La Tour de Pise est en train de se redresser

Si elle est toujours bien penchée, la célèbre tour de Pise s'est redressée de plusieurs centimètres depuis 1990.

De Arnaud Sacleux
La Tour de Pise s'est affaissée dès le début de sa construction : le sol sur ...
La Tour de Pise s'est affaissée dès le début de sa construction : le sol sur lequel elle fut bâtie était trop meuble.
Photographie de Getty images via istock

Symbole de la puissance de la république maritime de Pise au Moyen Âge, le campanile médiéval haut de 55,86 m côté sud et 56,71 m côté nord s'est mise à pencher dès le début de sa construction en 1173. Aujourd’hui, la tendance s’inverse doucement. Si à première vue rien n'a changé, le monument est un peu moins incliné depuis quelques années et semble se redresser tout seul, alors que les travaux de consolidation dont il a fait l’objet sont terminés depuis 2001.

 

UNE HISTOIRE DE DILATATION DE LA ROCHE

« Elle est encore en train de se redresser » a expliqué l'ingénieur Roberto Cela. Pourtant, en dépit de toutes les campagnes de travaux, la tour ne sera jamais complètement droite. Elle ne l’a d’ailleurs jamais été : lors de sa construction en 1173 et dès les premiers étages achevés, la tour s’est mise à pencher pour s’affaisser davantage du fait d’un sol trop meuble, et ce encore après son achèvement en 1372. « Il y a eu des tentatives pour la redresser, en ajoutant de la pierre sur un côté » ajoute l’ingénieur. Sans succès.

Depuis 1993, un Comité international s’est formé pour mettre en place une campagne de travaux de consolidation du campanile, qui menaçait de s’effondrer. À la suite de ce chantier mené entre 1993 et 2001 et dirigé par l'ingénieur Michele Jamiolkowski, la tour a récupéré 41 cm par rapport à son axe vertical. Et selon des mesures plus récentes, 4 cm se sont ajoutés depuis. Pour évaluer l'inclinaison du monument et ses 14 500 tonnes, les experts effectuent des mesures quotidiennes, certaines avec des pendules automatiques, d'autres manuellement à l'aide de géomètres. « La tour a tendance à se déformer et à réduire sa pente en été quand il fait chaud, parce qu'elle penche vers le sud et sa face est chauffée. Ainsi, la pierre se dilate et se redresse » explique l'ingénieur Nunziante Squeglia qui étudie la tour depuis maintenant 25 ans.

 

UNE TOUR MYSTÉRIEUSE

La célèbre tour de Pise est en fait un campanile, plus précisément celui de la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption. Ce chef d’œuvre de l’art toscan est l’attraction phare de la ville, puisqu’elle attire chaque jour des milliers de visiteurs venus du monde entier pour se prendre en photo, soutenant la tour pour ne pas qu'elle s'écroule. Certains s’amusent même de ce retour à la verticale : « Je n’ai pas remarqué que sa pente avait diminué. Est-ce parce que tout le monde la pousse ? » rit un touriste.

La Tour de Pise est une véritable curiosité, mais pas seulement à cause de son dénivelé. Le monument est étudié sous tous les angles par des scientifiques du monde entier, mais certains mystères demeurent encore inexpliqués à ce jour : les restes de ce qui semble être un dôme à l’intérieur de l’édifice notamment, dont la fonction n’a toujours pas été comprise par les experts.

 

Retrouvez Arnaud Sacleux sur Twitter

Lire la suite