Road Trip: à la découverte des parcs nationaux Banff et Jasper au Canada

N/Ajeudi 9 novembre 2017

Longeant les Grandes Plaines et traversant le paysage montagneux sans pareil des parcs nationaux Banff et Jasper, cette route remarquable, un des joyaux de l’ouest du Canada, offre une vue exaltante sur la forêt, les rochers escarpés et les glaciers.

Aperçu

Le parcours débute tout près de Calgary : après 135 kilomètres à longer le parc Banff, 58 kilomètres supplémentaires vers le nord-ouest vous feront traverser le parc jusqu’à Lake Louise. Suivez ensuite sur 232 kilomètres la fameuse Promenade des Glaciers, une des plus belles routes au monde, en direction de Jasper au nord. Sur le chemin, restez à l’affût des wapitis, ours et autres animaux sauvages. Ne manquez pas de vous arrêter pour des randonnées guidées, des visites de monuments historiques et des discussions autour d’un feu de camp.

Départ à Cochrane

Depuis Calgary, empruntez la route 1A vers le nord-ouest en direction de Cochrane, une ancienne ville de ranchs située au pied des Rocheuses, aujourd’hui ville-dortoir de Calgary. Il ne reste que quelques vestiges de l’époque des cowboys sur le site historique de Cochrane Ranche (au carrefour entre les routes 22 et 1A ; tél. +1 403 932 4705). Fondé en 1881, ce site de 44 111 hectares devait servir de quartier général au premier grand ranch d’Alberta. Bien que ce projet ait été un échec, d’autres ranchs ont prospéré dans la région : sur place, une plaque murale interprétative et une statue en bronze célèbrent aussi bien les échecs que les succès.

Découverte du parc national Banff

À l’ouest, la route Highway 1A serpente à travers les prairies et les contreforts et remonte le long de la rivière Bow jusqu’à la transcanadienne 1, puis parcourt la forêt et les grandes vallées intérieures du parc national Banff, le plus grand du Canada, établi en 1885 (tél. +1 403 762 1550; 9,80 $ l’entrée). S’étirant sur près de 480 kilomètres le long des sommets dentelés des Rocheuses canadiennes, le parc national Banff et son voisin Jasper renferment un vaste enchevêtrement de sommets imposants, malmenés par les glaciers et recouverts de champs de glace au sud de l’Alaska. Depuis les hauteurs, les eaux de fonte abondent, se déversent dans des lacs alpins scintillants et dévalent les pentes boisées de larges vallées en auge pour donner naissance à de puissants cours d’eau. Le décor est à couper le souffle avec sa grande richesse faunique, ses sentiers de randonnée qui le serpentent et le plus incroyable réseau routier des Rocheuses qui le traverse.

La rivière Bow

Grâce à son chemin de fer datant des années 1880, Banff était dès le départ une destination touristique (tél. +1 403 762 8421). Situé le long de la rivière Bow dans une large vallée, le site est entouré de sommets boisés qui dissimulent une mêlée d’hôtels, de restaurants et de magasins. Les forêts denses d’arbres à feuilles persistantes, les eaux vives de la Bow, les nombreuses pistes de vélo, les aires de pique-nique et les sentiers contribuent à réduire la circulation, évitant ainsi à Banff de ressembler aux autres parcs nationaux dont le niveau sonore gâche d’entrée la visite.

Le Whyte Museum of the Canadian Rockies

Le Whyte Museum of the Canadian Rockies vous donnera un aperçu de l’histoire humaine de Banff (adresse: 111 Bear St; tél. 1 403 762 2291; entrée 6 $), couvrant la période des quelques 10 000 années qui séparent les hommes du pléistocène, qui chassaient avec leurs lances en silex les immenses mouflons de montagne, et ceux de l’ère victorienne, qui s’attaquaient aux mêmes sommets en gilets et cravates. Non loin, le plus ancien musée d’histoire naturelle de l’ouest du Canada, le rustique Banff Park Museum de 1903 (adresse : 91 Banff Ave; tél. +1 403 762 1558; entrée payante), demeure en adéquation avec son époque, présentant une collection de spécimens de wapitis, d’ours, de bisons, de renards, ainsi qu’une grande variété d’oiseaux présentés dans de belles vitrines.

Les musées et sites naturels de Banff

De l’autre côté de la rivière trône le bâtiment administratif du parc, dont l’élégante façade en pierre rappelle une maison de campagne anglaise, entouré de vastes pelouses, de grottes rocheuses et de jardins en terrasse. Profitez de l’occasion pour faire un tour au Buffalo Nations Luxton Museum (1 Birch Ave.; tél. +1 403 762 2388; entrée payante) pour découvrir l’artisanat de diverses populations autochtones. Suivez ensuite la Cave Avenue vers l’ouest, traversant la forêt, pour arriver au berceau du réseau des parcs nationaux du Canada : le lieu historique national classé, Cave and Basin (tél. +1 403 762 1566; entrée payante). C’est ici que deux sources thermales jaillissent à la surface, l’une dans une grotte, l’autre nichée à flanc de montagne ; toutes deux font partie d’un établissement thermal rénové en 1914. Il faudra baisser la tête pour passer par l’étroit tunnel et accéder à la grotte qui abrite une vaste piscine d’une eau claire sulfureuse. La vue depuis le bassin dont les eaux colorées scintillent est digne d’être contemplée. Ne manquez pas d’aller voir les expositions qui donnent des explications sur la manière dont ce lieu énergisant a permis la création de Banff.

Les sources thermales des Rocheuses canadiennes

Etant donné qu’il n’est désormais plus possible de se baigner à Cave and Basin, empruntez la Mountain Avenue pour vous rendre aux sources thermales des Rocheuses canadiennes (tél. +1 403 762 1515; entrée payante). Vous y trouverez un historique sauna en pierre et une piscine extérieure offrant une vue imprenable sur les falaises rocheuses du Mont Rundle. Tout près, la télécabine du Mont Sulphur monte à 698 mètres d’altitude (tél. 1 403 762 2523; appelez pour obtenir les tarifs et horaires) : au sommet on découvre un restaurant panoramique, des sentiers et des points de vue à couper le souffle.

L'hôtel Fairmont Banff Springs

De retour à Banff, prenez la Banff Avenue en traversant le pont jusqu’à la Spray Avenue, puis montez jusqu’à l’hôtel Fairmont Banff Springs (adresse : 405 Spray Ave. ; tél. +1 403 762 2211; circuits payants disponibles tous les jours de l’été sauf le dimanche). Profitez-en pour récupérer une carte à la réception et prenez le temps de flâner dans cet immense château rustique en pierre, à la fois élégant et médiéval, qui fut reconstruit en 1928. Pour l’anecdote, un séjour d’une semaine incluant le gîte, le couvert, l’accès au golf et le billet de train aller-retour en première classe depuis San Francisco coûtait 145,75 $ en 1941.

Le lac Minnewanka

Au nord-est de Banff, suivez la Loop road sur 8 kilomètres jusqu’à un lac immense aux allures de fjord, niché entre des sommets imposants : le lac Minnewanka. Explorez ensuite les vestiges de Bankhead, une ancienne ville d’exploitation minière, puis prenez la route Bow Valley Parkway (Highway 1A) en direction du nord. Moins rapide et moins bruyante que la transcanadienne 1, elle vous mènera à Lake Louise en environ une heure, offrant de bien meilleurs points de vue de montagne et une plus grande chance d’apercevoir des wapitis, des chevreuils, des coyotes, ou des ours.

Le Johnston Canyon

Sur le chemin, faites une escale pour grimper le Johnston Canyon à 25 kilomètres au nord-ouest de Banff, un étroit gouffre de roche calcaire où se déversent deux chutes d’eau grondantes. Malgré la foule, le site vaut le détour : un étonnant parcours long de 2,7 kilomètres dévie au-dessus des eaux impétueuses sur des passerelles solidement accrochées aux falaises. Vous ne vous lasserez pas d’admirer ces cascades dont l’extrême puissance se mesure au milieu des explosions et des jets d’eau vive qui font un bruit assourdissant.

Lake Louise

Pour atteindre Lake Louise, suivez la route Highway 1A qui traverse le site urbain de Lake Louise. Une fois la rivière traversée, engagez-vous sur les routes pentues des forêts subalpines jusqu’à arriver aux aires de stationnement bondées, en contrebas de l’hôtel Fairmont Chateau Lake Louise (tél. +1 403 522 3511). Ce bâtiment aux façades couleur blanc-crème est impressionnant par sa taille, se dressant telle une muraille sur la rive est du lac. Faites le curieux dans le hall d’entrée et rejoignez tranquillement l’extérieur pour y admirer le décor éblouissant. Le lac est lui entouré de hauts sommets bosselés et s’étend jusqu’au versant abrupt et coiffé de glaciers du Mont Victoria, culminant à 3 464 mètres. Vous pouvez au choix emprunter le sentier sur la rive jusqu’au bout du lac et revenir sur vos pas (5 kilomètres), ou bien gravir le chemin Plain of Six Glaciers qui mène à un charmant salon de thé (5,5 kilomètres). Tout au bout du chemin, vous découvrez le Moraine Lake, un joyau luminescent couleur turquoise niché au cœur des sommets croulants qui forment la Vallée des dix pics.

Le centre d’accueil Lake Louise

De retour en ville, faites un arrêt au centre d’accueil Lake Louise (tél. +1 403 522 3833) pour en savoir plus sur la géologie des Rocheuses canadiennes. Derrière, un sentier d’interprétation long de 7 kilomètres marque le début du circuit Bow River Loop. Pour profiter d’une vue imprenable sur les sommets recouverts de glaciers, montez à bord du téléphérique Lake Louise Sightseeing Lift & Gondola (tél. +1 403 522 3555; ouvert de mai à septembre; payant) qui survole les flancs du Mont Whitehorn.

La Promenade des Glaciers

Comme la majorité des gens, vous aurez probablement du mal à quitter Lake Louise, mais sachez qu’il vous reste encore beaucoup de belles choses à découvrir le long de la Promenade des Glaciers (Highway 93). Cette route pittoresque de 227 kilomètres tient son nom du Champ-de-Glace Columbia qu’elle longe et de l’escadron de glaciers qu’on aperçoit sur le chemin. Dans un décor éblouissant de sommets montagneux, elle serpente à travers de longues vallées boisées. Il n’est pas rare d’y croiser des wapitis, des orignaux, des mouflons canadiens, des chèvres des montagnes, des ours noirs et grizzly, des loups ou encore des caribous. Après avoir parcouru environ 34 kilomètres à travers la forêt et les rochers escarpés, garez-vous à côté de Bow Lake pour admirer la vue surprenante sur le Glacier Crowfoot niché sur les falaises du Mont Crowfoot. Depuis l’extrémité nord du lac, on distingue les chutes du glacier Bow, une cascade d’une rare puissance qui plonge à près de 120 mètres de hauteur. L’accès à la cascade se fait via un sentier long de 4,7 kilomètres.

Le Mistaya Canyon

Depuis Bow Summit, suivez la voie de raccordement à l’ouest et partez en balade jusqu’au point de vue de Peyto Lake qui surplombe ce lac d’une eau bleu turquoise presque crémeuse, sa source glaciale et l’immense vallée boisée de la rivière Mistaya. Passez les lacs Waterfowl et descendez jusqu’au Canyon Mistaya, une fissure sinueuse tellement étroite et profonde que vous aurez du mal à voir l’eau qui s’y précipite.

Etape à Saskatchewan River Crossing

Une fois arrivé à Saskatchewan River Crossing, rejoignez le lit gravillonné de la rivière North Saskatchewan et entamez la montée qui mène à une zone montagneuse dépourvue d’arbres. Peu après le Weeping Wall (le mur de roche calcaire humide à votre droite), attendez-vous à un virage serré suivi d’une forte montée. À l’approche du flanc nord, songez à emprunter le sentier qui mène à la crête de Parker Ridge. L’ascension n’est certes pas de tout repos mais la vue panoramique à l’arrivée en vaut la peine : le Glacier Saskatchewan s’offre à vous, descendant en virage depuis le bord de l’immense Champ-de-Glace Columbia.

Découverte du parc national Jasper

Sitôt franchi le passage Sunwapta Pass, vous êtes dans le parc national Jasper (tél. +1 780 852 6176; payant). La descente vous conduit au pied du Glacier Athabasca, une immense langue de glace et de neige confinée entre le Mont Athabasca sur la gauche et le Snow Dome. Le long de la voie de raccordement, des panneaux indiquent la rapidité du retrait de son front ces cent dernières années. Vous pouvez marcher jusqu’au bord du glacier mais ne vous aventurez pas seul sur la glace sans être accompagné par un guide qualifié. Les crevasses sont profondes et dangereuses, des gens y ont perdu la vie.

Centre du Champ-de-Glace

Pour plus d’informations sur les glaciers, arrêtez-vous au Centre du Champ-de-Glace Columbia (tél. +1 877 423 7433; www.columbiaicefield.com), situé de l’autre côté de la route. Vous pourrez y prendre un repas ou réserver une excursion via Ice Explorer (véhicule tout terrain), ou encore visiter le musée d’histoire naturelle. Une immense maquette tridimensionnelle du Champ-de-Glace permet de se rendre compte de sa superficie impressionnante (259 km2) et de visualiser les trois océans vers lesquels s’écoulent ses eaux de fonte (l’Arctique, l’Atlantique et le Pacifique). Découvrez également la faune de la zone alpine et comment se forment, s’agrandissent et se retirent les glaciers.

La rivière Sunwapta

Suivez la rivière Sunwapta au nord-est, là où elle serpente la forêt et prend de l’ampleur au contact d’innombrables ruisseaux et cascades qui se déversent depuis le chaînon Winston Churchill à l’ouest. À Sunwapta Falls, c’est une incroyable explosion d’écume qui s’offre à vous du haut des falaises. Longez ensuite la rivière Athabasca pour contempler le paysage depuis les points de vue des monts Fryatt, Brussels et Christie. Un autre point de vue à proximité, le Goats and Glaciers, est certainement l’emplacement idéal dans le parc pour croiser des chèvres des montagnes, attirées par la pierre à lécher naturelle qui se trouve des deux côtés de la route. Prenez ensuite la route Highway 93A jusqu’à Athabasca Falls, site généralement bondé, et pour cause. Les eaux de la rivière, d’un bleu laiteux, s’engouffrent dans un abîme et jaillissent en gerbe d’eau écumeuse avec le Mont Kerkeslin en toile de fond. À quelques kilomètres de là au nord, octroyez-vous un petit détour de 14 kilomètres jusqu’au pied du Mont Edith Cavell. Cet immense mur de roche couleur gris foncé partiellement recouvert de neige s’élève à près de 1500 mètres du sol depuis le parking. Le Glacier Angel se déverse depuis les falaises telle une immense chute d’eau pétrifiée, tandis que deux sentiers en boucle ne demandent qu’à être empruntés.

Jasper

Le trajet se poursuit à Jasper, l’homologue de Banff au nord (tél. +1 780 852 3858). Cette ville qui se développe grâce à l’arrivée du chemin de fer et du tourisme au début du siècle se situe près de la rivière Athabasca, à proximité de quatre chaînes montagneuses. La vallée est parsemée de petits lacs, certains assez chauds pour s’y baigner, et serpentée par des sentiers pédestres et des pistes de vélo.

Le téléphérique de Jasper

Embarquez à bord du téléphérique de Jasper (au sud de la ville près de la route 93; tél. +1 780 852 3093. Ouvert d’avril à octobre ; payant) et profitez d’une vue aérienne imprenable en survolant le flanc nord escarpé du mont Whistlers. Une petite marche parmi les fleurs sauvages vous conduira au sommet. De ce point de vue, vous apercevrez la ville à 1 311 mètres plus bas, le champ de glace Columbia qui brille au sud, et avec un peu de chance, le mont Robson à l’ouest. La vue vous laissera sans voix.

Le Maligne Canyon

Au sud-est de la ville, le Maligne Canyon (suivez les panneaux près de la transcanadienne 16) creuse la forêt telle une fissure profonde et sinueuse dans laquelle la rivière Maligne (prononcer « meu-line ») se faufile, s’accumule, serpente et se déverse dans des nids-de-poule, des cavités et le long de murs de calcaire en surplomb. Accordez-vous le temps de flâner ou bien faites une balade au bord de l’eau, puis reprenez le chemin le long de la rivière, en passant par le lac Medicine, pour enfin atteindre le lac Maligne, le plus long (22 kilomètres) et le plus profond (97 mètres) de la région. Réservez une excursion en bateau (durée : 90 minutes ; Maligne Tours; tél. +1 780 852 3370; de juin à septembre.; réservation conseillée; payant) et naviguez sur ce lac étroit qui offre une vue imprenable sur les impressionnant sommets glacés qui encombrent la rive sud.

Le parc provincial du Mont-Robson

Si vous avez le temps, prévoyez de passer une demi-journée au parc provincial du mont Robson (88,5 kilomètres sur la transcanadienne 16 en direction de l’ouest ; tél. +1 255 566 4325) où vous pourrez admirer le majestueux sommet culminant à 3 954 mètres, le plus haut des Rocheuses canadiennes. À ce niveau-là du périple, que vous soyez blasé ou non des montagnes, il vous semblera tout aussi impressionnant.

Informations utiles

La meilleure saison pour suivre cet itinéraire montagneux est de juin à septembre. Consultez le site www.weatheroffice.gc.ca pour obtenir les bulletins météo. Si vous souhaitez plus d’informations sur Banff, visitez la page www.pc.gc.ca/pn-np/ab/banff/index_e.asp; pour plus d’infos sur Jasper, consultez www.pc.gc.ca/pn-np/ab/jasper/index_e.asp. Pensez à réserver (tel. +1 877 737 3783; www.pccamping.ca): à 16 heures passées, n‘espérez plus de trouver un emplacement libre pour camper dans les parcs nationaux de Banff ou de Jasper. Prévoyez de visiter les sites incontournables le matin avant 10h ou en début de soirée pour éviter la foule.

Texte de Thomas Schmidt, adapté du livre de National Geographic Driving Guides to America: Canada (1ère ed).

Lire la suite