CONTENU PARTENAIRE POUR

scotland
 ...

L’Écosse et ses paysages sculptés par les eaux

Outre ses plus de 30 000 lochs et ses 19 000 kilomètres de côtes, les spectaculaires cours d’eau d’Écosse possèdent une histoire d’une incroyable richesse.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

ACCÈS RÉSERVÉ

Malgré ses 19 000 kilomètres de littoral, les rives contrastées d’Écosse se révèlent généralement inaccessibles aux navires imposants. Il en va de même pour ses lochs, dont la majorité est difficile d’accès par bateau, y compris par les rivières. De plus petites embarcations, telles que des kayaks et des canoës, offrent une expérience plus intime des cours d’eau infinis du pays, comme ici, sur le paisible Loch Lurgainn, au nord d’Ullapool. Que vous souhaitiez immortaliser les reflets montagneux du Sgorr Tuath ou vous essayer à la pêche avec d’autres types de prises à la clef, vous aurez tout le loisir de savourer la quiétude qui y règne. Alors qu’en 2021 l’Écosse continuera de célébrer ses Eaux et littoraux, existe-t-il moment plus propice pour plonger au cœur d’une culture et de paysages façonnés par ces éléments ?

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LES GARDIENS DU CANAL

Bien avant que les sculptures d’Andy Scott ne soient érigées au sein du parc Helix, à Falkirk, en 2013, les Kelpies ont longtemps fait partie du folklore écossais. Ces spectaculaires têtes de chevaux de 30 mètres de haut évoquent les esprits aquatiques métamorphes qui peuplent les contes de fées depuis des siècles. Elles forment un majestueux portail à l’entrée est du canal Forth and Clyde, lequel sépare l’Écosse en deux dans sa partie la plus étroite. Non loin de là se trouve la roue de Falkirk, le premier et seul ascenseur à bateaux rotatif au monde, inauguré en 2002 afin de redonner vie à la voie navigable la plus importante du centre de l’Écosse.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

L’EAU DE LA VIE

Caol Ila est l’une des 120 distilleries de whisky qui jalonnent l’Écosse et puisent dans les ressources d’eau incroyablement pures du pays pour confectionner des alcools dorés. De gigantesques alambics, à l’image de ceux présents ici sur l’île d’Islay, jouent un rôle essentiel dans le processus. S’ils étaient traditionnellement utilisés pour le whisky, vieilli ensuite dans des fûts en chêne pendant au moins trois ans, l’explosion actuelle de la demande de gin, qui ne nécessite pas de vieillir, ne laisse pas de répit à ces vieux mastodontes de cuivre.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LES RIVES DU LOCH NESS

L’impressionnant Loch Ness est le loch ainsi que le lac des îles britanniques dont le volume d’eau est le plus important. Pour certains, ces profondeurs ont permis à Nessie, le plus célèbre résident du pays, de prospérer jusqu’à aujourd’hui. D’autres aiment simplement profiter des paysages fascinants qui bordent l’immense point d’eau. De plus en plus prisé, le Loch Ness 360, un itinéraire de randonnée et de cyclisme autour du loch, traverse la majorité des monuments les plus emblématiques, notamment les ruines du château d’Urquhart remontant au 13e siècle, sur la rive nord.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LOCH MAREE

Avec plus de 31 000 lochs pour un seul lac officiel — le lac de Menteith, près de Stirling —, les Écossais peuvent faire valoir que celui qui a leur préférence est le plus joli du pays. Mais quel que soit l’endroit d’où vous veniez, difficile de nier la splendeur de l’immense Loch Maree. Situé dans l’extrême nord-ouest de l’Écosse continentale, il s’agit du quatrième plus grand loch du pays, et un site chargé d’histoire et de spiritualité avec notamment des sites religieux datant du 8e siècle. Réserve naturelle nationale, c’est aussi un habitat privilégié de la truite de mer et du saumon. En plus d’attirer les pêcheurs, ces poissons permettent la subsistance de toute une population de loutres et de plongeons arctiques (Gavia arctica).

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LE CŒUR DE L’ÉCOSSE

En plein cœur de l’Écosse, le Loch Tay est célèbre pour ses 18 crannogs, ou îles artificielles, et conserve des traces de présence humaine qui remontent à l’âge de fer. Si un grand nombre de ces îles ont depuis été submergées, le Scottish Crannog Centre, situé au bord du loch, permet de comprendre la façon dont elles ont été bâties ainsi que leur usage. Non loin de là se dresse le Ben Lawers, l’une des plus hautes montagnes de Grande-Bretagne. Et pour ceux qui préfèrent la quiétude du bord de l’eau, les amateurs de pêche au saumon seront ravis.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LA PORTE VERS LE NORD

Parce qu’il est encerclé par certaines des plus grandes merveilles naturelles d’Écosse, rien d’étonnant à ce que les visiteurs se pressent au bord du Loch Rannoch, peu importe la période de l’année. Situé entre le parc national du Loch Lomond et des Trossachs et celui des Cairngorms, en plein cœur du pays, ce loch est entouré par les montagnes. En son centre, dressée sur un minuscule crannog, une tour solitaire du 18e siècle constitue l’un des monuments les plus photographiés d’Écosse. À l’ouest, les marais de Rannoch Moor figurent parmi les zones sauvages les plus importantes du pays, à la biodiversité extrêmement riche.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LE PLUS GRAND PARC NATIONAL DE GRANDE-BRETAGNE

Sans doute le plus spectaculaire du pays, le parc national des Cairngorms symbolise les Highlands sous leur forme la plus enchanteresse. Menés par un guide agréé, les visiteurs peuvent y admirer des terres de montagnes, de lochs et de vallées ondoyantes sculptées par les eaux. Véritable paradis des ornithologues, les promeneurs peuvent y apercevoir de nombreuses espèces d’oiseaux, des aigles royaux majestueux aux minuscules becs-croisés écossais. On y rencontre également de larges troupeaux de cerfs élaphes, ainsi que la seule communauté de rennes du Royaume-Uni. À l’arrivée de l’hiver et de sa poudreuse fraîche, les Cairngorms constituent une destination idéale, où vous pouvez profiter d’activités au cœur des paysages enneigés et vous laisser réchauffer par une ou deux gouttes de whisky à la distillerie de Dalwhinnie.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LA CASCADE DE GREY MARE’S TAIL

Contre toute attente, l’une des chutes d’eau les plus hautes et les plus spectaculaires d’Écosse se situe près de Moffat, dans le sud du pays. Puisant sa source dans le Loch Skeen, dans le sud-ouest du Dumfries and Galloway, la cascade de Grey Mare’s Tail s’élève à près de 60 mètres de haut et offre un véritable spectacle visuel et sonore, surtout après la pluie. Une réserve naturelle du même nom a été instaurée autour des chutes, protégeant ainsi les balbuzards qui pêchent dans le lac et le corégone blanc, le poisson de Grande-Bretagne le plus rare, qui y est présent en nombre — à condition, bien sûr, de rester à l’écart des oiseaux prédateurs et des périlleuses cascades.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LES VACHES DES HIGHLANDS

Habitants les plus reconnaissables d’Écosse, les bovins Highland sont présents aux quatre coins du pays. Sur cette image, un petit troupeau fait trempette dans les eaux pittoresques du Loch Etive, en périphérie du village de Connel, dans l’Argyll and Bute. Très appréciées des enfants et des photographes, fascinés depuis des lustres par l’allure singulière de ces vaches, ces majestueuses créatures poilues peuvent être aperçues dans tout le pays. Même la reine Elizabeth II les affectionne et en garde un troupeau au château de Balmoral, sa résidence écossaise.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

LE SAUT DU SAUMON

Si le nord-est de l’Écosse ne possède ni les montagnes ni les paysages côtiers du nord-ouest, l’Aberdeenshire n’en est pas moins d’une grande beauté. Le fleuve Dee coupe en deux la pittoresque région de Deeside, très prisée des pêcheurs. La spectaculaire rivière Feugh, plus grand afluent du Dee, vaut particulièrement le détour entre les mois de septembre et de novembre, lorsque les arbres se parent des nuances automnales et que les saumons tentent de remonter la rivière. Les poissons bondissent en sillonnant les cascades de la Feugh à la recherche d’aires de reproduction plus en amont. On aurait tendance à penser que ce type d’événement naturel survient en des contrées reculées, mais ce n’est pas le cas : à quelques pas de là se trouve la ville de Banchory.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

UNE NOUVELLE TRADITION SUR L’ÎLE DE HARRIS

Si l’explosion de l’industrie écossaise du gin a apporté son lot de belles réussites dans tout le pays, l’une des plus flamboyantes est aussi parmi les plus improbables. Il s’agit de la distillerie de gin Isle of Harris, située dans le village reculé de Tarbert, dans l’archipel des Hébrides extérieures. Outre l’eau d’une grande pureté dont jouit l’île, les fabricants infusent le gin dans du varech, des algues présentes en abondance au large de ces côtes isolées. On doit également à l’île de Harris le mondialement célèbre Harris tweed, tissé à la main depuis des siècles au sein de communautés des Hébrides. Avant de planifier votre voyage, consultez les dernières directives nationales relatives aux mesures sanitaires dans la lutte contre la COVID-19. Consultez les heures d’ouverture et réservez votre visite à l’avance.

PHOTOGRAPHIE DE JIM RICHARDSON

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.