Magazine Histoire

Sommaire du magazine Histoire et Civilisations - mai 2019

À cette époque d’humanisme naissant apparaît un désir de connaissance porté à incandescence par des intellectuels laïcs. Vendredi, 26 avril

De Rédaction Histoire et Civilisations

Il y a 500 ans, en 1519, quatre ans après la victoire de Marignan, débutait la construction de Chambord, château emblématique, lieu de mémoire, tandis qu’un génie de la Renaissance, Léonard de Vinci, venu en France à l’appel de François Ier, rendait l’âme au Clos Lucé, à Amboise. La même année naissaient le futur Henri II et sa future épouse, Catherine de Médicis, laquelle apportera à la cour de France un art de vivre à l’italienne.

1519 est un moment charnière. Le royaume, qui se dégage à peine de la gangue du Moyen Âge, connaît en effet une régénérescence. À côté de la figure traditionnelle du roi-chevalier médiéval s’impose alors un souverain moderne, ami des juristes et des hommes de lettres. À cette époque d’humanisme naissant apparaît un désir de connaissance porté à incandescence par des intellectuels laïcs. Selon un Guillaume Budé, les sujets du roi de France sont les héritiers de cette culture antique que l’on redécouvre avec ardeur.

Le chantier de Chambord est interrompu en 1524, et François Ier y vient peu. Puis les travaux reprennent et se poursuivent jusqu’à sa mort en 1547. Ce modèle architectural, figure de proue des quelque 100 « châteaux de la Loire », s’affirme alors comme un édifice hors norme, représentation de la cité idéale et incarnation de la puissance du roi. Il deviendra l’expression de la Renaissance française, même si la notion de « Renaissance » n’est apparue que plus tard et s’imposa avec Michelet au XIXe siècle.

 

Au sommaire également :

1519 LA FRANCE RENAÎT : COMMENT TOUT A COMMENCÉ

Il y a 500 ans débutait la construction de Chambord, château emblématique de la Renaissance française, tandis que disparaissait l’un de ses génies, Léonard de Vinci. Ces événements surviennent au début du règne du jeune François Ier. Que révèlent-ils des mutations en cours dans le royaume de France ?

Signature : Sylvie Le Clech - Conservatrice générale du patrimoine

 

BATAILLE D'HASTINGS : GUILLAUME CONQUIERT L'ANGLETERRE

Le 14 octobre 1066, une bataille décisive se joue pour la conquête du trône d’Angleterre : Guillaume, duc de Normandie, est venu porter la guerre sur l’île pour combattre Harold, le roi parjure. Un combat mis en images par la fameuse tapisserie de Bayeux.

Signature : Didier Lett - Professeur, Université Paris Diderot

 

L’ÉDUCATION À LA GRECQUE : À L'ÉCOLE DES FUTURS CITOYENS-SOLDATS 

De l’écriture à la pratique sportive, la paideia grecque recouvrait un but politique explicite : former les défenseurs de la cité. Avec des rapports entre maîtres et élèves plutôt surprenants à nos yeux.

Signature : Aurélie Damet - Maîtresse de conférences en Histoire grecque, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

MATA HARI, LA FEMME FATALE VICTIME DE LA GRANDE GUERRE

Le 15 octobre 1917, censure dans les journaux français : personne ne doit savoir que Mata Hari, la célèbre danseuse à la sensualité orientale, a été exécutée pour espionnage en faveur de l’Allemagne. Un sort tragique que cette jeune femme d’origine néerlandaise ne méritait sans doute pas.

Signature : Pat Shipman - Anthropologue

Retrouvez ce numéro en kiosque ou commandez-le ici.

Lire la suite