Le goudron à l’origine de l’âge d’or viking ?

Un chercheur suédois vient d’établir le lien entre l’âge d’or des conquêtes vikings et la production intensive de goudron au Danemark et en Suède à partir du 8e siècle de notre ère.

De Arnaud Sacleux

L’expansion viking a connu son apogée entre le 8e et le 11e siècle. L’Europe et le monde sont alors en proie aux invasions normandes, perpétrées par un peuple réputé cruel et dévastateur. La France, l’Angleterre, l’Islande ou encore l’Amérique sont colonisées par ces guerriers venus du Danemark et de la Suède. Si leurs motivations sont nombreuses et parfois obscures, de récentes études montrent que la production intensive de goudron aurait permis à ces guerriers d’améliorer leurs navires, les langskip, et de voyager très loin de leurs terres d’origine.

 

LE GOUDRON : UNE INNOVATION TECHNOLOGIQUE

« L'intensification des activités maritimes de l'ère viking a probablement accru la consommation de goudron, qui est également devenu une matière première commerciale ». Andreas Hennius, archéologue à l’Université d’Uppsala en Suède, lie l’expansion viking à la production intensive de cette matière, qui aurait permis de développer la flotte viking en la rendant étanche. Selon les scientifiques, cette production était surtout intensive car 130 litres étaient nécessaires à rendre étanche un seul langskip.

Le goudron était issu de la combustion de bois et de pin dans de grands fours. Si cette activité était plutôt modeste vers le 4e siècle, la prolifération de ces fosses à goudron dans tout le pays au 8e siècle et l’augmentation considérable de leur taille, certains ayant une capacité de 500 litres, traduit une demande croissante de ce produit à l’époque des conquêtes vikings. Cette production à grande échelle aurait donc permis aux Normands de multiplier les voyages longue distance et de conquérir de nombreux territoires.

 

DES MOTIVATIONS DIVERSES

L’expansion des vikings servait de nombreux buts : la quête de richesses, de métal et d’or, la recherche de nouvelles terres à cultiver, le Danemark étant une terre peu fertile, et le goût de l’aventure. La mer était à l’époque un vaste terrain de conquête.

Mais le commerce n’était pas leur seule activité. Pillards, les vikings ont extorqué près de 14 % de l’économie de l’empire carolingien en échange de fausses promesses de paix. Conquérants, ils conquirent trois grands royaumes d’Angleterre : la Northumbrie, l’East Anglie et la Mercia. Leurs invasions s’étendirent ensuite à travers le monde. L’Islande, le Groenland, ou encore l’Amérique, qu’ils appelèrent Vinland, furent envahis. La France, ou plutôt le Royaume Franc, fut également conquis : par la Vendée d’abord, puis Nantes à la fin du 8e siècle. S’ensuivit Orléans, par la Loire, puis Paris grâce à la Seine.

Si l’héritage viking reste modeste dans notre culture actuelle, ces guerriers ont marqué l’Histoire d’une trace indélébile et restent aujourd’hui encore une source d’inspiration intarissable.

Lire la suite