CONTENU SPONSORISÉ PAR SHEBA®

Sauvegarde du corail : la reconstruction du récif « Hope »

En Indonésie, SHEBA® a lancé un programme mondial de reconstruction et de restauration des récifs coralliens menacés dans le monde.

DE JON HEGGIE

PHOTOGRAPHIE DE TIM LAMAN

SHEBA® Hope Reef, Indonésie

Vu du ciel, on peut lire le mot HOPE (espoir) sur le récif de corail restauré par SHEBA®, le signe que nous pouvons réparer les dégâts causés par l’activité humaine à ces écosystèmes marins indispensables. SHEBA®, la marque d’aliments pour animaux du groupe Mars, Inc., a commencé son grand programme de restauration des récifs coralliens dans le monde par le récif « Hope ». Aussi beaux et uniques qu’ils sont fragiles et menacés, les récifs de corail jouent un rôle primordial pour la santé de nos océans, faisant vivre des millions de personnes sur Terre. Mais aujourd’hui plus que jamais, ils ont besoin de notre aide, et SHEBA® veut que « l’espoir » grandisse.

PHOTOGRAPHIE AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE SHEBA®

Un monde de corail sous les vagues

Il y aurait quelque 6000 espèces de corail, un animal marin qui vit en parfaite symbiose avec les algues. La larve de corail s’attache à un rocher et se transforme en polype, un animal dont la bouche est entourée de puissants tentacules. Le polype utilise les ions présents dans la mer pour sécréter un exosquelette calcaire tandis qu’une algue, la zooxanthelle, vit à l’intérieur du polype. Les deux vivent en parfaite symbiose, la zooxanthelle effectuant la photosynthèse et fournissant au corail sa principale source de nourriture et d'énergie. C’est également à la zooxanthelle que l’on doit les couleurs chatoyantes des coraux.

PHOTOGRAPHIE DE ENRIC SALA

Les couleurs d'un récif corallien en parfaite santé

Les récifs de corail font partie des écosystèmes les plus riches et les plus complexes au monde, offrant une biodiversité incroyable, aussi dense que celle des forêts tropicales. Ce fond sous-marin aux couleurs magnifiques renferme 25 % de toute la vie marine alors qu’il représente moins de 1 % du fond océanique. Un seul récif corallien peut abriter des milliers d’espèces : des coraux aux algues en passant par les poissons-clowns et les poissons-globes jusqu’aux requins et aux pastenagues. Difficile d’imaginer un endroit plus coloré et plus animé sur notre planète.

PHOTOGRAPHIE DE GREG LECOEUR

Barracudas sur un magnifique récif de corail

Coraux et poissons entretiennent eux aussi de solides relations, mutuellement bénéfiques. Près de 4000 espèces de poissons vivent dans ou à proximité des récifs coralliens dans le monde, du superbe poisson-perroquet aux grands prédateurs, comme le barracuda et le requin. Les poissons ont un rôle primordial, nettoyant les algues trop nombreuses et déposant des nutriments pour alimenter le récif de corail. À son tour, le récif de corail sert de nursery aux jeunes poissons, leur fournissant les aliments et les cachettes pour se soustraire au regard de leurs prédateurs.

PHOTOGRAPHIE DE SHUTTERSTOCK

Une merveille du monde bien vivante

Le corail pousse très lentement, de un à deux centimètres par an pour certaines espèces. Il faut donc parfois des milliers d’années pour obtenir un récif corallien mature. Le corail qui constitue la Grande Barrière de corail au nord-est des côtes australiennes se serait formé il y a environ 18 millions d'années, bien que sa forme actuelle soit relativement récente et daterait de seulement 8 000 ans. Il s’agit du massif corallien le plus long et le plus large au monde, constitué de plus de 2000 récifs s’étirant sur plus de 2000 kilomètres. Vue du ciel, elle forme une incroyable mosaïque de récifs et d’îles de toutes formes et de toutes tailles.

PHOTOTHÈQUE DE ROBERT HARDING

Le corail meurt au paradis

Les récifs coralliens sont des écosystèmes fragiles. Près de la moitié d’entre eux a disparu ces 20 dernières années ; d’ici 2050, pratiquement tous les coraux pourraient avoir disparu de la surface de la Terre. Localement, la pollution et la surpêche nuisent au délicat équilibre d'un récif. Le pétrole, les produits chimiques, les sédiments, les eaux usées ainsi que les ruissellements agricoles altèrent tous la croissance des récifs et provoquent des maladies dévastatrices pour les colonies. En plus de réduire le nombre et la diversité des poissons sur un récif et de dégrader l’écosystème, les pratiques de pêche destructives déciment également le propre tissu du récif.

PHOTOGRAPHIE DE TIM LAMAN

Corail blanchâtre fantomatique

Le changement climatique est le principal ennemi des récifs coralliens. Face aux émissions de dioxyde de carbone qui réchauffent et acidifient les océans, les coraux doivent se battre pour leur survie. Conséquence de la montée de la température des eaux et de la recrudescence des vagues de chaleur océaniques, les coraux expulsent la zooxanthelle qui leur donne ces couleurs si chatoyantes ; les coraux se transforment en débris fantomatiques blanchâtres qui se meurent à petit feu. Ces phénomènes de blanchiment se répètent, trop souvent pour les récifs coralliens à la croissance si lente. Il est vital de lutter contre le changement climatique, comme il est indispensable d’éliminer les nombreuses autres menaces auxquelles sont exposés les récifs coralliens mais, pour certains, il est déjà trop tard : ils ne pourront jamais s’en sortir par eux-mêmes, d’où l’importance de la restauration.

PHOTOGRAPHIE DE JOEL SARTORE

Montrer « l’espoir » sur la carte, en Indonésie

Le récif SHEBA® Hope Reef se trouve sur les côtes de l’île de Célèbes. 30 ans plus tôt, quelques pêcheurs irresponsables lançaient dans ces eaux des explosifs fabriqués par leurs soins pour tuer et attraper plus facilement leurs prises ; ce faisant, le récif est peu à peu devenu un lit artificiel de débris mouvants mortifères auxquels le corail ne peut s’attacher pour former des colonies. SHEBA® veut agir et, grâce aux innovations de MARRS, son système d’aide à la restauration des récifs, la marque d’aliments pour chat apporte au récif l’aide dont il a tant besoin pour se reconstruire, démontrant par la même occasion que l’espoir renaît pour les récifs coralliens du monde entier.

PHOTOGRAPHIE AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE SHEBA®

Piles d’étoiles pour les coraux, SHEBA® Hope Reef

Le projet de restauration initié par SHEBA® s’appuie sur des étoiles de coraux, une invention spécialement mise au point pour résoudre le problème des lits mouvants sur lesquels il est impossible de s’accrocher. Une étoile de coraux est une structure métallique en forme d’étoile d’un mètre de large. Elle est enduite de sable pour pouvoir y accrocher une douzaine de fragments de coraux. Des centaines de ces étoiles sont installées dans les champs de débris puis reliées entre elles pour former un maillage offrant une plateforme solide et stable sur laquelle les fragments de coraux peuvent grandir et se répandre.

PHOTOGRAPHIE AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE SHEBA®

Diversité des coraux, SHEBA® Hope Reef

Pour préserver la diversité génétique, les étoiles sont pourvues d’une combinaison de différents fragments de coraux. On y trouve des coraux qui se sont naturellement détachés de récifs, d’autres coraux prélevés dans le cadre d’une gestion durable des récifs sains et, de plus en plus, des coraux élevés dans des nurseries spécialisées. Les coraux sont fixés de manière à ce qu’ils poussent dans toutes les directions : vers le bas pour stabiliser le lit de débris ainsi que vers le haut et vers l’extérieur pour offrir la complexité qui attire les poissons. À ce jour, plus de 12 600 fragments de coraux ont été implantés sur le récif « Hope ».

PHOTOGRAPHIE AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE SHEBA®

Communauté et corail, SHEBA® Hope Reef

Des professionels issus des communautés locales fixent une douzaine de fragments de coraux à chaque étoile. Dans le cadre du déploiement du système MARRS à travers le monde, SHEBA® entend impliquer activement les communautés alentour. C’est pourquoi une bonne partie du projet a consisté à mettre au point un système simple et facile à mettre en œuvre. Les étoiles sont conçues pour être fabriquées par les riverains à partir de matériaux locaux, tandis que les communautés sont formées aux différentes spécificités du processus de restauration. Cette démarche permet d’accroître le nombre et la diversité des participants, avec une chaîne logistique pensée pour optimiser l’efficacité de livraison.

PHOTOGRAPHIE AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE SHEBA®

Dépose des étoiles de coraux sur le récif de SHEBA® Hope Reef

Le secret de la réussite du système MARRS : la rapidité et la superficie couverte par les étoiles de coraux pour la reconstruction et la restauration des récifs. Une équipe de quatre plongeurs peut placer 300 à 350 étoiles de coraux par jour, soit la taille d’un terrain de tennis. Si les conditions sont idéales, il est possible d’implanter environ un hectare de récif artificiel en 30 jours. De par leur conception, les étoiles de coraux permettent aux poissons d’utiliser immédiatement le récif. Leur structure se fond parfaitement dans le paysage sous-marin, laissant à penser à un récif naturel.

PHOTOGRAPHIE AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE SHEBA®

Avant et après : SHEBA® Hope Reef

La transformation du récif « Hope » saute aux yeux. À ce jour, plus de 840 étoiles de coraux ont poussé : la couverture corallienne est ainsi passée de moins de 5 % à plus de 55 % en à peine 18 mois ; elle devrait atteindre 70 à 80 % d’ici cinq ans. Le retour des coraux va également sonner le retour des poissons : la diversité des espèces devrait doubler, avec une population de 120 000 poissons par hectare. La rapidité, la superficie et la réussite de la restauration du récif « Hope » sont sans précédent. Cette initiative montre tout ce que nous sommes capables d’accomplir en quelques années : un signe d’espoir pour les récifs coralliens du monde entier.

Pour de plus amples informations sur le récif Sheba Hope Reef et si vous souhaitez vous aussi participer à la restauration des récifs, rendez-vous sur ShebaHopeGrows.com/fr.

PHOTOGRAPHIE AVEC L’AIMABLE AUTORISATION DE SHEBA®

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.