À quoi ressemblaient les œufs de dinosaures ?

D'une fabuleuse variété de formes et de couleurs, ces œufs ont suivi l'évolution des dinosaures, en réaction à leur environnement et aux prédateurs.

Publication 7 sept. 2021, 11:54 CEST
egg_mussaurus

Cet œuf fossilisé a été pondu par un Mussaurus, un dinosaure herbivore au long cou qui pouvait atteindre 6 mètres de long et a vécu il y a entre 227 et 208,5 millions d'années dans l'actuelle Argentine.

Photographie de Diego Pol

Les êtres humains ont une longue tradition de décoration d'œufs d'oiseaux dans leurs fêtes culturelles, Pâques étant évidemment l'une des plus populaires. Et comme pour beaucoup de choses qui m'apportent de la joie, les dinosaures n'y sont pas étrangers.

Les oiseaux modernes sont les derniers descendants vivants des dinosaures, qui pondaient des œufs dans une fabuleuse variété de formes et de couleurs. Selon des recherches menées sur les pigments fossilisés d'œufs anciens, il s'avère que les coquilles des œufs de dinosaures pouvaient être observées dans un véritable arc-en-ciel de teintes il y a plus de 145 millions d'années. 

Comprendre : Les dinosaures

Peut-être contre-intuitivement pour nous, avec notre perception humaine limitée de la couleur, ajouter des bleus, des verts et autres taches aux œufs était un moyen de les rendre moins visibles pour les prédateurs, comme le soulignait Michael Greshko en 2018. La calcite, le minéral blanc qui compose les coquilles d'œufs, aurait brillé d'un rose vif aux yeux d'un dinosaure.

À lire : Comment des oiseaux de l'ère des dinosaures ont-ils survécu à l'extinction massive ?

Mais remontons encore plus loin. Il semblerait que les œufs de dinosaures n'aient pas eu besoin de cette couche supplémentaire de protection pigmentée, car ils étaient enterrés à l'abri des regards.

Contrairement aux œufs incolores des alligators modernes (arrière-plan), les œufs de certains dinosaures théropodes avaient des couleurs et des taches. Cet œuf fossilisé était peut-être d'un bleu profond, comme l'œuf d'émeu au premier plan.

Photographie de Jasmina Wiemann

Selon un article publié l'an dernier dans la revue Nature, les œufs fossilisés des dinosaures Protoceratops et Mussaurus (photo ci-dessus) présentent tous deux des caractéristiques chimiques similaires : ils sont mous plutôt que calcifiés. En plaçant ces espèces dans l'arbre généalogique des dinosaures et en travaillant à rebours, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que l'ancêtre commun de tous les dinosaures a très probablement rempli ses nids d'œufs mous et durs enfouis dans le sable ou le sol, semblables aux ceux des tortues marines modernes.

Si l'on suit ce postulat, selon l'équipe, les dinosaures ont évolué pour créer des coquilles d'œufs dures à trois reprises au cours de leur parcours évolutif, y compris sur la branche généalogique qui a donné naissance aux oiseaux modernes. 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.