Sciences

Notre voix serait déterminée avant même de commencer à parler

Une équipe scientifique internationale a découvert que la hauteur vocale d’un enfant reste identique entre l’âge de 3 mois et de 5 ans. Un changement de perspective sur l’évolution de cette faculté phonique encore trop peu connue.

De Guillaume Marchand

Chaque voix est unique et, selon une nouvelle étude, serait déterminée dès notre plus jeune âge. Mystérieux phénomène, la singularité vocale proviendrait en partie, selon cette étude internationale impliquant l’Université Jean Monnet (Saint-Étienne) et le CNRS, de la tonalité des pleurs d’un nourrisson âgé de 3 mois. Ce résultat souligne la forte influence des premiers stades de la vie sur le développement de l’individu.

Les observations menées par les chercheurs ont démontré l’existence d’une corrélation entre la hauteur vocale d’enregistrements de pleurs de bébé après la naissance avec leur voix à l’âge de 5 ans. Ainsi un nouveau-né pleurant dans les tonalités graves aura plus de chance de développer une voix grave qu’un bébé émettant des sons aigus, et ce quel que soit son sexe. L’étude met également en lumière la potentielle implication des hormones prénatales sur la hauteur de sa voix. Il existerait une relation entre cette dernière et le rapport de la taille Index/Annulaire contrôlé par la testostérone, hormone sexuelle retrouvée en concentration plus élevée chez les hommes.

 

LA VOIX, UN OUTIL DE COMMUNICATION SINGULIER

La voix de l’Homme correspond à l’ensemble des sons produit par le frottement de l’air contenu dans les poumons sur les replis du larynx. Organe cartilagineux situé dans la gorge, ce dernier possède un rôle dans la déglutition et dans le passage de l’air inspiré à expiré, il est notamment formé de deux cordes vocales à l’origine des sons. La voix permet de parler, crier et chanter. Malgré son caractère unique, elle évolue tout au long de la vie d’un individu en fonction de son âge, son sexe ou encore de son mode de vie.

Parmi les nombreux facteurs d’influence de la voix, la hauteur vocale correspond au nombre de vibrations produites par les cordes vocales, définissant la modulation plus ou moins aiguë ou grave d’un son. Celles-ci varient entre 60 Hertz (Vibrations/seconde) pour les plus graves et 1200 pour les plus aiguës. L’ajustement de la hauteur d’un son provient des muscles du larynx qui influent directement sur la configuration des cordes vocales.                                                                           

Les pleurs sont fondamentaux pour un nourrisson puisqu’ils sont son principal moyen d’expression et de communication. Ils sont là pour transmettre des messages essentiels à sa survie ou son bien-être tels que la faim, une gêne ou du stress. Jusqu’à 6 semaines, un bébé pleure en moyenne 1h30 par jour. Ces pleurs sont dit « normaux ». La notion de caprice leur étant étrangère, s’ils crient plus, leurs cris signifient un mal-être.

Ces mêmes scientifiques sont arrivés à des conclusions similaires dans le cadre d’une précédente étude publiée en 2016 dans laquelle ils ont mis en évidence que la hauteur de la voix était déterminée dès l’âge de sept ans, démontrant par la même occasion le faible impact du développement sexuel et des influences de la puberté sur la hauteur de la voix.

Lire la suite