Sommaire du magazine Histoire et Civilisations du mois de mai 2017

jeudi 9 novembre 2017

De National Geographic
Magazine n°28 d'Histoire & Civilisations - mois de mai 2017

On a tous en nous quelque chose de… Neandertal. Du moins la plupart des Européens et des Asiatiques : entre 1 et 4 % de leur ADN. Ce que la génétique avait annoncé, une découverte majeure l’a confirmé en 2013, avec l’identification d’un os appartenant à un métis de père sapiens et de mère néandertalienne. Lorsque les Sapiens modernes parvinrent en Europe il y a environ 40 000 ans, ils étaient déjà le produit de plusieurs hybridations au Proche-Orient et en Asie occidentale.

Partis de leur berceau africain, ils avaient couvert, en quelques dizaines de milliers d’années, l’Asie, l’Indonésie, l’Australie… et l’Europe. Quelques millénaires plus tard, les derniers néandertaliens vivaient encore, semble-t-il, au sud du continent, refoulés sur des territoires réduits. Subirent-ils de la part de ces envahisseurs une sorte de nettoyage ethnique ? Succombèrent-ils à une catastrophe biologique au contact de ces perturbateurs ? Le plus probable est qu’ils se soient dissous peu à peu dans la masse sapiens en s’y mélangeant. L’hybridation n’avait lieu qu’entre femmes néandertaliennes et hommes sapiens. Reste que Neandertal, ce petit homme trapu aux yeux clairs et à la peau diaphane, reconnaissable aussi à ses arcades sourcilières proéminentes, chasseur hors pair qui inhumait ses morts, se perpétue de façon invisible au sein de l’espèce humaine. 

À sa manière, il appartient à l’histoire de la première Europe, qui commença il y a 40 000 ans et s’étendit jusqu’au néolithique. 

Retrouvez le grand dossier sur l'homme de Neandertal dans le numéro Histoire et Civilisations du mois de mai 2017.

 

Au sommaire également :

Champollion en Égypte

Il a déchiffré les hiéroglyphes et donné naissance à l'égyptologie... sans avoir foulé les rives du Nil ! En 1828, la mission franco-toscane qui emporte Champollion vers l'Égypte revêt donc un enjeu archéologique majeur.

 

Voyage vers l'éternité - l'art de la momification

Pour les anciens Égyptiens, la survie dans l'au-delà n'était garantie qu'à une seule condition : que le corps du défunt conserve sa cohérence anatomique. Comment les embaumeurs relevaient-ils ce défi mêlant rites et savoir technique ?

 

Les automates antiques

La mythologie raconte que le dieu Héphaïstos remplit l'Olympe de ses créations insolites. Or, les hommes ne furent pas en reste. Dès le IVe siècle av. J.-C., le génie grec inventa des machineries automatiques qui préfigurent notre monde technologique.

 

Les Vikings attaquent !

Du IXe au XIe siècle, l'ouest de l'Europe vit au rythme de razzias des navires scandinaves. Redoutables et cruels, ces marins-guerriers le furent sûrement. Mais ont-ils vraiment laissé pour seule trace leurs pillages ?

 

Lire la suite