Ascensions

Extrait de l'ouvrage de National Geographic "The 10 Best of Everything"jeudi 9 novembre 2017

Le Kujten Uul, en Mongolie

En Mongolie, le voyageur se laisse facilement emporter par les steppes vertes qui s’étendent à perte de vue, l’hospitalité chaleureuse des nomades Kazakhs et les paysages vallonnés emblématiques des sommets de l’Altaï. Le trek en direction du Kujten Uul est tout aussi admirable et spectaculaire que l’ascension proprement dite. La montagne enjambe la Russie, la Chine et la Mongolie. Pour la rejoindre, les randonneurs doivent traverser un vaste paysage doré et aride qui compose l’une des régions les plus reculées sur Terre. Ce voyage remarquable est d’autant plus inoubliable qu’il s’accompagne du grand sens de l’hospitalité des nomades Kazakhs.

Le mont Kilimandjaro, en Tanzanie

Le mont Kilimandjaro, avec son sommet aplati, est le plus haut sommet d’Afrique. Située sur la frontière nord de la Tanzanie avec le Kenya, la montagne se compose de trois volcans éteints, le Kibo, le Mawenzi et le Shira. Son point culminant, le pic Uhuru, s’élève à 5 899 mètres d’altitude.

Atteindre le sommet du Kilimandjaro n’est pas une mince affaire. Empruntez la Machame Route pour avoir l’occasion d’admirer les animaux et les oiseaux les plus incroyables de la région. Le trek commence par la traversée du plateau de Shira en direction du canyon du grand Barranco puis enfin du sommet. Si tout se passe comme prévu, vous atteindrez Stella Point avec l’opportunité de continuer par la crête de Kibo vers le pic Uhuru.

Les Andes, au Pérou

Le chemin de l’Inca est un voyage en immersion dans une grande variété d’écosystèmes, des plaines aux déserts en passant par les forêts tropicales d’altitude. Les panoramas que vous croiserez sur le chemin se composent de montagnes enneigées et de rivières turbulentes. Le voyage est couronné par la visite du Machu Picchu, la célèbre cité perdue des Incas retrouvée en 1911 par Hiram Bingham. Reprenez votre marche en direction ce qui était autrefois le cœur et l’âme de l’Empire inca, la ville de Cuzco.

Le mont Everest, au Népal

Culminant à 8 856 mètres d’altitude, l’Everest est le sommet le plus haut du monde. Pendant des dizaines d’années, atteindre le sommet de ce géant fut considéré comme l’un des plus grands succès en alpinisme. Sir Edmund Hillary et Tensing Norgay ont accompli cet exploit en 1953 en approchant le sommet par l’itinéraire du col sud. Depuis lors, plus de 2 000 personnes ont suivi cet itinéraire jusqu’au sommet. C’est, de loin, la route ayant le plus haut taux de réussite concernant les tentatives d’ascension de la montagne.

Le Cervin, en Suisse

Niché au cœur des Alpes suisses, le mont Cervin est la montagne la plus reconnaissable du continent européen. Le sommet, qui a la forme d’une pyramide de pierre grossièrement taillée, est un véritable point de repère géographique et historique. En effet, pour de nombreux grimpeurs, l’ascension du Cervin, lieu de naissance de l’alpinisme, représente un retour aux sources de l’escalade dans sa forme la plus brute.

Le mont Elbrouz, en Russie

Situé dans une région aussi dynamique que son relief, l’Elbrouz est un peu comme la tour de garde du massif du Caucase à la frontière entre l’Europe et l’Asie. L’Elbrouz est un gigantesque volcan à deux pics qui n’ont qu’une vingtaine de mètres d’écart en altitude. Point culminant de l’Europe, il attire particulièrement les grimpeurs de niveau moyen car son ascension est à la fois ardue et gratifiante. L’emplacement de la montagne offre à ses visiteurs l’opportunité de se plonger dans une région cosmopolite où se mélangent de nombreux groupes ethniques dont les Turcs, les Géorgiens, les Azerbaïdjanais et les Russes.

Le pic d’Orizaba et l’Ixtaccíhuatl, au Mexique

Au cœur du Mexique, à environ 1 290 kilomètres de la frontière avec les États-Unis, le pic d’Orizaba (ou Citlaltépetl) et l’Ixtaccíhuatl sont respectivement les troisième et septième plus hautes montagnes d’Amérique du Nord. La première culmine à 5 614 mètres d’altitude, et la seconde à 5 233 mètres. Les ascensions de ces deux volcans sont de loin les plus attrayantes du Mexique. Avec un peu de distance, on comprend facilement d’où l’Ixtaccíhuatl, « la femme blanche », tient son nom. En effet, ses sommets enneigés rappellent le corps allongé d’une femme endormie : sa tête, sa poitrine et ses pieds.

Le Denali, en Alaska

Le mont McKinley, appelé Denali en langue athapascane, se trouve dans le parc national de Denali en Alaska, aux États-Unis. Du haut de ses 6 194 mètres d’altitude, il est la plus haute montagne d’Amérique du Nord. Pas besoin d’expliquer pourquoi l’ascension de ce massif est incontournable. De sa base à son sommet, il grimpe sans cesse sur un dénivelé de 5 490 mètres ; c’est d’ailleurs le plus fort dénivelé positif du monde. Aucune autre montagne n’offre un spectacle aussi éblouissant et varié chaque jour de la montée.

La taille colossale et la beauté du mont McKinley est magnétique, et attire continuellement des grimpeurs venus du monde entier. Les meilleurs mois pour tenter l’ascension sont les mois de mai et juin, avant que les risques d’avalanches et de crevasses ouvertes ne deviennent trop sérieux. La montagne offre une expérience inoubliable, et touche les alpinistes qui ont relevé le défi au plus profond de leur âme.

L’Annapurna, au Népal

En termes de diversité géologique et culturelle, on n’a pas fait mieux que la région népalaise de l’Annapurna. En tournant autour de l’Himalaya, vous pourrez observer toutes sortes d’environnements, des forêts luxuriantes de bambou aux paysages arides de haute altitude. La plupart des visiteurs s’y rendent en passant par le fameux col de Thorong La (5 368 mètres d’altitude). Le trek qui passe par ce col grandiose offre en récompense aux efforts un spectaculaire lever de soleil au cours duquel les blancs sommets des monts himalayens environnants arborent des couleurs rouge feu.

Le mont Damavand, en Iran

La chaîne de l’Elbourz impose sa colossale stature contre la mer Caspienne au nord-est de Téhéran. Les sommets du Damavand vont de 5 612 mètres d’altitude à plus de 5 795 mètres d’altitude. De la fumée s’élève des sources d’eau chaude et des fumeroles qui parsèment ce volcan endormi. Il y a également deux petits glaciers qui offrent des panoramas éblouissants.

Lire la suite