Voyage

La Hongrie, pays des stations thermales

En Hongrie, profiter des eaux minérales chaudes est essentiel dans le cadre d’une vie saine.mardi 4 décembre 2018

De Carolyn Banfalvi
Les eaux thermales colorées d’Egerszalok reposent dans des formations de pierre calcaire en terrasse recouvertes de travertin.

Si la Hongrie n’a pas accès à l’océan, elle possède néanmoins une richesse hydrologique qui lui est propre. Les opportunités de se baigner ne manquent pas dans cette nation enclavée, grâce à ses nombreuses sources d’eau thermale : on en dénombre plus de 1 300 dans le pays, dont 123 rien qu’à Budapest. Riches en minéraux dissous, dont la concentration exacte varie selon le lieu, ces sources d’eau thermale possèdent des vertus curatives et calmantes. Elles peuvent sentir le soufre, être salées et avoir des propriétés thérapeutiques spécifiques : chaque source d’eau thermale est spécifiquement recommandée pour soigner certains problèmes de santé. Le bien-être et la culture du spa font partie du mode de vie des Hongrois depuis des centaines d’années. Si plonger dans ces eaux minérales chaudes peut paraître décadent, les spas ne sont pas perçus comme des petits plaisirs : en Hongrie, ils font partie intégrante d’une vie saine. Pour découvrir le pays comme il se doit, enfilez votre maillot de bain, affrontez l’air froid et mordant de l’hiver contre votre peau nue et pénétrez doucement dans l’eau chaude fumante d’une piscine thermale extérieure. Voici une liste de quelques spas pour plonger dans le bain :

Les bains turcs de Budapest : c’est à l’époque romaine que la culture du spa fait son apparition en Hongrie. Toutefois, quelques-uns des plus beaux bains publics de Budapest ont été construits lors des 150 années de domination de l’Empire ottoman sur le pays. Ces bains publics du 16e siècle présentent la même structure : des piscines octogonales centrales placées sous des dômes à travers lesquels passent les rayons de la lumière qui percent l’eau. Des piscines plus petites entourent la piscine principale, tandis que les saunas et les hammams se trouvent plus loin. Tous les bains publics turcs de Budapest, à savoir Rudas Fürdő, Király Fürdő et Veli Bej Fürdője, sont situés à proximité des sources d’eau thermale, non loin de la rive du Danube, dans le quartier de Buda.

Les trésors architecturaux de la « ville des spas » :  en plus des bains publics turcs, Budapest abrite de nombreux autres bains historiques, ce qui lui a valu le surnom de « ville des spas ». La vapeur s’élevant au-dessus des bassins extérieurs des Széchenyi Fürdő à l’architecture néo-baroque, tout comme les locaux jouant aux échecs sur des échiquiers flottants ne sont pas des clichés. Le bâtiment des Széchenyi Fürdő, semblable à un château, se trouve dans le Városliget, le parc de la ville, et abrite une vingtaine de piscines, des hammams et des saunas. De l’autre côté du fleuve, les Gellért Fürdő de style sécessioniste sont sans doute les plus beaux bains publics de Budapest. Décorés de fresques aux plafonds, de colonnes de pierre élaborées, de carreaux de mosaïque, de statuettes et de dômes, ces bains ont une architecture tout simplement époustouflante. La piscine à vagues extérieure, très appréciée, nous rappelle l’été.

Le plus grand lac thermal d’Europe : le lac Hévíz est l’une des merveilles naturelles de la Hongrie. Situé près de la rive nord-ouest du lac Balaton, ce lac thermal naturel biologiquement actif s'étend sur plus de quatre hectares. Les nénuphars parsèment la surface de l’eau, qui est suffisamment chaude pour s’y baigner même en hiver. Les hôtels et stations thermales qui bordent le lac Hévíz offrent une vaste gamme de services, notamment des traitements à base de la précieuse boue qui tapisse le fond du lac, et qui est également utilisée dans les produits de beauté.

Un nageur matinal rencontre un canotier sur le lac thermal de Hévíz, situé dans l’ouest de la Hongrie. Ce lac biologiquement actif contient de l’eau médicinale naturelle.

Se baigner dans une grotte : c’est dans une grotte naturelle où jaillit de l’eau thermale que les thermes troglodytiques de Miskolctapolca sont aménagés. L’eau thermale qui remplit les cinq salles d’eau est chauffée à une température différente dans chacune d’entre elles. À l’extérieur, les enfants peuvent s’amuser dans plusieurs piscines et sur un terrain d’aventure. Situés dans le nord-ouest du pays, ces thermes troglodytiques sont uniques en leur genre en Europe.

La colline de sel d’Eger : si la région d’Eger est surtout connue pour ses vins, en particulier le « Sang de taureau » qui a une place importante dans l’âme de la Hongrie, elle abrite aussi des sources d’eau thermale non loin des vignobles. La station thermale la plus connue de la région est Egerszalók. L’eau médicinale fumante qui jaillit du sous-sol du massif montagneux volcanique Mátra s’écoule en empruntant une série unique de formations de pierre calcaire en terrasse recouvertes de travertin. L’ensemble a été surnommé « colline de sel » en raison de son apparence. Il y a un peu plus d’une dizaine d’années, lorsque le Saliris Resort a ouvert ses portes sur le site, les locaux venaient profiter de l’eau en toute simplicité. Aujourd’hui, la station thermale compte 17 piscines intérieures et extérieures confondues remplies d’une eau riche en minéraux.

Les vestiges ottomans : Török Fürdő sont les derniers bains turcs de la campagne hongroise. Situés dans la ville provinciale d’Eger, ces bains publics à l’architecture ottomane classique disposent de six piscines remplies d’eau curative au radon, ce qui est inhabituel en Hongrie. Le dernier minaret le plus septentrional érigé par les Ottomans se trouvent non loin des Török Fürdő.

Un spa à l’architecture remarquable : À Makó, une petite ville du sud du pays, la station thermale de Hagymatikum a été imaginée par Imre Makovecz, dans le style organique unique de l’architecte. Le bâtiment en forme d’oignon abrite un dédale de piscines d’eau chaude de formes et tailles différentes. Makovecz, qui a définit l’esthétique architecturale post-communisme en Hongrie, est également à l’origine d’autres édifices qu’il a offert à sa ville natale.

Les bains médicinaux néo-baroques Széchenyi Fürdő sont les thermes principaux de Budapest, abrités dans un bâtiment aux faux airs de château.

En route pour le sud : si vous descendez vers la frontière sud que la Hongrie partage avec la Croatie, vous risquez fortement de vous arrêter dans quelques-unes des nombreuses caves à vin de Villány, l’une des principales régions productrices de vin rouge du pays. Le tentaculaire spa Harkány et ses dizaines de piscines intérieures et extérieures vous attendent également dans la région. C’est l’idéal pour se remettre d’aplomb après un circuit œnologique.

La source découverte par accident : en 1957, des mineurs commencent à forer le sol de la ville de Bük, dans l’espoir de trouver du pétrole brut. À la place de l’or noir, c’est une colonne d’eau de 70 mètres de haut qui jailli du sol. Le site accueille depuis la station thermale Bükfürdő. Riche en minéraux, et en particulier en acide carbonique qui fait des merveilles pour les problèmes articulaires, l’eau a transformé cette petite ville située non loin de la frontière autrichienne en l’une des stations thermales les plus importantes de la Hongrie.

Le plus grand spa de Hongrie : Situé à quelques kilomètres de la rive Ouest du lac Balaton, le destin de la ville de Zalakaros a lui aussi changé lorsqu’une eau minérale précieuse a été découverte. Cette eau sulfureuse atteint les 96 °C avant d’être refroidie. Avec ses piscines de loisir, dont une piscine à vagues, et ses toboggans pour les enfants, un centre de soins qui propose notamment des massages, une section thermale, ainsi que de nombreuses piscines et saunas, le Spa Zalakaros va vous donner envie de rester plusieurs jours.

La station thermale de l’Est : située dans l’Est de la Hongrie, Debrecen est connue comme la « capitale de la Grande Plaine », les cowboys en moins. Vous ne pourrez pas passer à côté de l’impressionnant Aquaticum Spa de la ville. Au beau milieu d’un parc luxuriant de 15 hectares, le spa peut se targuer d’avoir une végétation méditerranéenne, une forêt, des toboggans, des cascades, des piscines avec effet de son et lumière, et propose des bains de nuit. Grâce à l’hôtel sur le site, vous pouvez profiter de la station thermale sur plusieurs jours.

La ville agricole devenue ville thermale : à Hajdúszoboszló, une ville située au beau milieu de la Grande Plaine, tout tourne autour de l’eau. La ville, très agricole jusque dans les années 1920, a bien changé lorsqu’une source thermale a été découverte. Si vous vous arrêtez à Hajdúszoboszló, soyez prêt à barboter, car la ville regorge de spas, de piscines extérieures et possède même un parc aquatique. Une fois que vous avez profité des bienfaits de l’eau, faites un tour au parc national de Hortobágy, qui vaut la peine d’être visité.

La Hongrie, pays des stations thermales
Lire la suite