Perpetual Planet

8 conseils pour partir à la découverte du Kilimandjaro

Même si vous avez peu d'expérience en matière d'escalade ou de camping, cela ne devrait pas freiner votre soif d'aventure et de découverte.

De Marie McGrory

Culminant à 5895 mètres, le Kilimandjaro est le plus haut sommet d'Afrique et le quatrième des sept plus hauts sommets du monde. Il faut cinq à huit jours pour atteindre son sommet et redescendre.

À l'âge de 25 ans, je n'avais jamais campé de ma vie ou même entrepris de faire une vraie randonnée. Alors quand mon petit-ami a mis le Kilimandjaro sur sa liste de destinations à venir, j'ai accepté sans vraiment comprendre ce qui m'attendait.

J'ai entrepris l'ascension de ce géant avec Materuni Tours, une entreprise dirigée par Ambrose, un Tanzanien incroyable qui offre un service irréprochable pour un prix très correct. Nous avons opté pour la route Machame et une escalade sur sept jours. Vous serez préparés pour partir avec l'essentiel, mais voici quelques détails que votre guide pourrait ne pas mentionner :

 

À PROPOS DES TOILETTES

Apportez votre propre papier toilette. Gardez un à deux rouleaux dans un sac en plastique pour le garder au sec et le garder dans votre sac de jour - il ne restera pas bien emballé dans votre tente pendant une randonnée de neuf heures ! Le conseil suivant m'a fait rire quand il nous a été fait, mais c'est les 160 $ ​​les mieux dépensés de notre voyage : la tente de toilette. Cette petite tente se trouve à quelques mètres de votre tente de couchage. Les toilettes sont basiques, mais elles vous épargneront de longues files d'attente ou de marcher des centaines de mètres au milieu de la nuit jusqu'aux toilettes creusées dans le sol.

 

AGENT HYDRATANT

Vous allez avoir besoin de vous hydrater. Beaucoup. Après le premier jour, l'eau viendra des cours d'eau voisins et pourra être purifiée avec des pilules d'iode. Je n'étais pas fan de la saveur d'iode et ai opté pour des comprimés nuun. Essayez quelques marques et saveurs pour savoir quelle est votre préférée (la mienne était la limonade rose). Bien que je ne puisse pas dire que cela m'ait donné plus d'énergie, la saveur m'a certainement aidée à rester hydratée !

 

SE DIVERTIR

Ce point évidemment diffère d'une personne à une autre, mais après avoir revu notre itinéraire d'une semaine, j'ai emballé un petit journal, un jeu de cartes, un mini kit d'aquarelle, et mon reflex numérique avec un objectif de 50mm.

Nous n'avions pas beaucoup de temps libre, après tout. Nous avons fait des randonnées lentes, arrivant souvent au camp à 17 heures. Du thé et des collations nous attendaient, suivis d'un dîner et d'un temps d'échange avec nos guides. Nous avons mangé et nous sommes endormis à 20 heures la plupart des nuits grâce à l'altitude. Je n'ai jamais sorti les cartes ou l'aquarelle.

 

SE RÉCHAUFFER

Nous avons fini par utiliser des sacs chauffants pour les mains, mais pas de la manière traditionnelle. Comme j'ai surtout utilisé mon téléphone pour prendre des photos, un chauffe-mains a sauvegardé l'énergie de ma batterie. Gardez un chauffe-mains dans la poche de votre veste pour garder la batterie au chaud entre les photos.

 

HABITUER SES POUMONS

Pas besoin d'être capable de courir un marathon pour escalader une montagne. Bien qu'il y ait quelques privilégiés capables de parcourir l'équivalent de marathons dans les montagnes, ce n'est pas le but de ce voyage. Nous étions entourés de gens de tous âges et de toutes conditions physiques. Supporter l'altitude, c'est faire les cent pas et écouter son corps. Je me suis entraînée en faisant des séances HIIT plusieurs fois par semaine dans les mois qui ont précédé pour préparer mes poumons pour le manque d'oxygène, sans réellement vivre en altitude.

 

ÉCOUTER ET S'ÉCOUTER

Comme beaucoup vous le diront, dans ce type d'expériences, le plus important est d'écouter. L'acclimatation affecte tout le monde de manière différente, alors écoutez vos guides, votre corps et faites attention à la montagne. Si vous êtes fatigué, arrêtez-vous. Si vous êtes étourdi, buvez de l'eau. Si une femme de 70 ans vous dépasse, laissez-la vous dépasser. Ce n'est pas une course au sommet mais un voyage pour vous, alors prenez votre temps. Le deuxième jour, j'ai perdu l'appétit et je me sentais malade et épuisée. Nous étions encore à quatre jours du sommet et j'avais la peur croissante que mon corps ne s'acclimate pas. Après beaucoup de sommeil et d'eau, l'après-midi du troisième jour, je me sentais vraiment bien.

 

LA NUIT AU SOMMET

Respirez, hydratez-vous et prenez littéralement une étape à la fois. Le jour de la randonnée au sommet, nous sommes arrivés au camp de base en fin d'après-midi, nous avons mangé, préparé nos couchages et nous sommes endormis le plus tôt possible.

À 23 heures, nous nous sommes réveillés, avons pris le thé et avons ajouté nos dernières couches supplémentaires (j'ai dormi dans 6 couches sur le dessus et 5 sur le fond.) Avec des lampes frontales pour éclairer le chemin, nous avons commencé une longue randonnée vers le sommet que l'on ne distinguait pas. De petits points de lumière vous donnent rendez-vous à des kilomètres, mais gardez la tête baissée et restez concentrés sur chacun de vos pas. Lever les yeux brusquement pourrait vous blesser au cou et rendre le voyage de sept heures sans fin. Nous étions au sommet - le plus haut sommet d'Afrique - lorsque le soleil s'est levé, illuminant les plaines en contrebas.

 

REMERCIEZ VOS GUIDES

Les règlements du parc empêchent quiconque de grimper sans un guide certifié. Et les règlements pour le bon matériel de camping et de cuisson signifient que la plupart des grimpeurs ne montent pas sans un groupe de soutien de taille décente qui comprend des guides, des porteurs et un chef. Un personnel de soutien de 11 personnes incroyables nous a permis d'atteindre le sommet. Assurez-vous de leur donner un pourboire approprié. Ils vous seront également reconnaissants si vous leur offrez des vêtements, des bouteilles d'eau, des chaussures et tout autre équipement que vous pensez ne plus vous servir.

 

FAITES-VOUS PLAISIR

Prenez une bonne douche, lavez vos cheveux deux fois, et faites une sieste bien méritée. Vous venez d'accomplir quelque chose d'incroyable, alors faites-vous plaisir et partez en safari ou sur une plage de Zanzibar.