Sciences

Comment s'est formé l'immense disque de glace apparu dans le Maine ?

Bien que le phénomène ne soit pas encore totalement élucidé, des scientifiques ont des hypothèses sur la façon dont ce disque de 90 mètres de large se serait formé. Vendredi, 18 janvier

De Sarah Gibbens

Il ne faut pas grand chose pour qu'un disque de glace, tel un plateau tournant glacé, un manège d'hiver ou une roue pivotante gelée, attire l'attention et capte l'imagination du public. 

Depuis lundi, un disque de glace a fait son apparition à Westbrook, dans le Maine, lentement amené à la vie dans la rivière Presumpscot qui serpente à travers les bâtiments de la ville. Jeudi, le disque était encore intact et tournait toujours.

« Il ressemble un peu à un agroglyphe », a confié un habitant au Portland Press Herald.

Bien que son opacité varie selon l'heure du jour et la couverture nuageuse, le disque semble toujours être au même endroit. Selon le journal Herald, il mesurerait 90 mètres de large : il serait donc l'un des plus grands disques de glace observés au monde, même s'il n'est pas le premier.

Le phénomène a été admiré partout, de la Russie jusqu'à Washington. Ces plateaux tournants sont le résultat d'un heureux hasard de la nature et sont presque toujours parfaitement ronds.

En 1997, une étude publiée dans Royal Meteorological Society a avancé l'hypothèse que l'eau de rivière créait un effet de tourbillon autour d'un morceau de glace, l'érodant lentement jusqu'à ce que ses bords soient parfaitement lisses et circulaires.

De nouveaux éléments ont été ajoutés à cette théorie avec une étude parue en 2016 dans la revue Physical Review ELes scientifiques ont émis l'hypothèse que, dans un premier temps, les courants de la rivière aidaient certainement la formation de tels disques. Toutefois, ce serait les changements de température qui les feraient tourner. L'eau chaude est moins dense que l'eau froide : par conséquent, lorsque la glace fond et s'enfonce, elle crée un vortex sous le disque qui fait pivoter ce dernier. Les chercheurs ont ainsi découvert que plus l'eau était chaude, plus le disque tourne rapidement.

L'étude montre également qu'il est possible de reproduire ce phénomène dans un évier. Pour ce faire, il convient de placer un disque de glace dans de l'eau chaude : lorsque la glace commence à fondre, le même effet de vortex se produit.

Interrogé par la Maine Public Radio, Paul Nakroshis, physicien à l'Université du sud du Maine, a fait savoir qu'il doutait qu'un changement de température soit à l'origine de la formation du disque de glace du Maine. D'après lui, l'eau de la rivière Presumpscot n'est pas suffisamment chaude pour créer un vortex sous la glace brisée.

« Il est plus probable que cette rotation soit due au passage de l'eau de la rivière à côté du disque. Une fois qu'il commence à tourner dans une direction, il continuera sûrement de le faire », a confié le scientifique à la radio.

La ville de Westbrook a indiqué sur sa page Facebook  que des scientifiques locaux espéraient pouvoir étudier le disque avant qu'il ne se brise.

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite