CONTENU PARTENARIAL POUR THE SEYCHELLES TOURISM BOARD

logo seychelles
 ...

Les Seychelles : au cœur de l’océan Indien

Des atolls coralliens d’un bleu cobalt aux escapades dans la jungle verdoyante, les Seychelles sont un territoire de contraste à explorer pour les voyageurs aventureux.

PAR SARAH BARRELL

PHOTOGRAPHIE PAR THOMAS P. PESCHAK

UN PARADIS PROTÉGÉ

La totalité de l’atoll de Saint-Joseph, l’une des 115 îles des Seychelles, constitue une zone marine protégée. Comme plus de la moitié du pays, cet atoll isolé du halo extérieur des îles coralliennes fait partie d’une réserve naturelle. Il appartient aux Amirantes, un groupe d’îles situées sur un récif peu profond et dont le nom fait référence au banc de l’océan Indien sur lequel elles se trouvent. Les scientifiques utilisent cet atoll tout droit tiré des romans de Stevenson pour compter les requins et les tortues, ainsi que pour cartographier les déplacements du sable.

PHOTOGRAPHIE PAR THOMAS P. PESCHAK

UNE FAUNE ÉTRANGE ET MERVEILLEUSE

Situées quatre degrés au sud de l’équateur, à quelque 1 600 kilomètres des côtes de l’Afrique de l’Est, les Seychelles sont une destination exotique, diverse et aux paysages très contrastés, allant des îles coralliennes idylliques aux sommets boisés des îles granitiques du centre de l’archipel. Sur l’île principale de Mahé, cette espèce insectivore endémique des Seychelles emprisonne ses proies dans ses cavités remplies de liquide. Ce n’est que l’une des nombreuses plantes étranges et merveilleuses qui jalonnent les sentiers du parc national qui traversent l’arrière-pays montagneux et verdoyant de l’île. Les marcheurs pourront également y entendre la petite grenouille des Seychelles et y apercevoir plusieurs espèces d’orchidées.

PHOTOGRAPHIE PAR THOMAS P. PESCHAK

DES PAYSAGES CONTRASTÉS

L’île granitique de Silhouette est la troisième plus grande de l’archipel. Cet écrin de verdure se détache nettement du bleu de l’océan Indien. L’île est une réserve naturelle et les eaux environnantes font également partie d’une zone de conservation marine. Le point culminant de l’île est le mont Dauban, un pic montagneux de 780 mètres, recouvert d’une forêt dense qui abrite une importante variété de plantes à fleurs endémiques ainsi que la crécerelle des Seychelles, une espèce vulnérable. Les sentiers offrent une vue imprenable sur des criques sauvages et ombragées de palmiers. L’île abrite également l’une des dernières colonies de chauves-souris à queue fourchue des Seychelles, une espèce en danger critique d’extinction.

PHOTOGRAPHIE PAR THOMAS P. PESCHAK

UNE ÎLE REFUGE

Une tortue verte broute des herbes marines dans un lagon de l’atoll d’Aldabra, l’un des plus vastes atolls coralliens au monde. Aldabra, l’une des îles extérieures, est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et constitue un refuge pour plus de 400 espèces et sous-espèces que l’on ne trouve nulle part ailleurs, dont plusieurs espèces de tortues. La plus connue de ces espèces endémiques est la tortue géante des Seychelles, la plus grosse des tortues terrestres. Ces énormes animaux ne vivent que sur l’atoll d’Aldabra, où l’on en dénombre actuellement plus de 100 000 individus, soit la plus grande population de tortues au monde.

PHOTOGRAPHIE PAR THOMAS P. PESCHAK

UN CARNAVAL D’ESPÈCES MARINES

Des sergents-majors à queue en ciseaux, des vivaneaux à deux taches et un requin à pointes noires nagent dans le lagon de l’atoll de Saint-Joseph. Réputées pour la diversité de leurs espèces de récifs, les Seychelles sont une destination de choix pour les plongeurs et les amateurs de plongée avec masque et tuba. Nombre d’entre eux choisissent de sillonner les eaux cristallines autour de ces atolls lors de croisières en bateau, qui permettent d’accéder aux nombreux sites de plongée et aux remarquables épaves de l’archipel. Immergez-vous dans le grand bleu à la rencontre des vastes bancs de poissons pélagiques, des dauphins, des requins-baleines et des raies qui peuplent ces récifs hauts en couleur.

PHOTOGRAPHIE PAR THOMAS P. PESCHAK

DES SITES DE PLONGÉE AVEC MASQUE ET TUBA LUXURIANTS

Si vous n’avez pas prévu de vous aventurer sur les récifs coralliens extérieurs, vous trouverez une myriade de sites préservés autour des îles centrales des Seychelles. Ici, un plongeur explore les eaux cristallines au large de Cocos, une île miniature aux allures de carte postale. Cette réserve naturelle abrite une palmeraie inaccessible aux touristes, mais les eaux qui l’entourent et ses plages de sable blanc sont très prisées des plongeurs et des amateurs de plongée avec masque et tuba. Facile d’accès depuis La Digue ou Praslin, vous pourrez y nager en compagnie d’anguilles, de tortues de mer ou même de requins-baleines.

PHOTOGRAPHIE PAR BILL CURTSINGER

DES PAYSAGES INTACTS

Situé non loin de l’île Cocos, cet îlot inhabité ressemble fort à ce que les marins portugais ont pu voir lors de leur découverte des Seychelles. Aucun Européen n’y avait posé le pied avant l’arrivée d’un navire de la Compagnie britannique des Indes orientales en 1609. En grande partie inhabitées jusqu’au XIXe siècle, ces îles étaient une étape prisée pour les pirates, les boucaniers et les corsaires. Elles sont aujourd’hui un terrain de jeu pour les aventuriers en kayak, en canoë ou en paddleboard.

PHOTOGRAPHIE PAR ROBERT HARDING PICTURE LIBRARY

UN REFUGE POUR LES OISEAUX

Bien que surtout connues pour leur vie marine, les Seychelles abritent également une riche faune aviaire. Cette diversité ornithologique attire les amoureux de la nature, désireux de découvrir des espèces rares et endémiques allant du tchitrec au petit-duc scieur, en passant par la gygis blanche et le vaza, qui est l’emblème national des Seychelles. De gigantesques colonies d’oiseaux de mer viennent faire escale aux Seychelles et s’y reproduire au cours de leurs migrations : quelque 1,5 million de sternes fuligineuses se rassemblent sur l’île aux Oiseaux chaque printemps, tandis que les sommets d’Aride, bordés de jungle, abritent dix espèces d’oiseaux de mer nicheurs dans des concentrations parmi les plus élevées au monde.

PHOTOGRAPHIE PAR THOMAS P. PESCHAK

LE PARADIS DES RANDONNEURS

Avec sa forme de larme caractéristique, ses chaos rocheux de granit rose et ses plages immaculées de sable blanc, La Digue est un havre de paix pour les visiteurs qui souhaitent s’évader dans une nature intacte. Facilement accessible en ferry depuis les îles centrales de Mahé et Praslin, cette petite île d’environ cinq kilomètres de long et trois kilomètres de large est interdite aux voitures. La meilleure façon de parcourir la principale route côtière de La Digue est à vélo. Emportez un pique-nique avant de quitter le port, car vous y trouverez peu de restaurants, hormis quelques baraques qui vendent des currys de poisson.

PHOTOGRAPHIE PAR ROBERT HARDING PICTURE LIBRARY

NAGEZ EN COMPAGNIE DES GATERINS RAYÉS

Un banc de gaterins rayés parcourt le récif au large d’Assomption, une île corallienne isolée surmontée de deux dunes de plus de 20 mètres de haut. Le banc imite la forme d’un poisson beaucoup plus gros, probablement pour tromper les prédateurs. Des bancs tels que ceux-ci, et bien plus grands, peuvent être observés lors de croisières d’une journée sur cette île peu peuplée à environ 35 kilomètres au sud-est d’Aldabra, où vivent les tortues géantes.

PHOTOGRAPHIE PAR DAVID DOUBILET

UNE BIODIVERSITÉ MARINE SANS PAREILLE

Un chirurgien à poitrine blanche près de l’atoll d’Astove, dont le récif de corail réputé pour la pêche à la mouche abrite un grand lagon intérieur, des mangroves et des plages où nichent des tortues imbriquées et des tortues vertes. Ce poisson-chirurgien n’est qu’une des nombreuses espèces de poissons tropicaux qui peuplent ces eaux. La biodiversité des espèces marines aux Seychelles est si importante que de nouvelles espèces continuent d’y être découvertes. Eviota dalyi, une nouvelle espèce de gobie nain aux couleurs vives, a récemment été découverte dans les îles Amirante.

PHOTOGRAPHIE PAR DAVID DOUBILET

VOTRE PROPRE ÎLE DÉSERTE

Les Seychelles sont régulièrement en tête des classements des plus belles plages, et ce à juste titre. Mais si les criques paradisiaques d’Anse Source d’Argent, de La Digue, d’Anse Lazio à Praslin ou d’Anse Intendance à Mahé continuent à faire le bonheur des touristes, ce sont ses plages sauvages et anonymes qui font des Seychelles un endroit si exceptionnel pour les amoureux de la nature. Ces criques de sable fin isolées et jonchées de fleurs de palétuviers peuvent, le temps de quelques heures, n’être qu’à vous tandis que vous explorez leurs eaux turquoises à la riche faune marine.

PHOTOGRAPHIE PAR ROBERT HARDING PICTURE LIBRARY

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.