Découvrez les plus belles photos du monde microscopique de l'année 2020

Nikon vient d'annoncer les noms des vainqueurs de son 46e concours annuel Small World Photomicrography.

Publication 14 oct. 2020 à 16:32 CEST, Mise à jour 5 nov. 2020 à 06:29 CET

Son cliché, le chercheur Daniel Castranova l'a capturé in extremis, juste avant de céder sa place devant le microscope. L'un de ses collègues du laboratoire Brant Weinstein rattaché au National Institutes of Health dans le Maryland attendait patiemment son tour pour utiliser le dispositif d'imagerie, un appareil qui réalise plusieurs centaines de vues avant de les assembler pour créer une image finale. C'est tout un monde microscopique que Castranova mettait en lumière avec la ferme intention d'en révéler des détails sans précédent. Il avait sous son objectif un poisson-zèbre vivant en suspension dans une substance gélifiée et au dernier moment il décida de prendre du recul pour un dernier cliché : une vue dorsale intégrale du poisson, rapidement oubliée. Ce n'est que deux semaines plus tard, alors qu'il assemblait les images, qu'il réalisa à quel point le résultat était saisissant. « Je me suis dit, Oh ! C'est vraiment joli, » témoigne-t-il.

En plus de ses couleurs irréelles, il s'avère que l'image constitue également une découverte révolutionnaire : le crâne des poissons-zèbres possède des vaisseaux lymphatiques qui ressemblent étroitement à ceux des mammifères et des humains. Ces vaisseaux, dont la fonction est de transporter des fluides essentiels au système immunitaire, jouent un rôle dans de nombreuses maladies neurologiques, notamment Alzheimer. Avec leur reproduction rapide et leur semi-transparence, les poissons-zèbres (et leurs vaisseaux) sont faciles à étudier en laboratoire. La découverte pourrait donc mener à une meilleure compréhension du système lymphatique humain.

La beauté de cette image associée à son intérêt scientifique majeur incarne l'idéal mis en avant par le concours  Nikon Small World Photomicrography. En 2020, la 46e édition de la compétition a reçu des milliers de contributions en provenance du monde entier parmi lesquelles ont été sélectionnés 20 gagnants par un jury composé de scientifiques, de photographes et de journalistes dont le verdict a été prononcé hier, le 13 octobre. L'image de Castranova a reçu le premier prix.

« Nous sommes fiers de présenter les photographies que cette combinaison de recherche, de créativité, de technologies d'imagerie et d'expertise est capable d'apporter à la découverte scientifique, » a déclaré Nikon dans un communiqué. « La première place de cette année en est le parfait exemple. »

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.