Le fossile d’un reptile marin a été découvert au Kansas

Une équipe de chercheurs a mené de nouvelles analyses sur des fossiles miniatures découverts au Kansas en 1991. Les conclusions contredisent les théories relatives à l’espèce à laquelle ils appartiennent.

De Arnaud Sacleux
Photographie de National Geographic Kids

Trouvés dans la Smoky Hill Chalk au cœur du Kansas, ces fossiles de dinosaures avaient étonné les chercheurs en raison de leur petite taille. Les scientifiques avaient supposé à l’époque que ces fossiles appartenaient à l’espèce Platecarpus, mais les nouvelles recherches du paléontologue Takuya Konishi tendent à affirmer une toute autre réalité.

 

LE MUSEAU DE LA DISCORDE

Takuya Konishi et son équipe ont fait cette découverte il y a quelques jours. Après avoir analysé une seconde fois les restes de ce que les scientifiques pensaient être un Platecarpus, une espèce de Mosasauridae pouvant atteindre 6 mètres de long, le verdict qu’ils rendent est différent. Ce dinosaure, qui aurait vécu au Kansas il y a 100 à 75 millions d’années lorsque le territoire était encore submergé, s’avère appartenir à un genre beaucoup plus grand : le Tylosaurus, une autre espèce de mosasaures pouvant atteindre les 14 mètres de long. La petite taille du fossile a induit en erreur les scientifiques à l’époque : il aurait fait, selon leurs calculs, environ 2,2 mètres de long seulement une fois l’âge adulte atteint. C’est le plus petit dinosaure de son espèce jamais découvert.

C’est grâce à son museau que Konishi a pu confirmer sa théorie. Contrairement au Platecarpus, le Tylosaurus est connu pour avoir un long museau orné de dents acérées… excepté à sa pointe. Cette caractéristique leur permettait d’assommer ou de blesser leurs proies. Si le petit fossile présente un museau encore bien loin de sa forme adulte, sa dentition est justement exempte de dents à sa pointe. Selon le chercheur, sa taille indique qu’il serait mort peu après sa naissance.

 

TERREUR DES EAUX PEU PROFONDES

Le Tylosaurus, surnommé le T-Rex des mers, a été l’un des derniers grands reptiles marins du crétacé supérieur, chassant à la manière des orques ses proies dans les eaux peu profondes du globe. Cette espèce a de grandes similitudes avec les varans et serpents actuels. Si l’on connait un bon nombre de choses sur cette espèce, comme le fait qu’elle vivait sur les 5 continents, une zone d’ombre demeure. Certains scientifiques pensent que, en raison de ses caractéristiques adaptées à la vie aquatique, le tylosaurus donnait naissance à ses petits directement dans la mer. C’est le cas de Takuya Konishi.

D’autres pensent en revanche qu’il pondait sur la terre ferme, à la manière des ovipares. La preuve principale avancée pour cette théorie est la présence d’un organe de Jacobson chez le tylosaurus, un puissant organe olfactif présent notamment chez les serpents. Deux types de Tylosaurus connus viviaient autrefois dans cette région : le Tylosaurus nepaeolicus et le Tylasaurus prorigen. Pour affiner la classification du petit tylosaure, Takuya Konishi aurait eu besoin d’autres parties du corps de l’animal fossilisées. Cette découverte montre tout de même que cette espèce a encore beaucoup de secrets pour nous.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Journal of Vertebrate Paleontology le 12 octobre 2018.

Lire la suite