Rencontre avec Cruz Coronado, le jeune explorateur qui vous donnera envie de lire

Cruz Coronado, jeune explorateur entré à l'Explorer Academy, est le héros du premier livre jeunesse National Geographic. Rencontre imaginaire avec cet adolescent pas comme les autres.mercredi 19 décembre 2018

De Romy Roynard, rédactrice en chef web
photographie de

L'interview qui suit est celle d'un personnage fictif. Elle a été réalisée dans le cadre de la promotion de la saga Explorer Academy, premier roman jeunesse National Geographic, aux éditions Hachette.

 

Sous les épaisses boucles brunes qui encadrent son visage, le regard de Cruz Coronado est à la fois doux et déterminé. Il trahit son inquiétude d'être interviewé pour la première fois. Cruz fait partie de la nouvelle promotion des jeunes explorateurs National Geographic formée à l'Explorer Academy. Une institution singulière vieille fondée en 1888, qui tend à former les jeunes esprits passionnés pour leur permettre de prendre mieux soin de notre planète que les générations qui les ont précédé. Cruz, notre héros du jour, nous guide dans cet univers méconnu qu'est celui des explorateurs National Geographic.

 

Bonjour Cruz, merci de nous accorder cette entrevue. Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

En quelques mots, ça risque d'être difficile. Voyons... Je dirais « explorateur », ça c'est sûr. « Courageux » et « surfeur » aussi.

 

Selon toi c'est ce qui te définirait le mieux ?

Oui, je crois. Aujourd'hui, après un an passé à l'Académie, je me sens vraiment « explorateur », même si je sais que j'ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je suis aussi plus courageux qu'avant mon arrivée, par la force des choses. Et le surf, c'est ce qui m'a défini pendant longtemps, avant que je vienne ici. C'est ce qui rythmait la vie que j'avais avec mon père à Hawaï.

 

Tu te souviens de ce que tu as ressenti quand tu as appris que tu avais été retenu pour entrer à l'Académie ?

C'était extraordinaire, j'attendais ça depuis si longtemps ! Ma mère était exploratrice National Geographic et j'ai toujours eu cette envie de suivre ses traces, mais seules les meilleures candidatures sont retenues et j'avais peur de ne pas être au niveau. Mon père ne me parlait pas beaucoup de l'Académie, cela devait lui faire trop de peine de penser à ma mère.

C'est ma tante Marisol, qui est professeure à l'Académie depuis plusieurs années, qui m'a initié à l'anthropologie et surtout à la cryptologie. Ce n'est pas toujours facile vis-à-vis des autres élèves d'avoir une tante professeure à l'Académie mais ce qu'elle m'a appris m'a beaucoup servi...

 

Justement, comment les professeurs vous préparent-ils à devenir des explorateurs National Geographic ?

Nous avons des cours théoriques de géographie, d'astronomie, de biologie, d'océanographie, des cours de protection de l'environnement aussi, des cours d'art et de journalisme, des cours d'anthrolopolie, de paléonthologie et de cryptologie. Sans oublier l'EPS et techniques de survie, le cours du Dr Romain Legrand, qui sont ceux qui demandent le plus de concentration. Et surtout, l'atout de l'Académie, c'est la Cave.

 

La Cave ?

Oui, c'est une immense salle de simulation. On nous met dans toutes les situations possibles pour nous préparer à explorer les environnements les plus extrêmes, du désert aride aux sommets de l'Himalaya. Il y a aussi bien sûr les énigmes données par nos professeurs que nous devons résoudre en temps réel.

 

On te compare parfois à Harry Potter... La comparaison te plaît ?

C'est flatteur mais je ne crois pas que nous ayons beaucoup de choses en commun. Nos histoires sont celles d'adolescents confrontés à des aventures qui les dépassent mais dans des contextes très différents.

 

Si tu le veux bien, j'aimerais aborder un sujet plus sensible. Ta mère a été assassinée dans des circonstances troubles, et ta propre vie est en danger depuis que tu es entré à l'Académie... Tu peux nous en dire un peu plus ?

Oui, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'un accident. D'ailleurs mon père parlait toujours de « l'accident ». Mais en arrivant à l'Académie, j'ai appris que ma mère avait en fait été assassinée et que ceux qui l'avaient tué en voulaient aussi à ma vie. C'est toujours difficile d'appeler les adultes à l'aide dans ce genre de cas parce qu'on ne veut pas les inquiéter.

Et puis il y avait tous ces indices que ma mère avait laissés, de peur que ses recherches ne tombent entre de mauvaises mains. J'avais l'impression que marcher dans ses pas me permettrait de mieux la connaître, mais je ne m'attendais pas à courir autant de risques.

 

Dès le début de ta formation, tu as trouvé dans tes camarades de l'équipe Cousteau de vrais alliés.

Oui... Sans eux, je ne m'en serais sans doute pas sorti vivant. Avec Emmett et Sailor, nous avons traversé beaucoup d'épreuves et malgré les obstacles nous sommes restés unis. Et Lani, ma meilleure amie, nous a aussi beaucoup aidés depuis Hawaï. On forme une super équipe.

 

Et ce secret Nebula alors, qu'est-ce que c'est ?

Ah ça, je ne peux pas vous le dire ! Il va falloir lire le livre pour le savoir [rires]

Explorer Academy
Explorer Academy

Le livre Explorer Academy - Le Secret Nebula est disponible en librairie aux éditions Hachette. Acheter Explorer Academy (à partir de 9 ans).

Lire la suite