Découverte : la pollution nuit gravement à la fertilité masculine

De nombreux travaux scientifiques l’attestent : la pollution affecte gravement la capacité de reproduction chez les hommes. Réduction du nombre de spermatozoïdes, perte de qualité du sperme, maladies, les effets sont nombreux.

Wednesday, July 8, 2020,
De Mehdi Benmakhlouf
Selon une nouvelle étude, perturbateurs endocriniens, retardateurs de flamme, biocides et autres composés chimiques agissent sur le système ...

Selon une nouvelle étude, perturbateurs endocriniens, retardateurs de flamme, biocides et autres composés chimiques agissent sur le système hormonal, et ont des effets néfastes sur le nombre et de la "qualité" des spermatozoïdes.

Photographie de National Geographic

« La baisse de la fertilité s’explique par une réduction du nombre et de la "qualité" des spermatozoïdes » explique le Pr Jean Parinaud, spécialiste en biologie de la reproduction au Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse. Les microparticules présentes dans l’air mais aussi dans l’eau que nous buvons et dans les terres agricoles qui les transmettent aux légumes que nous mangeons se retrouvent bien souvent à l'intérieur de notre organisme.

Perturbateurs endocriniens, retardateurs de flamme, biocides et autres composés chimiques qui agissent sur le système hormonal, particules fines, gaz atmosphériques mais aussi gaz lourds et substances contenues dans les pesticides, la liste est bien trop longue. Tous ces composés engendrent la dégradation de nombreuses fonctions physiologiques, notamment les capacités reproductives des hommes.

« Ces éléments volatils passent dans le système respiratoire, dans les poumons puis se retrouvent dans le sang, certains vont jusqu’aux cellules testiculaires et c’est là que les spermatozoïdes sont impactés » poursuit le Pr Parinaud. Les spermatozoïdes subissent ce qu’on appelle des modifications épigénétiques et des adduits d’ADN, leur information génétique va donc être modifiée à l’intérieur même du spermatozoïde. 

L'histoire de l'être humain - la conception

Le Pr Parinaud est à l’origine, avec une équipe de recherche, d’une étude montrant l’impact de la pollution sur les spermatozoïdes. « Nous avons, grâce à des mots-clés, effectué une revue systématique de la littérature concernant l'exposition aux polluants atmosphériques environnementaux et la fertilité. Nous en sommes venus à la conclusion que la qualité de l'air a un impact sur la santé globale ainsi que sur la fonction de reproduction, il est donc nécessaire de sensibiliser davantage le grand public et les autorités aux questions de protection de l'environnement » raconte le professeur Parinaud.

Mais les hommes sont-ils principalement affectés par ces infertilités ? « Non, répond le Pr Parinaud, la fertilité peut aussi impacter les femmes, c' est une affaire de couple, une petite baisse de fertilité d’un côté et une petite baisse de l’autre, crée une grande infertilité dans le couple. »

En 2018,  une étude du Health Effects Institute, affirmait que 95 % de la population mondiale respirerait de l’air polluée, cela provoquerait la mort de 7 millions de personnes par an, principalement dans les pays en développement comme le Chine et l’Inde. Selon ce même rapport, près d’une personne sur trois fait face à une double menace : l’exposition à la pollution atmosphérique et la pollution intérieure.

« Beaucoup de personnes ne le savent pas mais ils peuvent être impactés à l’intérieur même de leurs logements, d’où l’importance de bien aérer nos domiciles » conclut le Pr Parinaud.

Lire la suite