L'étude de l'hibernation des ours pourrait délivrer des clefs concernant la longévité humaine, pour vaincre certaines maladies liées à la circulation, ou encore faire progresser l'exploration spatiale.