Voyage

Ce monastère roumain est la "Chapelle Sixtine de l'Est"

Ce site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO est un véritable témoignage artistique de l'époque byzantine.

De National Geographic
Église peinte dans le monastère de Voroneț, en Roumanie.

Un chef-d'oeuvre se cache dans le village isolé de Voroneț, dans le nord de la Roumanie, en Moldavie. Une peinture murale biblique représentant des anges et des diablotins de part et d'autre d'une balance, examinant la vie d'un homme, évaluant le poids de ses bonnes actions et celui de ses péchés.

Autour d'eux, des cadavres sortent des tombeaux, rejoignant des dizaines d'autres âmes en attente du Jugement dernier. C'est une scène saisissante et il n'est pas étonnant que cette peinture vieille de 500 ans ait valu au monastère de Voroneț le titre de « Chapelle Sixtine de l'Est ».

C'est l'un des huit monastères peints qui forment les églises de Moldavie, un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Quelques-uns se démarquent par des fresques aux couleurs vibrantes. Le monastère de Voroneț utilise une nuance de bleu-gris si distinctive qu'il a donné son nom à une couleur ; le bleu Voroneț. Le monastère Humor offre une sensation totalement différente, teinté d'un rouge rappelant la terre cuite. Et les couleurs qui illuminent l'église de Sucevita restent les plus brillantes, avec des pigments habilement dérivés de minéraux concassés, de pierres semi-précieuses et d'argiles rares. 

L'église orthodoxe orientale couvrait les bâtiments à l'intérieur et à l'extérieur de peintures pour enseigner des thèmes religieux aux masses.

Les bâtiments ont été commandés au XVe siècle par Étienne III de Moldavie, qui a défendu la région contre les envahisseurs et a même formé une alliance avec Vlad l'Empaleur, personnage historique également connu sous le nom de Dracula. (Lire aussi : Le vrai Dracula, plus sanguinaire que la légende)

Parce que peu de paysans savaient lire, l'église orthodoxe orientale couvrait les bâtiments à l'intérieur et à l'extérieur de peintures pour enseigner les thèmes religieux, créant ainsi un livre d'images bibliques de l'art byzantin.

En vous promenant dans les églises, vous pourrez rencontrer des religieuses et des moines qui annoncent l'heure de la prière en frappant une planche de bois avec un marteau, une tradition qui remonte à l'époque où les occupants interdisaient la sonnerie des cloches.

Le monastère de Moldovița est l'un des huit lieux de culte peints commandés par Étienne III de Moldavie au XVe siècle.

 

QUAND Y ALLER ?

Les hivers en Roumanie peuvent être rudes et les moyens de transport limités. Préférez donc la période allant de mi-avril à début octobre.

 

COMMENT Y ALLER ?

Suceava, la ville la plus proche des monastères, est accessible en avion ou en train depuis Bucarest et Vienne. Elle se trouve à environ 160 kilomètres des monastères. Une fois dans la région, il est préférable de louer une voiture, car les sites sont dispersés et difficiles d'accès via les transports en commun.

 
Une version alternative de cet article a initialement paru dans le livre Destinations of a Lifetime (Les voyages d'une vie en français, ndlr).
Lire la suite