Voyage

Oman : une impressionnante course de dromadaires vue du ciel

Ce sport traditionnel de la péninsule arabique fait encore de nombreux adeptes, malgré plusieurs controverses. Mardi, 15 mai

De Heather Brady

Les dromadaires ont longtemps joué un rôle important dans la péninsule arabique. Ils ont été utilisés pour le transport, la nourriture, dans le cadre de festivals et celui de la pratique séculaire des courses de dromadaires ou de chameaux à des fins de divertissement. Aujourd'hui encore, ce sont des animaux coûteux à acquérir et entretenir. 

Les dromadaires (à une bosse) utilisés dans ces courses peuvent atteindre des pointes jusqu'à 65 km / heure. Aucun pari n'est autorisé pendant les courses. C'est la raison pour laquelle n'assistent à ces courses que les personnes ayant un intérêt dans cette compétition, comme les cheikhs, les dresseurs et les propriétaires de dromadaires. Alors que d'aucuns regardent ces courses à la télévision, d'autres conduisent à côté des animaux, contrôlent les robots jockeys, incitant leurs chameaux à aller plus vite.

Les robots ont gagné en popularité ces dernières années, en partie à cause de l'âge minimum requis pour être jockey, élevé après que les enquêteurs ont découvert un système de contrebande d'enfants et d'esclavage au sein de la communauté des courses de dromadaires. Les enfants, souvent enlevés au Pakistan, au Bangladesh et au Soudan, étaient ciblés pour leur petite taille. Selon plusieurs sources, jusqu'à des dizaines de milliers d'enfants ont été réduits en esclavage et ont été forcés à pratiquer ce sport dangereux.

Après la découverte de ce trafic, la pression internationale a poussé les Émirats Arabes Unis à interdire la présence de jockeys enfants au début des années 2000, et Oman - où cette vidéo a été tournée - a suivi l'exemple en 2005. Pourtant, des preuves de cette pratique ont refait surface en 2010.

Le temps passant, de nombreux propriétaires utilisent aujourd'hui des robots légers et efficaces comme des jockeys, certains même enveloppés dans de la soie pour ressembler à des Hommes.

Lire la suite