Histoire

Tour du monde des plus belles épaves

Voici neuf destinations figées dans l'eau et le temps pour les plongeurs qui n'ont pas froid aux yeux.

De Terry Ward
Le lagon de Truk, Micronésie.

Des restrictions régissent la plongée : il peut s'agir de la pronfondeur à laquelle vous pouvez aller ou du temps que vous pouvez passer sous l'eau. Il existe aussi des limites, relatives à la solidité de vos nerfs.

Pour les plongeurs qui n'ont pas froid aux yeux, rien n'est plus excitant que d'explorer la structure d'une épave, de découvrir des pièces secrètes et de tomber nez-à-nez avec des moments figés dans l'eau et le temps.

 

LE LAGON DE TURK, MICRONÉSIE

Au fond du lagon cristallin de la Micronésie gisent les épaves d'une soixantaine de navires de guerre japonais, coulés par l'armée américaine en 1944.

Les familles japonaises viennent toujours rendre hommage aux nombreuses vies perdues en ce lieu, tandis que des plongeurs du monde entier s'y rendent pour avoir un aperçu sous-marin de l'histoire de la Seconde guerre mondiale. Cargos japonais, pétroliers ravitailleurs et Zeros, des avions de combat japonais enfermés dans les cales des navires, peuvent être admirés.

Préparez-vous à une expérience qui fait réfléchir, annonce Brandon Cole, photographe sous-marin et mordu de plongée. « Lorsque l'on plonge là-bas, on est face à la tragédie de la guerre. J'étais très affecté par chaque petit objet que je trouvais, qu'il s'agisse d'une brosse à dents, d'une botte, de bouts de vêtements », confie-t-il. « Ce ne sont pas seulement des armes, des munitions et des tanks. Entrer dans certaines épaves peut s'avérer à la fois effrayant et très excitant. »

lancer le diaporama

LE SCAPA FLOW, ÉCOSSE

Pour admirer certaines des épaves les mieux conservées de la Première guerre mondiale, il faut plonger dans les eaux glacées des Orcades. Mais le jeu en vaut la chandelle. En 1919, plus de 70 navires de guerre appartenant à la Hochseeflotte (flotte de haute mer) de la marine impériale allemande y furent sabordés. De nombreux navires ont finalement été renfloués, mais il y a encore beaucoup à admirer sous la surface de Scapa Flow en Écosse : des navires de guerre et des croiseurs reposent ainsi entre 30 et 40 mètres de profondeur. Le SMS Karlsruhe, couché sur le flanc droit à 25 mètres de profondeur, est considéré comme l'épave la plus accessible de la zone.

La prudence est toutefois de rigueur pour les plongeurs, en raison des tonnes d'acier qui se dégradent. « Vu de l'extérieur, les épaves sont très bien conservées, avec les tourelles, les passerelles de combat et d'autres éléments facilement reconnaissables », a précisé Mark Richard Evans, éditeur en chef du magazine Scuba Diver. « Mais après 99 ans passé sur le plancher océanique, il n'est pas recommandé d'entrer dans ces immenses épaves. »

Les Orcades, Écosse.

 

LES ÎLES KEYS, FLORIDE, ÉTATS-UNIS

Avec son patrimoine maritime de longue date et ses nombreux récifs peu profonds, les îles Keys en Floride sont l'un des meilleurs endroits au monde pour pratiquer la plongée à la découverte d'épaves. « Les navires transitaient sur ces eaux. Parfois, pour tenter d'éviter les courants du Gulf Stream, ils passaient dangereusement près des récifs coralliens en mer », explique Stephen Frink, éditeur du magazine Alert Diver. « De nombreux navires n'ont pas eu de chance et leur épave, recouverte de coraux et servant de refuge à une vie marine abondante, attirent désormais les plongeurs. » Près d'Islamorada, les plongeurs qui partent à la découverte de l'épave de l'Eagle, un cargo de 87 mètres de long, peuvent apercevoir des requins-bouledogue et de discrets poissons-scies.

Au large de Key Largo, un spectacle impressionnant attend les plongeurs : le Spiegel Grove, un landing ship dock (navire militaire de débarquement de troupes et de véhicules) de la Navy coulé intentionnellement, repose à une profondeur comprise entre 24 et 27 mètres. Les bancs de zawag bleus et les barracudas en patrouille sont aussi de la partie.

 

LES GRANDS LACS, MICHIGAN, ÉTATS-UNIS

Dans les Grands Lacs du Michigan, de nombreuses épaves reposent dans des eaux peu profondes et sont facilement accessibles. Elles sont parfaites pour les débutants en plongée sur épave. Ces eaux douces abritent des milliers d'épaves, des navires à vapeur victimes de terribles tempêtes en passant par des goélettes coulées dans des eaux si peu profondes qu'il est possible de les découvrir avec seulement un tuba. Andy Morrison, photographe sous-marin, emmène les débutants sur l'épave du Nordmeer, qui s'est ensablé sur Thunder Bay Island en 1966.

« Il y a encore quelques années, la majeure partie du navire se trouvait au-dessus de la surface de l'eau et les gens passaient la nuit dessus », indique le photographe au sujet de l'épave. Celle-ci repose à 12 mètres de profondeur et sa coque tordue offre beaucoup à explorer. Quant aux plongeurs techniques qui ont suivi une formation avancée, ils peuvent plonger dans le Lac Huron, sur le site de Thumb Island Bottomland Preserve, où le Detroit a coulé en 1873 lors d'une tempête. Reposant à 60 mètres de profondeur, il offre aux plongeurs l'opportunité d'examiner son moteur à vapeur et des deux roues à aube situées sur chaque côté du navire.

 

OAHU, HAWAÏ, ÉTATS-UNIS

À Hawaï, les eaux du Diamond Head State Monument abritent le Yo-257, un pétrolier ravitailleur sabordé de la Navy, la marine nationale américaine. Les courants y sont forts et emportent avec eux raies aigles et requins corail. Waikiki Beach est aussi un autre lieu remarquable pour pratiquer la plongée sur épave : les plongeurs expérimentés peuvent explorer le Sea Tiger, un navire de pêche chinois qui a été intercepté et confisqué au début des années 1990 car il était impliqué dans la traite d'êtres humains.

 

LA SARDAIGNE, ITALIE

Les eaux cristallines de la mer de Cagliari figurent parmi les meilleurs endroits où plonger en Méditerranée, et sont également la dernière demeure de plusieurs navires victimes des bombes et des sous-marins pendant la Seconde guerre mondiale. En 1943, le cargo italien Entellaan transportait du charbon lorsqu'il a été coulé par la torpille d'un sous-marin britannique. Il repose désormais dans les fonds marins et se prête parfaitement à la photographie grâce à la lumière et à la vie marine abondante qui y a trouvé refuge. Une seconde épave, celle du navire à vapeur italien Romagna, a été victime d'une mine britannique qui l'a brisé en deux. Elle est aujourd'hui couverte d'éponges et sert de refuge aux anguilles et mérous.

 

LES BERMUDES

Avec plus de 300 épaves reposant dans ses eaux, les Bermudes sont considérées comme la capitale des épaves de l'Atlantique. Ses fonds marins abritent en effet le plus grand nombre d'épaves au kilomètre carré au monde. La plupart des navires ont été victimes des récifs coralliens de l'île, qui sont aussi tranchants que des lames de rasoir.

Le plus connu est le Cristobal Colon, un paquebot de luxe espagnol qui s'est échoué en 1936 sur un récif corallien. Chaudières, serpentins et poutres de fer jonchent le fond marin, pour le plus grand bonheur des plongeurs. « Ce qui rend [la plongée aux Bermudes] encore plus excitante, c'est qu'il reste encore beaucoup à découvrir », a indiqué Tara Bradley Connell, monitrice de plongée PADI. « Vous ne savez jamais quand une tempête ou un courant va mettre au jour quelque chose de nouveau. »

La mer Rouge, Égypte.

 

LA MER ROUGE, ÉGYPTE

Selon Travis Marshall, plongeur chevronné, l'une des épaves les plus passionnantes au monde reposent sous les eaux limpides du large de l'Égypte. Il avance même que le navire figure sur la liste des épaves que tout plongeur souhaite explorer.

Cette épave, c'est celle du SS Thistlegorm, un navire marchand britannique qui a sombré en 1941. C'est Jacques Cousteau qui l'a découvert dans les années 1950 au cours d'une de ses explorations. « Cette épave est vraiment singulière car toutes les cales du navire renferment encore la marchandise que les Alliés amenaient à Alexandrie », confie le plongeur. « Lorsque vous explorez l'épave, vous pouvez voir l'endroit où ont frappé les bombes allemandes et les cales sont semblables à des capsules temporelles, remplies de camions Bedford, de motos BSA, de fusils, de munitions, tandis que des piles de bottes de pluie jonchent le plancher océanique. »

 

LES OUTER BANKS, CAROLINE DU NORD

Avoir l'occasion de plonger dans l'histoire de la Seconde guerre mondiale sur le site de l'épave d'un U-boat allemand est une raison suffisante pour organiser un voyage de plongée sur les Outer Banks. Coulé en 1942 par un navire des gardes côtes américaines, l'U-352 est l'épave la plus connue de la Caroline du Nord.

Elle est aussi plutôt accessible, reposant à seulement 33 mètres de profondeur. Le massif du sous-marin est encore bien visible sur la structure rouillée et il n'est pas rare que les plongeurs rencontrent des requins-taureau qui patrouillent dans les profondeurs. Parmi les autres épaves populaires de l'Outer Banks figure l'USS Schurz, un croiseur léger allemand de la Première guerre mondiale capturé par les américains, où vous pouvez vous faufiler entre les chaudières au milieu des bancs de poissons-appâts.

 

Terry Ward est une journaliste indépendante basée en Floride et spécialisée dans l'écriture d'articles de voyage. Suivez-la dans ses aventures sur Twitter et Instagram.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.