Voyage

À la découverte du parc national des Great Smoky Mountains

Avec ses 1 300 km de sentiers à explorer, le parc national des monts Great Smoky est le plus visité des États-Unis. Lundi, 1 avril

De Rédaction National Geographic Traveler
Photographie De KIP EVANS, ALAMY

Une version alternative de cet article a paru dans le livre National Geographic 100 Parks, 5000 Ideas.

Situés au sud des Appalaches où ils s’étalent sur plus de 2 000 km², les Great Smoky Mountains forment le parc national le plus visité des États-Unis où se concentrent une grande partie des activités de loisir et d’aventure disponibles au Tennessee et en Caroline du Nord. La randonnée, le bivouac et les balades à cheval sont les activités les plus courantes mais le parc offre également la possibilité de découvrir le quotidien des Amérindiens Cherokee et des colons européens qui autrefois y avaient établi leur foyer.

Ce parc a pourtant failli ne jamais voir le jour. En 1934, époque à laquelle le Congrès des États-Unis décidait de faire des monts Great Smoky un parc national, environ 80 % de l’étendue de ses forêts étaient décimées et une grande partie de son territoire avait été privatisée. Grâce aux aides financières apportées par les États du Tennessee et de Caroline du Nord ainsi qu’aux donations de généreux défenseurs de l’environnement, le National Park Service a pu racheter les exploitations forestières et les terrains de plus de 1 200 propriétaires. Le laborieux travail de restauration visant à redonner aux montagnes leur gloire d’antan pouvait alors commencer.

Les Great Smoky Mountains (smoke signifiant fumée) tirent leur nom de la brume naturelle qui envahit chaque matin les vallées du parc national en raison de la forte humidité et des composés organiques libérés par la végétation dense qui recouvre le territoire. Les jours ensoleillés, humides et calmes sont particulièrement propices à une brume épaisse. Les Cherokee l’avaient surnommée shaconage (« fumée bleue »). Séduits par l’expression, les européens arrivés dans la région dans les années 1790 ont donc choisi de nommer ces montagnes en adaptant la traduction.

Alors que le parc renferme certains des plus hauts sommets de l’est des États-Unis, ce qui constitue sans aucun doute l’une de ses attractions phares, c’est l’incroyable diversité de faune et de flore qui rend le parc vraiment spécial. On entend souvent dire qu’une promenade dans le parc de la plus haute altitude à la plus basse est l’équivalent biologique d’une traversée Nord-Sud des États-Unis entre la Géorgie et le Maine, c’est dire à quel point les formes de vie sont diverses. Au total, le parc abrite plus de 1 500 espèces de plantes à fleurs et 240 types d’oiseaux, environ 50 sortes de poissons et plus de 100 essences d’arbre autochtones. De plus, cinq différents types de forêts recouvrent le parc : pins et chênes, feuillus nordiques, sapins et épinettes, anses de rivières recouvertes de feuillus et divers arbres du genre Tsuga.

Bien qu’en grande majorité, les touristes ne s’éloignent jamais de la Highway 441 qui traverse le parc, les meilleures expériences de randonnée, de bivouac, d’observation et de communion avec la nature se cachent dans les coins tranquilles des monts Great Smoky, à bonne distance du bitume des routes qui encerclent le parc.

 

CAROLINE DU NORD

Situé à la sortie de Cherokee, l’office de tourisme d’Oconaluftee est le point de départ de la plupart des visiteurs en provenance de Caroline du Nord. En plus d’une librairie bien fournie et d’un bureau d’information, vous y trouverez également des expositions sur l’histoire des Smoky Mountains, plus particulièrement sur les Amérindiens Cherokee ou sur les premiers colons européens et leurs ancêtres. Derrière l’office de tourisme se trouve le Mountain Farm Museum où vous pourrez découvrir comment les habitants exploitaient autrefois les terres des monts Great Smoky à travers des expositions interactives et en pénétrant dans des habitations historiques spécialement rapportées de différents endroits du parc. À quelques centaines de mètres de là se dresse le moulin à eau Mingus Mill, authentique relique de l’époque où le maïs était omniprésent et les moulins à eau utilisés pour le réduire en farine ou en semoule.

Une fois passé le moulin, la route 441 commence son ascension en lisière de forêt et pénètre dans le cœur des montagnes. L’ancien site du village de bûcherons de Smokemont est une première invitation à faire une halte pour camper, marcher ou monter à cheval grâce aux écuries Smokemont Riding Stables. Les sentiers de Smokemont mènent à des lieux chargés d’histoire comme le Carver Cemetery ou l’église baptiste d’Oconaluftee, construite en 1896.

La route poursuit son ascension vers Newfound Gap à la frontière entre le Tennessee et la Caroline du Nord (altitude 1 538 m), où vous pourrez profiter d’une vue panoramique sur les Smokies, le surnom donné aux monts. Un monument commémoratif en pierre marque l’endroit où, en 1940, le président des États-Unis Franklin Delano Roosevelt inaugura le parc national. C’est également l’occasion d’entreprendre une randonnée sur une section du Sentier des Appalaches qui enjambe la route entre le monument et le parking. Une route secondaire mène à Clingmans Dome, perché sur le plus haut point du parc à 2 024 m, troisième plus haut sommet de la la côte est des États-Unis et le plus haut point de tout le Sentier des Appalaches. Depuis la tour d’observation, il est parfois possible de voir jusqu'à 160 km. Bien qu’elle soit fermée au trafic motorisé en hiver, la route Clingmans Dome est ouverte au ski de fond, aux randonnées en raquettes ou tout simplement à la marche le long de la crête dans la forêt de sapins et d’épinettes à haute altitude.

La partie du parc située en Caroline du Nord regorge de chemins hors des sentiers battus où vous pourrez apprécier la tranquillité des monts Great Smoky. Autrefois, Cataloochee était l’une des colonies les plus peuplées de la région, une vallée-verger envahie par les pommiers. Parmi les nombreux bâtiments du 19e siècle figurent deux églises, une école et plusieurs habitations privées. La vallée luxuriante accueille également un troupeau d’élans sauvages. Afin de poursuivre ce voyage dans le temps, la route Heintooga Ridge est idéale, suivie par la Balsam Mountain Road qui donne sur une portion très peu visitée du parc. Attention, cette route est fermée en hiver.

 

TENNESSEE

Gatlinburg et Pigeon Forge à proximité sont les deux villes d'accès au parc depuis le Tennessee. Prisées par les vacanciers depuis bien longtemps, vous y trouverez bon nombre de solutions d’hébergement, de restauration et d’attractions en bord de route. Les visiteurs peuvent obtenir des informations sur les événements du parc national des monts Great Smoky auprès des structures suivantes : le National Park Information Center de Gatlinburg ou le Sugarlands Visitor Center situé juste à l’entrée du parc sur la Highway 441.

La principale attraction de Sugarlands est un célèbre circuit passant par la Cherokee Orchard Road et le Roaring Fork Motor Nature Trail, un véritable concentré des points d’intérêt du parc à la fois en matière de nature et d’activités. Le chemin traverse des forêts anciennes en empruntant le Noah “Bud” Ogle Nature Trail (1,13 km) à travers une ferme historique et le Rainbow Falls Trail qui débouche sur une merveilleuse cascade. La section Roaring Fork est fermée en hiver.

La Little River Road part de Sugarlands vers l’est en direction du site historique de Elkmont et d’une grande vallée appelée Cades Cove, une autre zone fortement peuplée avant que la région ne soit déclarée parc national. Des livrets de voyage sont disponibles au centre d’orientation au début de la route pour les automobilistes et cyclistes qui souhaitent ensuite s’attaquer au circuit de 17,7 km passant par des bâtisses historiques comme le Grist Mill, trois églises et des maisons d'antan comme Tipton Place. Il est possible de louer des vélos auprès de la Cades Cove Trading Company.

Même si pour une majorité de visiteurs, Cades Cove est considéré comme la fin du parcours, les conducteurs les plus intrépides pourront s’aventurer sur deux autres routes pour quitter la vallée (toutes deux sont fermées en hiver). Rich Mountain Road est une route flanquée de chênes à une seule voie longue de 12,9 km en direction de Townsend pour finalement revenir à Pigeon Forge. Parson Branch Road part dans l’autre direction, une route solitaire à une seule voie à destination de la Highway 129 située à l’extrême ouest du parc. Les automobilistes peuvent ensuite poursuivre leur voyage vers le lac Fontana qui délimite la frontière sud du parc. Haut de 146,3 m, le barrage de Fontana est le plus haut barrage en béton à l’est des montagnes Rocheuses. La Tennessee Valley Authority gère une office de tourisme juste à côté du barrage, ouverte de mai à octobre, pendant que la Fontana Marina propose à la location des kayaks, des planches de paddle et des bateaux pontons.

Greenbrier Cove est une autre zone du parc où règne la tranquillité, à environ 20 minutes en voiture de Gatlinburg via la Highway 321. Le ruisseau Porter’s Creek qui sillonne la vallée est réputé pour la pêche à la truite. Son anse est le point de départ de plusieurs sentiers de randonnée remarquables dont le Brushy Mountain Trail (14,65 km) vers le mont Leconte.

 

HÉBERGEMENT

LeConte Lodge : Perché à 1 950 m d’altitude, sur le sommet du même nom, cette chambre d’hôtes rustique est la plus haute de l’est de États-Unis et le seul lieu offrant une alternative au camping à l’intérieur du parc, elle n’est accessible que par la marche.

Grove Park Inn : Inscrite au Registre national des lieux historiques des États-Unis, cette institution située à Asheville a ouvert ses portes en 1913. C’était alors l’unique établissement de la grande hôtellerie de la région des monts Great Smoly. On y trouve des restaurants, des bars, un spa, des terrains de golf, de tennis et des visites historiques.

The Lodge à Buckberry Creek : Un design authentique et une vue à couper le souffle sont les arguments imparables de ce B&B posé sur le sommet d’une montagne près de Gatlinburg. Vous y trouverez un coin cuisine et des cheminées pour réchauffer vos soirées au cœur d'une nature luxuriante.

 

CAMPING

Le parc contient dix terrains de camping équipés et cinq structures d'accueil pour chevaux.

 

AUTRES ACTIVITÉS

Blue Ridge Parkway : Ce parc est le plus long des États-Unis, il relie les parcs nationaux des monts Great Smoky et Shenandoah et s'étale sur une distance de 754,75 km. Son extrémité sud n’est qu’à 0,32 km de l’office de tourisme d’Oconaluftee.

Domaine Biltmore : En plus de son fameux manoir, ce parc privé de 32,4 km² propose des activités comme la randonnée, le cyclisme, l’équitation, des balades en bouée sur l’eau, des planche de paddle, du ball-trap, des balades en Segway, des promenades en calèche et des excursions motorisées en 4x4.

Forêt nationale de Pisgah : S’étalant sur 2 023 km² dans la région des Appalaches en Caroline du Nord, cette forêt nationale renferme 2 574 km de sentiers de randonnée et 394 km de pistes pour VTT.

National Historic Trail de la Piste des Larmes : Ce sentier commémore le déplacement forcé des amérindiens Cherokee, partis du Sud-Est pour rejoindre Oklahoma à pieds dans les années 1830. Plusieurs itinéraires démarrent à proximité des monts Great Smoky.

National Historical Park du Manhattan Project : À Oak Ridge, dans le Tennesse, ce parc qui s’étale sur plusieurs états intègre le réacteur au graphite X-10 utilisé pour développer les premières bombes atomiques.

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite