Sciences

Découverte d'un rare fossile de tricératops

Ce spécimen aurait vécu plusieurs millions d'années avant la période glaciaire.

De Sarah Gibbens

Le 31 juillet dernier, dans le cadre de la construction d'une nouvelle caserne de pompiers et d'un commissariat dans la ville de Thornton, dans l'État américain du Colorado, des ouvriers ont fait une découverte peu commune : un squelette de tricératops.

L'équipe de construction s'est empressée d'en informer le musée des sciences naturelles de Denver. Le 28 août, Joe Sertich, conservateur des dinosaures du musée, a confirmé que le fossile était bien celui d'un tricératops. Les travaux ont depuis été interrompus afin que le personnel du musée puisse sonder le site à la recherche d'ossements.

La majorité des fossiles découverts dans cette région remontent à l'ère glaciaire. Il n'est donc pas rare que des paléontologues mettent la main sur des fossiles d'animaux, tels que des mammouths ou des chameaux vivant autrefois en Amérique du Nord. Tomber sur un fossile de tricératops est en revanche beaucoup plus rare. Le fossile remonte approximativement à la période du Crétacé, il y a environ 66 millions d'années. Selon la municipalité, une grande partie de la zone est couverte de centres commerciaux et les ouvriers ne creusent bien souvent pas dans les vieilles roches de la région.

« La plupart du temps, des fossiles seront déterrés sans savoir de quoi il s'agit », explique le conservateur dans un communiqué de presse municipal.

« Dès qu'un chantier comme celui-ci descend à un tel niveau, là où il y a des roches qui précèdent l'extinction des dinosaures, des T-Rex ou des tricératops jonchent le paysage. Ce chantier été ouvert au bon endroit au bon moment. »

Les tricératops sont l'une des espèces de dinosaures les plus emblématiques qui apparaissent régulièrement dans des films tels que Jurassic Park. Cette espèce est facilement reconnaissable aux trois cornes sur son crâne ainsi qu'à sa plaque frontale en forme de bouclier. De précédents fossiles ont révélé la taille gigantesque de cet herbivore, mesurant jusqu'à neuf mètres de longueur et pesant entre quatre à six tonnes.

Ce n'est pas la première fois qu'une petite ville se retrouve sous les projecteurs grâce à la découverte accidentelle d'un fossile. En juillet dernier, un petit garçon a mis la main sur les vestiges fossilisés d'un ancien mammifère, un stégomastodon, après avoir trébuché sur un os dépassant du sol.

Rien qu'en Amérique du Nord, des milliers de fossiles ont été découverts. La Paleobiology Database, une base de données à but non lucratif réunissant des informations paléontologiques, répertorie les endroits du monde où des fossiles ont été découverts. Ces données sont réunies sur une carte interactive sur laquelle figurent tous les sites de découvertes de fossiles.

Pour la ville de Thornton, cette découverte représente un nouvel élément passionnant à ajouter aux vestiges régionaux. Ce crâne n'est que l'un des trois crânes découverts dans la région. Lorsque que le squelette aura été précautionneusement extrait du chantier, le musée de Denver espère pouvoir l'exposer.

Le conservateur ainsi que le personnel du musée sont impatients à l'idée d'étudier les fossiles de plus près. « Je suis si heureux que ce fossile soit celui d'un dinosaure », s'est enthousiasmé le conservateur.

Lire la suite