Photographie

Comment les militaires dorment sur le terrain

Alors qu'il suivait les troupes américaines présentes en Afghanistan en 2008, le photographe Tim Hetherington a pris des clichés témoignant de rares et précieux moments de calme.

De Sebastian Junger
Photographie De Tim Hetherington
L'observateur avancé Murhy dort dans la vallée de Korengal en Afghanistan en juillet 2008.

En 2007, le photographe Tim Hetherington et le journaliste Sebastian Junger ont rejoint les troupes américaines qui se battaient contre les Talibans dans la vallée de Korengal, située à l'est de l'Afghanistan. Cet article est un extrait de la préface écrite par Sebastian Junger pour Infidel, le livre de photographies de Tim Hetherington, qui revient sur le temps que les deux hommes ont passé aux côté des troupes à Korengal. Tim Hetherington est décédé en 2011, en Libye, lors d'une attaque au mortier.

Je me souviens d'une journée étouffante de juin, alors qu'il n'y avait pas eu de combats depuis deux semaines. À l'avant-poste, presque tous les militaires étaient endormis, affalés sur leur couchette dans une houchie infestée de mouches ou appuyés contre des sacs de sable là où ils trouvaient un peu d'ombre. Je me souviens m'être assis avec eux, pensant que cet endroit était l'enfer sur Terre. Ces vingt hommes, coincés au sommet d'une colline sous la chaleur, dans la poussière, avec les tarentules et les mouches, attendaient que quelqu'un tente de les tuer.

lancer le diaporama

Ce moment semblait être l'un de ceux qui ne racontent aucune histoire. Et pourtant, c'était l'inverse. Tim, appareil photo à la main, a lentement traversé l'avant-poste , prenant en photo les militaires endormis. « Tu ne les vois jamais comme ça », m'a-t-il dit plus tard. « Ils ont toujours l'air si durs. Mais quand ils dorment, ils ressemblent à des petits garçons. Leurs mères se souviennent probablement d'eux ainsi. »

'Doc' Kelso, juillet 2008.
Lire la suite