Histoire

Qui repose dans ce mystérieux sarcophage mis au jour en Égypte ?

Les internautes débordent d’imagination depuis la découverte en Égypte d’un sarcophage scellé en granite noir. Son occupant reste pour l'heure inconnu.

De Kristin Romey

Deux semaines après sa découverte, le sarcophage scellé en granite noir découvert sur un chantier en Égypte n’a pas encore été ouvert. La découverte a capté l’attention des internautes, si bien que l’on ne compte plus les blagues relatives au sort que le sarcophage pourrait renfermer.

À la grande exaspération de ses représentants, le ministère égyptien des Antiquités a reçu de nombreuses demandes de la presse internationale, qui se demande quand et comment le sarcophage en pierre sera ouvert. Le ministère s'est pour l'instant naturellement refusé à toute déclaration concernant l'identité de l'occupant du sarcophage.

Des archéologues locaux, dont les noms ne seront pas divulgués en raison de l'interdiction de parler de la découverte au nom du ministère auprès des médias, se sont confiés à National Geographic. Ils ont indiqué avoir dressé une liste des individus qui ne reposent très certainement pas dans ce sarcophage.

C'est le journal égyptien, Al Ahram qui a relayé la découverte le 1er juillet dernier. L'article, très bref, relate la découverte d'un grand sarcophage en pierre, toujours scellé, lors de travaux d'excavation menés à Alexandrie, une ville située sur la côte méditerranéenne de l'Égypte. Le buste en albâtre d'un homme, peut-être l'occupant du cercueil, a été mise au jour non loin du sarcophage. Ce lieu de sépulture daterait de l'époque de la dynastie lagide, qui a régné sur l'Égypte de 323 à 20 avant J.-C.

Le ministère égyptien des Antiquités a dévoilé dans une déclaration officielle que le sarcophage, qui mesure environ 2,70 mètres de long et 1,50 mètre de large, est le plus grand sarcophage antique mis au jour dans la ville. De nombreuses personnes estiment qu'une personne puissante ou riche y reposerait, peut-être même Alexandre le Grand, qui a fondé la ville en 331 avant J.-C.

Si certains récits historiques affirment que le grand conquérant de Macédoine a été enterré juste après sa mort à Alexandrie en 323 avant J.-C., sa tombe n'a en effet jamais été retrouvée.

National Geographic a réussi à s'entretenir séparément avec deux archéologues qui travaillent à Alexandrie et sont au courant de la découverte. Ils estiment que les dimensions inhabituelles du sarcophage indique que ce dernier daterait du règne plus ancien d'une dynastie de pharaons égyptiens.

Alexandrie n'a été fondée qu'au 4e siècle avant J.-C. Par conséquent, l'un des archéologues estime que l'énorme sarcophage proviendrait d'un site plus ancien, situé sur le Nil, comme Memphis, et qu'il aurait été acheminé jusqu'à Alexandrie vide pour être réutilisé plus tard.

Quant au second archéologue, il avance que l'occupant du sarcophage aurait été enterré juste après la dynastie lagide, sous l'Empire Romain, en raison de la faible profondeur à laquelle il a été mis au jour : le sarcophage ne se trouvait qu'à 4,5 mètres de profondeur. De plus, comme le lieu de sépulture se trouve hors des limites de la ville antique d'Alexandrie, l'archéologue estime qu'il est peu probable qu'un membre de la royauté égyptienne antique repose dans le sarcophage.

Une chose est sûre, une véritable prouesse d'ingénierie sera nécessaire pour ouvrir ce sarcophage en raison de son poids, estimé à 30 tonnes.

Waad Abul-Ela est chef de projets au ministère égyptien des Antiquités. Dans une interview accordée à Egypt Today, il explique que deux méthodes d'ouverture du sarcophage sont possibles. La première consiste à entourer le sarcophage de terre pour le protéger avant de soulever l'ensemble à l'aide d'un bulldozer. Une deuxième solution est envisagée : ouvrir le sarcophage sur place, puis séparer le couvercle de la base en utilisant un monte-charge.

La procédure sera-t-elle filmée en direct, pour le plus grand plaisir ou à la stupeur de la twittosphère ? Mystère...