Photographie

Le Mexique secoué par un séisme de magnitude 8,2

Ce tremblement de terre a été le plus violent de la région en près d'un siècle. Jeudi, 9 novembre

De Sarah Gibbens

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le U.S. Geological Service a mesuré un séisme de magnitude 8,2 qui a frappé le Mexique du côté de l'État du Chiapas. Il s'agit du tremblement de terre le plus violent dont le pays a été victime en 85 ans.

Selon le Centre d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique, des vagues d'une hauteur d'un mètre ainsi que des répliques de magnitude 5 se sont abattues sur les côtes du Mexique suite au tremblement de terre.

D'après le Service sismologique national du Mexique, qui a fait état d'un séisme de magnitude 8,2, le dernier tremblement de terre de cette ampleur à avoir frappé le pays remontait au 3 juin 1932 et avait causé la mort de 400 personnes.

Dès vendredi matin, un premier bilan faisait état de dizaines de morts, alors que le pays demeurait à l'affût de menaces persistantes. Aujourd'hui, le bilan provisoire s'élève à 90 morts.

PAGER, un système automatisé de l'agence U.S. Geological Survey, dresse des estimations des dégâts causés par les séismes sur la base du nombre d'habitants et sur l'échelle de développement des régions touchées. Dans le cas du séisme au Mexique, il a évalué des pertes probables allant jusqu'à un millier de personnes et à un milliard de dollars américains, suite aux tremblements, tsunamis et glissements de terrain.

D'autres tsunamis sont attendus dans des régions éloignées. Le déplacement soudain des eaux des océans causé par des catastrophes naturelles telles que les séismes, les éruptions volcaniques, les glissements de terrain et les chutes de météorites peut déclencher des vagues sur des milliers de kilomètres. Afin d'anticiper, le Système d'alerte aux tsunamis du Service météorologique national a émis des avertissements pour les régions d'Amérique centrale et du Sud ainsi que pour les régions du sud du Pacifique.

Le Chiapas est l'une des régions sismiques les plus actives du Mexique. Il se situe à la convergence de la plaque de Cocos, laquelle est poussée par la plaque nord-américaine.

Callan Bentley, président de la Geological Society of Washington, a expliqué dans un article publié sur le site de l'American Geophysical Union que les plaques avaient convergé après des années de mouvements. La quantité d'énergie incroyable qui en a résulté a alors pris la forme d'un tremblement de terre. Des volcans situés à proximité se sont formés à partir de cette zone où les plaques se superposent, appelée zone de subduction.

« Le séisme violent survenu la nuit dernière n'est pas un événement unique ou isolé. La région est connue pour ses nombreux séismes depuis qu'elle est habitée », a écrit Callan Bentley.

D'après CNN, l'armée mexicaine a été mobilisée afin de venir en aide aux victimes. Environ trois quarts des foyers (alors estimé à un million) privés d'électricité la nuit du séisme ont été réalimentés, mais les dégâts qui ont frappé les bâtiments le long de la côte se sont faits plus dévastateurs.

L'ampleur des dégâts sera connue avec davantage de précisions au fil des opérations de sauvetage qui se poursuivent.