Histoire

Quand Bouddha a-t-il vécu ?

Des archéologues ont mis au jour des traces de ce qui pourrait être le plus vieux sanctuaire bouddhique jamais découvert.

De Dan Vergano

Lors de fouilles à Lumbini, au Népal, une équipe dirigée par Robin Coningham a localisé des trous de poteau datant d’environ 550 av. J.-C. Ils proviendraient d’une clôture en bois entourant un bodhigara, ou « arbre sanctuaire ».

Selon la légende, Lumbini est le jardin où la reine Maya Devi a agrippé un arbre et donné naissance au personnage historique de Siddhartha Gautama, qui deviendra plus tard Bouddha. « Toute la question est de savoir quand Bouddha a vécu, et cette structure sacrée nous oriente vers le vie siècle avant notre ère », affirme Robin Coningham.

La date de naissance exacte de Bouddha est contestée, les autorités népalaises optant pour 623 av. J.-C., tandis que d’autres traditions la considèrent plus récente, vers 400 av. J.-C.

La découverte archéologique a été saluée par des experts, qui demandent toutefois des analyses plus poussées, car les arbres étaient aussi vénérés dans les religions indiennes prébouddhistes.

Certains centres rituels ont ainsi pu se chevaucher. Dans le sanctuaire, on n’a retrouvé aucune trace de sacrifices ou d’offrandes comme on en voit d’ordinaire sur les sites indiens plus anciens. « En fait, il était très propre, ce qui témoignerait plutôt de pratiques bouddhistes de non-violence et de non-offrandes », précise Robin Coningham.

Les recherches sur le site, poursuit-il, laissent à penser qu’il était cultivé vers 1 000 av. J.-C., avant d’être occupé par une communauté bouddhiste comparable à celle d’un monastère au VIe siècle av. J.-C.

Lire la suite