Photographie

Le métier de photographe sous-marin expliqué aux enfants

Brian Skerry fait le tour de la planète pour photographier la faune et la flore des fonds marins. Il a expliqué en quoi consistait son métier à National Geographic Kids.

De C.M. Tomlin
Brian Skerry photographie un rassemblement de cachalots près de l'île de la Dominique.

« Mon travail consiste à observer des animaux incroyables et de partager mes expériences afin que chacun puisse en profiter ! À la fin de la journée, je me sens un peu comme un romancier : je prends des photos qui racontent des histoires qui passionnent les gens.

Un jour, après une plongée au large des côtes irlandaises, mon assistant et moi venions tout juste de refaire surface près de notre bateau. Quand soudain, un très fort courant nous a emportés si loin que nous n’arrivions plus à voir notre embarcation ! Perdus en pleine mer, nous n’avions qu’une peur : que personne ne nous retrouve.

Brian Skerry a passé neuf semaines au cours des deux dernières années à photographier des cachalots au large des côtes de la Dominique. Il peut retenir son souffle jusqu'à trois minutes.

Pendant deux heures et demie, nous avons flotté, agrippés à nos caméras… avant qu’un bateau nous aperçoive. C’était terrifiant ! Mon travail est très exigeant et parfois dangereux. J’ai déjà plongé sous des glaciers au Canada pour photographier des phoques du Groenland.

J’ai aussi évolué dans les eaux subantarctiques du sud de la Nouvelle-Zélande pour réaliser des clichés de baleines en voie d’extinction. Elles mesuraient plus de 13 mètres de longueur et pesaient 70 tonnes.

Des jours voire des mois de préparation sont nécessaires pour réaliser environ dix secondes de prise de vue dans la nature. Mais ça vaut le coup. Je crois que les photos ont ce pouvoir énorme de nous toucher. »

“Si tu veux faire ce métier, tu dois être passionné et avoir le goût de l’aventure !”

Brian Skerry

À lire avec tes parents sur le même sujet : Rencontre avec le photographe qui a passé 10 000 heures sous les mers

 

Cet article a initialement paru dans le magazine National Geographic Kids dédié aux explorateurs en herbe âgés de 7 à 12 ans. S'ABONNER AU MAGAZINE 

Lire la suite