, pensant qu'elle serait parfaite sur sa bibliothèque.

Une fois à la voiture, Tonya a confié la vieille bouteille à la petite amie de son fils, Bree Del Borello afin d'aider son mari à dégager la voiture du sable mou. C'est en regardant à l'intérieur de la bouteille sans bouchon que Bree a aperçu ce qui ressemblait à une cigarette.

Ils ont retiré le fragile objet de la bouteille et ont constaté que celui-ci était fermement enroulé et qu'il était scellé avec un bout de ficelle. Une fois chez eux, à Lanceline, ils ont placé le papier détrempé au four pour le sécher et pouvoir l'ouvrir. Ce n'est que quelques jours plus tard qu'ils ont découvert que le bout de papier de 20 cm sur 15 était le plus vieux message trouvé dans une bouteille au monde.

« C'était vraiment un extraordinaire hasard », a confié Kym, le mari de Tonya au journal The Guardian. « Nous n'aurions pas pu rêver mieux ».

 

UN S.O.S. À L'ATTENTION DU MONDE ? PEUT-ÊTRE PAS...

D'abord sceptique, la famille Illman est entrée en contact avec le Western Australian Museum deux jours après la trouvaille. Ils y ont rencontré Ross Anderson, conservateur-adjoint en archéologie maritime.

En comparant le texte figurant sur le vieux bout de papier de mauvaise qualité avec des échantillons d'écriture manuscrite issus des carnets de bord d'un capitaine, Ross Anderson a découvert que le message datait du 12 juin 1886. Il était donc vieux de 131 ans et 223 jours le jour de sa découverte. D'après le conservateur, la bouteille a été jetée à la mer depuis le voilier allemand Paula alors qu'il traversait l'océan Indien. Celui-ci effectuait un voyage entre Cardiff, au Pays de Galles, et ce que l'on connaît aujourd'hui comme l'Indonésie. Des experts de l'Observatoire naval allemand ont confirmé cette explication.

À cette époque, des équipages allemands étudiaient les courants océaniques du monde. Pour ce faire, ils ont jeté des milliers de bouteilles à la mer pendant 69 ans. Les coordonnées exactes du navire au moment où la bouteille fut jetée, ainsi que la date et le nom du voilier figurent sur chaque message et celui découvert par Tonya ne fait pas exception à la règle.

Selon les coordonnées géographiques inscrites sur le papier, la bouteille a été jetée par dessus bord quelque part à l'ouest de l'Amérique du Sud, à presque 965 km de l'endroit où elle s'est échouée, moins d'un an après, puis s'est enterrée dans le sable. M. Anderson pense que le bouchon de la bouteille a séché et que les tempêtes et les fortes pluies ont eu raison de lui. Suite aux recherches, il a été déterminé que le port d'attache de Paula était situé à Marseille, en France.

À ce jour, 662 autres messages issus de cette expérience allemande ont été découverts et confiés à des musées. La dernière trouvaille de ce genre date d'avril 2015 et a eu lieu en Allemagne : il s'agissait d'un carte postale âgée de 108 ans.

La famille Illman a prêté la bouteille au Western Australian Museum jusqu'en 2020, où le public peut venir l'admirer.

« Cette découverte est l'un des moments les plus importants de ma vie », a écrit Tonya Illman sur son site Internet dédié à la trouvaille. « C'est incroyable de se dire que cette bouteille n'a pas été touchée depuis presque 132 ans et qu'elle est en parfait état malgré les éléments. Je n'en reviens toujours pas ».

Lire la suite